heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Producteur tabassé à Paris : Gérald Darmanin va demander la révocation des trois policiers mis en cause


Gérald Darmanin a annoncé jeudi qu’il allait demandé la révocation des trois policiers suspendus à titre conservatoire après leur mise en cause dans le passage à tabac d’un producteur samedi soir à Paris. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sera auditionné lundi par la commission des Lois de l’Assemblée nationale

Il avait demandé dans la matinée au préfet de police de Paris Didier Lallement de suspendre les policiers. Gérakd Darmanin avait publié un message sur Twitter disant «se féliciter que l’IGPN ait été saisie par la justice dès mardi». Le ministre avait ajouté «demander au préfet de police de suspendre à titre conservatoire les policiers concernés. Je souhaite que la procédure disciplinaire puisse être conduite dans les plus brefs délais» :

Quelques instants plus tard, la préfecture de police de Paris avait envoyé un communiqué de presse, indiquant que le préfet Didier Lallement avait«saisi l’Inspection générale de la Police Nationale sur le plan administratif et demandé au Directeur général de la Police nationale de suspendre à titre conservatoire les policiers impliqués». Cela dans le but «d’établir précisément les circonstances de l’interpellation d’un homme sur le 17e arrondissement de Paris le samedi 21 novembre». De plus, la préfecture avait fait savoir que «l’Inspection générale de la Police nationale a également été saisie en judiciaire sur ces faits par le Parquet».

Ces décisions faisaient suite à la révélation par le média en ligne Loopsider, d’une vidéo de l’arrestation de l’homme, un producteur de musique, à son studio du 17e arrondissement.

«Tirer toutes les conséquences»

Plusieurs personnalités politiques étaient montées au créneau sur les réseaux sociaux, notamment Richard Ferrand, le président LREM de l’Assemblée nationale. Celui-ci a déclaré que si «les forces de l’ordre disposent du monopole de l’usage légitime de la force borné par la loi», «tout autre usage sape le lien de confiance indispensable entre les citoyens et ceux qui nous protègent et doit être sanctionné sans faiblesse».

La maire de Paris Anne Hidalgo avait appelé à «tirer toutes les conséquences» de «ces faits d’une exceptionnelle gravité», ajoutant que «l’Etat de droit n’est pas négociable» :

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI





Source link

Autres articles à lire

Les meilleurs jeux indé de 2021

adrien

Ces 10 aliments à consommer pour nettoyer son foie

adrien

Vallées sinistrées : Emmanuel Macron débloque des fonds et promet d’accélérer la reconstruction

adrien

Un radar anti-noyades installé dans le Gard

adrien

Trois jeux d’enquête pour devenir un parfait détective

adrien

Votre employeur a-t-il le droit de lire vos emails ?

adrien