heureux-qui.com
Fil Info

Projet de loi de «Sécurité Globale» : une députée LR niçoise au créneau

Notez cet article


L’Assemblée nationale vient d’accorder aux policiers municipaux le droit de verbaliser et d’enlever les véhicules qui stationnent illégalement sur la voie publique.

Alors que le projet de loi de «Sécurité Globale» de LaREM est en débat à l’Assemblée nationale depuis mardi, un amendement accordant de nouvelles prérogatives à la police municipale a été adopté, mercredi soir.

C’est la députée (LR) de la 5e circonscription des Alpes-Maritimes Marine Brenier qui est à l’origine de cet amendement. Il prévoit d’élargir les pouvoirs des polices municipales en donnant la possibilité à ses agents de verbaliser et d’enlever (sans le concours de la police nationale et de la fourrière ) tout véhicule stationné sur la voie publique de manière abusive, gênante ou dangereuse.

Nice lutte contre la double file et les voitures ventouses

«C’est une problématique que l’on rencontre dans toutes les grandes villes, en zones résidentielles, en périphérie ou dans les quartiers sensibles, explique la parlementaire. A Nice, les voitures ventouses sont un véritable fléau contre lequel la municipalité lutte au quotidien. La nouvelle prérogative dévolue aux policiers municipaux facilitera leurs tâches dans ce domaine».

L’amendement permettra également de mieux combattre le phénomène de la double-file qui paralyse la circulation. Si la vidéo-verbalisation et les patrouilles ont permis de réduire fortement cette infraction, la nouvelle mesure adoptée par l’Assemblée nationale pourrait permettre d’y mettre un terme définitif, espère la députée.

«La police municipale doit être considérée comme la troisième force de sécurité de notre pays»

En tout, c’est une trentaine d’amendements que Marine Brenier a ainsi déposé dans l’hémicycle. Tous ont un même objectif : renforcer les pouvoirs et la reconnaissance de la police municipale. «Il faut qu’elle soit considérée comme la troisième force de sécurité de notre pays, insiste-t-elle. À Nice, elle a une fois de plus démontré son professionnalisme et son efficacité le 29 octobre dernier en neutralisant le terroriste qui venait de commettre l’attentat de la Basilique Notre-Dame». Ce jour-là, l’équipage d’agents qui était intervenu avait ouvert le feu à quatorze reprises dans l’église, blessant grièvement l’assaillant. 

A Nice, la police municipale qui ne compte pas moins de 550 agents est armée. La députée azuréenne Marine Brenier, plaide pour une généralisation de cet équipement. «Le retard pris dans ce domaine par certaines grandes villes comme Marseille est hallucinant», déplore l’élue.

Mercredi, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a cependant écarté un amendement qui proposait notamment de rendre obligatoire l’armement des polices municipales.

Retrouvez toute l’actualité niçoise ICI



Source link

Autres articles à lire

Climat : Extinction Rebellion lance une semaine de désobéissance civile ce dimanche

adrien

Théâtre : une rentrée de septembre inédite à Paris, entre reprises et créations

adrien

Climat : 1, 2, 3 ou 4 degrés de plus, quelles conséquences ?

adrien

Adama Traoré : la justice ordonne 14 nouvelles investigations

adrien

#FreeGrace : mobilisation en faveur d’une adolescente noire en détention pour ne pas avoir fait ses devoirs

adrien

PS5 et Xbox Series X : les disques durs ultra-rapides NVMe seront-ils la révolution annoncée ?

adrien