heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Quels résultats pour les ministres candidats ?


C’est l’heure du bilan. Pour la quinzaine de ministres candidats aux élections régionales et départementales, les résultats sont plus que mitigés : la majorité présidentielle n’a en effet remporté aucune région ce dimanche 27 juin.

Emmanuel Macron avait pourtant encouragé son gouvernement à s’engager sur plusieurs listes. Mais même la présence de certains poids lourds, comme le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti dans les Hauts-de-France, n’est pas parvenue à inverser la tendance. 

Aucun président de région

Dans le détail, quatre membres du gouvernement étaient têtes de liste pour les élections régionales, et aucun d’entre eux n’est parvenu à s’imposer. L’échec le plus cuisant est essuyé par Laurent Pietraszewski (Retraites et Santé au travail) dans les Hauts-de-France. Candidat de la République en Marche, il s’est heurté au président sortant Xavier Bertrand, et n’est pas parvenu à se qualifier pour le second tour. Il n’avait réuni que 9% des voix. 

Les scores de ses collègues sont un peu meilleurs. En Nouvelle-Aquitaine, la tête de liste Geneviève Darrieussecq (Mémoire et Anciens combattants) s’est maintenue au second tour… mais a terminé en dernière position le 27 juin, avec 13% des voix. Elle est donc élue conseillère régionale. 

Sont également élus conseillers régionaux : Marc Fesneau (Relations avec le Parlement), tête de liste en Centre Val-de-Loire avec 16% des suffrages au second tour, et Brigitte Klinkert (Insertion) dans le Grand-Est, avec 12% des voix. Mais tous trois ont dû tirer un trait sur leur objectif de devenir président de région. 

Plusieurs conseillers régionaux

Outre Geneviève Darrieussecq, Marc Fesneau et Brigitte Klinkert, d’autres membres du gouvernement ont obtenu leur siège au Conseil régional. C’est le cas de Marlène Schiappa (Citoyenneté) inscrite sur la liste LREM du député Laurent Saint-Martin en Ile-de-France et candidate à Paris.

Les 9,6% obtenus par Laurent Saint-Martin au second tour permettent également à Amélie de Montchalin (Fonction publique), Emmanuelle Wargon (Logement) et Nathalie Elimas (Education prioritaire) d’être élues conseillères régionales d’Ile-de-France. 

plusieurs ministres également conseillers départementaux 

A défaut de briller aux régionales, les ministres candidats auront au moins conservé leurs fiefs départementaux. Dans l’Eure (Normandie), Sébastien Lecornu (Outre-mer) a été largement réélu avec 81% des voix. 

Brigitte Bourguignon (Autonomie) s’est imposée dans le Pas-de-Calais avec 66% des voix dans son canton de Desvres. Brigitte Klinkert (Insertion), elle, a compensé sa lourde défaite aux régionales du Grand-Est en étant réélue conseillère départementale à Colmar-2 avec 75% des suffrages. 

Quant à Gérald Darmanin (Intérieur) il parvient sans difficultés à l’emporter à Tourcoing-2 (Nord) avec 65% des voix. 

Ils ne sont pas élus

Dans les Hauts-de-France, la liste de la République en Marche a été éliminée dès le premier tour. Et ce malgré les poids lourds du gouvernement qui y figuraient. Ne sont donc pas élus conseillers régionaux : Eric Dupond-Moretti (Justice), Gérald Darmanin (Intérieur), Agnès Pannier-Runacher (Industrie) et Alain Griset (Petites et moyennes entreprises). 



Source link

Autres articles à lire

Quand votre mobile indique 100% de charge, ce n’est pas vrai

adrien

Election américaine : Que se passe-t-il si Donald Trump ne peut plus se présenter ?

adrien

Thomas Sotto : qui est Mayada Boulos, la collaboratrice de Jean Castex qui partage sa vie ?

adrien

Affaire Jeffrey Epstein : le patron de la banque britannique Barclays quitte son poste

adrien

Euro 2021 : l’UEFA para son logo des couleurs arc-en-ciel

adrien

Avoir 20 ans en 2020 : «Je pense que tous les problèmes finissent par s’arranger»

adrien