heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Quel est l’impact du Covid-19 sur le secteur des casinos ?

Notez cet article


La crise sanitaire liée au Covid19 a laissé des séquelles sur les plans économique et social. Aucun secteur d’activité n’a échappé aux affres de cette pandémie internationale.

La filière des casinos a bien évidemment été frappée de plein fouet par cette crise économique. Elle a enregistré des baisses drastiques de ses chiffres d’affaires. La situation est comparable à celle qui a prévalu en 2017, avec des pertes records. Jusqu’à quel niveau ce secteur a été touché par la crise économique en cours et quelle solution alternative préconiser pour remédier à la situation ?

Casinos terrestres : au comble des pertes

À partir de mi-mars dernier, les casinos physiques ont mis la clé sous la porte. Cette situation fait suite à la décision du gouvernement de confiner tout le pays avec l’objectif de limiter la propagation de la contamination liée au Covid19. Ces mesures restrictives ont duré deux mois avec pour conséquences d’énormes pertes financières. Pertes dues à la baisse prévisible, voire à l’absence quasi totale de fréquentation de ces lieux par la clientèle, suite logique du confinement. Ce qui est surprenant, c’est que malgré le déconfinement les activités peinent à reprendre dans ces casinos. Les mesures sanitaires contraignantes n’encouragent pas la fréquentation de ces établissements. Tous les gestionnaires de casinos sondés affichent le même désespoir face à cette plongée historique.

Les têtes de pont ont sombré

Pour mieux prendre la mesure de la situation, il faudra détailler le bilan des plus gros représentants du secteur. En la matière, la société fermière, le groupe Partouche et Joa sont les 3 plus grands casinos physiques de France. Ils peuvent donc servir de baromètre pour une évaluation sérieuse sur les impacts du covid19 sur les casinos terrestres. Il faut avant tout préciser que la situation n’est pas propre aux casinos de France puisque, selon les statistiques, les recettes mondiales des casinos devraient baisser de 26 milliards de dollars en 2020. Simplement en France, la situation est davantage critique. Le leader des casinos français annonce une perte de 42,1 % de son chiffre d’affaires. C’est du moins ce que révèle la Société Fermière, interrogée à ce sujet. Ce chiffre concerne le premier semestre de l’exercice en cours. Pour cette même période, les casinos Partouche ont signalé une perte de 20,5 millions d’euros. De façon globale, le second plus grand groupe de casino de France a enregistré, jusque-là, une perte de 17, 3 %. Chez la 3e plus importante société tricolore de casino, les pertes sont tout aussi colossales. Joa laisse entrevoir plus de 83 millions d’euros de baisses de son chiffre d’affaires en fin juin 2020. Pendant que les casinos terrestres sont à la traine, les jeux en ligne ont connu un boum. Pourquoi une situation aussi paradoxale ?

Jeux en ligne : une filière qui rafle la mise

Les casinos terrestres n’en finissent pas de compter leurs pertes. A contrario, les Français se sont montrés très actifs sur les jeux en ligne pendant le confinement. Les plateformes de jeux ont connu une véritable embellie en raison de la crise sanitaire. Les citoyens en quarantaine étaient à la recherche d’activités ludiques pouvant les soustraire de l’ennui. C’est ainsi que nombre d’entre eux ont investi dans les jeux en ligne. Ils ont été attirés par la variété des services proposés par les sites de pari. Les bonus proposés par ces sites sont d’ailleurs plus intéressants que ceux des casinos terrestres. Et au quotidien, ces entreprises en ligne améliorent la qualité des services. Le site Casinos-FrancaisOnline™ propose d’ailleurs les meilleurs casinos en ligne de 2020. Les joueurs ont le choix entre les jeux de cartes, les machines à sous, les roulettes, les jeux de dés, les paris sportifs, les pokers et d’autres jeux. Tous ces atouts leur ont permis, pendant le confinement, de réaliser d’extraordinaires recettes. Selon le Président de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (Arjel), les mises en ligne ont triplé en quelques semaines. À en croire Charles Coppolani, les sites autorisés ont hebdomadairement ouvert 500.000 nouveaux comptes lors du confinement. Ces chiffres tranchent avec ceux relevés avant la période du confinement. En réalité environ 300.000 comptes étaient ouverts chaque semaine avant la crise sanitaire. De 5 millions d’euros de mise par semaine, les joueurs en ligne sont finalement passés à 15 millions d’euros. Ceci prouve à quel point l’engouement pour les casinos en ligne a été grand pendant le confinement.

Casino en ligne : une pratique tendance

En dépit de la levée des mesures restrictives, les jeux en ligne continuent d’intéresser beaucoup de Français. Il faut avouer que cette tendance existait avant la survenance du Covid19. Elle s’est donc accrue avec la crise. Et il est évident que la courbe va continuer son ascendance. De nombreuses raisons expliquent la ruée des Français et des autres citoyens du monde vers les paris en ligne.

Un meilleur accès

Les casinos physiques ont un horaire fixe d’ouverture. Cela est parfois contraignant pour les joueurs, car ils désirent se divertir quand ils le veulent. Or les jeux en ligne permettent aux utilisateurs de pouvoir accéder aux sites de jeu depuis n’importe quel terminal à n’importe quel moment. N’importe quel terminal comprend bien sûr leurs ordinateur, tablette ou Smartphone personnels. De ce fait, ils peuvent faire des paris de jour comme de nuit, sans quitter leur domicile.

Une occasion de partage

Il est possible de rejoindre une communauté en ligne. Cela facilite le brassage entre toutes les catégories de joueurs. Les expérimentés et les débutants peuvent échanger sur leurs expériences personnelles. Les moins rodés quant à eux peuvent profiter de l’expertise des autres pour accroitre leurs performances. Ils optimisent ainsi leurs chances de réalisation de gains.

Plus de bonus

Les sites de jeux en ligne proposent de plus en plus de bonus aux parieurs. C’est ce qui justifie entre autres la popularité des paris en ligne. Il est par exemple possible de se faire rembourser sa première mise. Les joueurs en ligne peuvent également bénéficier d’un bonus sans dépôt. C’est une offre réservée aux débutants. Ainsi, sans effectuer la moindre mise, ils peuvent s’essayer aux paris en ligne. La ferveur pour les jeux en ligne est donc très loin de baisser. Surtout que les paris en ligne sont désormais légalisés en France.



Source link

Related posts

Des chercheurs ressuscitent des bactéries vieilles de 100 millions d’années

adrien

Masques, horaires, tests… Comment la rentrée scolaire va être organisée à Paris

adrien

#balancetonstage : les internautes racontent leurs pires expériences

adrien