heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Pyrénées-orientales : 75 hectares brûlés dans un incendie, un homme placé en garde à vue


Les flammes ont eu le temps de parcourir 140 hectares et d’en brûler 75 avant d’être maîtrisées, ce lundi 19 juillet, à la mi journée. L’incendie, qui s’était déclaré la veille, entre Néfiach et Millas (Pyrénées- Orientales), serait d’origine humaine. Un suspect a d’ailleurs été placé en garde à vue.

Dimanche, en milieu d’après-midi, la violence du feu a conduit les autorités locales à organiser l’évacuation de 300 habitants et à fermer la route nationale 116 à la circulation. Plus de 200 pompiers ont été mobilisés pour venir à bout de l’incendie, qui, selon France Bleu, a été stabilisé aux alentours de 22h30, le 18 juillet. Depuis, la circulation a été particllement rétablie et les évacués ont pu rentrer chez eux.

Le maire de Néfiach a indiqué qu’un homme, vraisemblablement originaire de Perpignan, s’est présenté spontanément aux gendarmes pour assumer la responsabilité de l’incendie. Malgré les interdictions, il aurait brûlé des objets sur un terrain vague, provoquant le départ de feu. Le parquet de Perpignan a annoncé son placement en garde à vue, il pourrait être jugé en comparution immédiate dès jeudi.

A présent les autorités locales tentent de mesurer les dégâts occasionnés par les flammes. Les premiers sont humains, puisque huit pompiers ont été blessés au cours de cette intervention. Deux d’entre eux ont été brûlés au 1er et 2nd degrés, un troisième souffre d’une torsion au genou et cinq autres ont subi des coups de chaleur.

La majeure partie des habitations a été épargnée par les flammes mais une famille vivant près de Millas a vu sa maison détruite. Une cagnotte participative a été mise en ligne par la commune afin de venir en aide aux sinistrés. Un hangar agricole abritant deux tracteurs a également brûlé et d’importants dégâts sont à craindre dans les vergers parcourus par les flammes.

Une soixantaine de pompiers sont encore présents sur place et il est formellement déconseillé de s’aventurer dans les zones touchées. Les maires de Néfiach et Millas, qui ont tous deux l’intention de porter plainte, mettent en garde contre les arbres brûlés qui menacent de s’effondrer ou les câbles électriques tombés au sol. Les élus locaux, équipes de secours et sinistrés doivent se retrouver en fin de journée pour faire le point sur l’étendue des pertes à déplorer.





Source link

Autres articles à lire

L214 diffuse une nouvelle enquête sur les conditions d’élevages de poulets dans l’Yonne

adrien

Margaux Motin revient en librairie avec «Le printemps suivant»

adrien

JO de Tokyo : Covid-19, polémiques, surcoûts… Ces obstacles rencontrés par l’organisation

adrien

Canal+ : La Flamme, Validé, Blanche Gardin… la chaîne annonce les nouveautés séries à venir

adrien

Appel du 18 juin : Emmanuel Macron se rendra au Mont Valérien puis à Londres

adrien

Discriminations : une consultation citoyenne lancée

adrien