heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Purificateurs d’air : comment ça marche ?


Installés dans certaines salles de classe en vue de lutter contre le covid-19 et la pollution de l’air intérieure, les purificateurs d’air font l’actualité de cette rentrée. Comment fonctionnent-ils pour nous débarrasser des polluants biologiques et chimiques, mais aussi apporter un air assaini dans une pièce ? Pourquoi plusieurs technologies complexes se concurrencent-elles sur ce marché ?

Un secteur d’ailleurs en plein boom en Europe. A l’horizon 2030, le marché français des purificateurs d’air pourrait atteindre jusqu’à 500 millions d’euros de chiffre d’affaires, alors qu’en 2020 celui-ci était compris entre 80 et 100 millions d’euros, selon la Fédération interprofessionnelle des métiers de l’environnement atmosphérique (FIMEA).

Quelles sont les technologies proposées ?

Problème, le marché de ces appareils reste encore très obscur en raison des diverses technologies qui sont employées selon les marques. Dans les magasins, on découvre par exemple sept types de systèmes différents pour traiter l’air ambiant, tandis que certains se combinent : ionisation, photocatalyse, plasma pulsé, ozonation, filtre electro-statique, UV et charbon actif. Il n’existe aujourd’hui aucun label de certification autour de ces différentes technologies pour accompagner les consommateurs.

Comment fonctionne un purificateur ?

Selon les technologies employées, les purificateurs fonctionnent avec ou sans filtre :

Les purificateurs sans filtres reposent généralement sur trois technologies. La première est la photocatalyse qui combine un catalyseur (qui va attirer les particules) à base de dioxyde de titane pour les passer sous un rayon UV. L’idée ici est de détruire les polluants biologiques et chimiques. La deuxième technologie repose sur le plasma froid, celui-ci va neutraliser les particules, atomes et virus grâce au principe d’oxydation visant à faire prendre leurs électrons aux atomes pour les neutraliser. Enfin, la troisième technologie sans filtre est basée sur l’ionisation de l’air. Celle-ci va disperser des ions négatifs dans l’air d’une pièce afin que ceux-ci viennent se «coller» aux particules pour les alourdir et les faire tomber au sol. Un coup d’aspirateur permet alors de se débarrasser de la majorité des polluants qui auraient continué de flotter dans l’air en temps normal.

Les purificateurs avec filtres sont généralement ceux employés dans les hôpitaux, les compagnies pharmaceutiques et dans les laboratoires. Ils sont équipés d’un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air) qui va piéger les particules ultra-fines. Généralement, ces appareils possèdent un préfiltre antimicrobien qui va jouer le rôle de «tamis» en retenant les particules les plus importantes (poussières, cheveux…), l’air poursuit ensuite son chemin à travers le filtre HEPA qui va retenir quant à lui 99,95 % des particules fines et ultrafines. Ensuite, un principe à charbon actif va détruire les composés organiques volatils présents sous forme de gaz, mais aussi les mauvaises odeurs. Certains modèles vont également ajouter des systèmes d’ionisation et d’UV, pour proposer un air épuré.

Mais le bon fonctionnement des purificateurs d’air dépend également de leur taille. Il convient en effet de se renseigner sur la taille de la pièce à traiter, renouveler l’air d’une chambre d’enfant de 10 m2 n’étant pas le même travail que celui d’un séjour de 40 m2. Différentes capacités sont proposées chez les revendeurs, en outre certains vont être capables de traiter une pièce en plusieurs dizaines de minutes quand d’autres mettront plusieurs heures. Plusieurs purificateurs peuvent également être nécessaires selon les pièces.

Est-ce vraiment efficace contre les virus ?

Alors que les marques mettent en avant une capacité à détruire les virus susceptibles d’être transportés et certaines bactéries présentes dans une pièce, les études scientifiques restent partagées sur la question. Selon une étude publiée en avril dernier par l’Institut national de recherche et sécurité (INRS), suivi d’un autre document du Haut conseil de la santé publique (HCSP) : seuls les purificateurs équipés d’un filtre Haute Efficacité des Particules Aériennes (HEPA) seraient dignes d’intérêt avec une efficacité de destruction des virus, dont le SARS-CoV-2 responsable du Covid-19, qui dépasserait les 99 %. Des tests réalisés en laboratoire, mais attention «les données scientifiques collectées et analysées ne permettent pas de démontrer l’efficacité et l’innocuité en conditions réelles d’utilisation des dispositifs d’épuration de l’air intérieur», explique de son côté l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). La taille du purificateur utilisé, les cycles de renouvellement de l’air mais aussi son emplacement dans une pièce peuvent en effet influer sur cette capacité de traitement.

En outre, l’INRS mais aussi le Réseau de prévention des infections liées aux soins (RéPias) déconseillent les purificateurs sans filtre HEPA équipés d’un système de retraitement de l’air (catalyse, plasma, ionisation, ozone ou charbons actifs entre autres). Selon ces organismes, leur efficacité contre les virus n’est pas encore prouvée. En outre, ils «émettent des particules polluantes et potentiellement dangereuses pour la santé», écrivent-ils.

Pour la Fédération interprofessionnelle des métiers de l’environnement atmosphérique (FIMEA) plusieurs études prévues pour la fin de l’année devraient venir compléter les conclusions précédemment décrites. Afin d’éclairer les consommateurs, il faudra en effet distinguer les purificateurs d’air selon les usages souhaités entre la volonté de renouveler les pièces avec un air neuf à 99 % et celui de proposer un recyclage purificateur simple débarrassé de la majorité des particules.



Source link

Autres articles à lire

Le groupuscule d’ultradroite OAS en procès pour terrorisme

adrien

Nice : les commerces au bord du gouffre

adrien

Stonehenge : un immense cercle découvert près du site

adrien

Immobilier : voici les 10 villes moyennes où les prix flambent

adrien

Les jeux vidéo les plus attendus de 2021

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : des fermetures de classes après l’identification d’un seul cas de Covid en maternelle

adrien