heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Présidentielle 2022 : Edouard Philippe assure Emmanuel Macron de son «soutien complet»


Dans la course à la présidentielle 2022, Emmanuel Macron peut compter sur un vieil allié : Edouard Philippe. Invité de l’émission Sept à Huit, ce dimanche 12 septembre sur TF1, l’ancien Premier ministre a assuré le chef d’Etat de son «soutien complet».

«Pour l’élection présidentielle de 2022, je soutiendrai le président de la République. Je pense, j’espère, qu’il sera candidat», a déclaré sans détour le maire du Havre. Edouard Philippe est d’ailleurs déjà engagé dans la constitution d’un mouvement ralliant les supports d’Emmanuel Macron.

Cette entité, qui sera officiellement lancée au Havre au début du mois d’octobre, regroupe une quarantaine de maires de droite et du centre. Edouard Philippe l’imagine comme «la nouvelle majorité» dont le chef d’Etat aura besoin s’il est élu.

Si le maire du Havre souhaite la réélection du président de la République c’est notamment «par loyauté et cohérence». «La loyauté à l’homme», d’abord, et la cohérence puisqu’ayant été le Premier ministre d’Emmanuel Macron pendant trois ans, il s’est «démené pour essayer de mettre en oeuvre les engagements qu’il [le chef d’Etat, ndlr] avait pris devant les Français».

«Raffermir la puissance de notre pays»

Des engagements «de dépassement, d’audace, de transformation de la France» auxquels Edouard Philippe croit toujours. Evoquant la politique menée par Emmanuel Macron il ajoute : «je pense que c’était des réformes qui allaient dans le bon sens et qu’il faut les accentuer, les reprendre à bien des égards, si on veut raffermir la puissance de notre pays».

Le maire du Havre dit enfin avoit été un témoin privilégié de l’«incroyable difficulté» de la mission de président de la République, et pense qu’Emmanuel Macron est à la hauteur de l’enjeu. Le chef de l’Etat «est fait d’un métal dont je ne vois pas beaucoup la trace dans tous ceux qui sont candidats aujourd’hui à l’élection présidentielle», affirme-t-il.

Interrogé sur la possibilité d’une candidature de sa part en 2027, Edouard Philippe assure que «ce n’est pas le sujet» et même que «c’est à la fois déplacé et absurde» . Malgré tout, celui qui «ne demande pas une place» auprès d’Emmanuel Macron précise, quelques instants plus tard, qu’il «serai[t] heureux» de «servir [son] pays». Enfin, il ajoute : «une chose que je sais, c’est que quand on veut servir son pays, il n’est pas inutile de s’y préparer, intellectuellement, politiquement».





Source link

Autres articles à lire

Assurance-chômage : un vendredi de mobilisation

adrien

Elections régionales : qui est pour un maintien, qui est pour un report ?

adrien

La Nasa recrute des volontaires pour simuler la vie sur Mars pendant un an

adrien

Tatouages : 3 encres sur 4 contiennent des produits dangereux, selon l’UFC-Que Choisir

adrien

Mcfly et Carlito : des émotions et un «petit accident» pendant le vol avec la patrouille de France

adrien

Big Little Lies : la saison 2 de la captivante série démarre ce mardi 15 septembre

adrien