heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Pourquoi la couverture de Vogue de Kamala Harris fait-elle polémique ?


Pour son numéro du mois de février, Vogue, véritable Bible de la mode aux Etats-Unis, a décidé de mettre à l’honneur la future vice-présidente Kamala Harris. Un choix qui a fait l’unanimité… jusqu’à ce que les photos officielles ne soit dévoilées par le magazine américain.

Sur les réseaux sociaux, une polémique a rapidement éclaté concernant la couleur de peau de Kamala Harris sur les clichés choisis pour la couverture. Selon plusieurs internautes, la vice-présidente aurait été victime de «whitewashing», un terme qu’utilisent les Américains pour dénoncer le blanchiment de la peau des personnes de couleur, en particulier dans l’industrie de la mode. 

«Quel raté. Anna Wintour (la rédactrice en chef de Vogue depuis 1988, ndlr) ne doit vraiment avoir aucun ami ou collègue noir», a écrit sur sa page Twitter un journaliste du New York Times. 

«Kamala Harris est une femme noire au teint de peau clair et ils ont quand même réussi à foirer son éclairage. C’est quoi cette couverture complètement ratée ? », a dénoncé une autre utilisatrice de Twitter. 

«C’est une blague ? Les Kardashian ont été plus respectées par Anna Wintour pour leurs couvertures de Vogue que la vice-présidente ! Quelle minable représentation d’une femme de couleur de pouvoir. Arnaque», a également martelé une internaute.

Des accusations qui tombent mal pour Anna Wintour, qui avait écrit une lettre à ses employés en juin dernier, alors que les débats sur le caractère systémique du racisme aux Etats-Unis enflammaient le pays, pour admettre sa responsabilité, notamment sur le manque de place laissée aux minorités dans son magazine. 

Un choix de photo qui divise

Mais le «whitewashing» dont est accusé Vogue n’est pas la seule polémique qui a découlé de cette édition du mois de février. Le magazine est également pointé du doigt pour avoir choisi une photo que les équipes de Kamala Harris n’avaient pas validée. Le cliché proposé par Vogue, signé par le photographe Tyler Mitchell, représente la future vice-présidente debout sur un long drap rose en soie, vêtue d’un pantalon, d’une veste de tailleur et d’une paire de Converse, le sourire légèrement crispé. 

Pourtant, les équipes de Kamala Harris se seraient arrêtées sur un tout autre cliché, que Vogue a également dévoilé, mais qui n’aurait pas été choisi pour la version imprimée. Une photo largement préférée par les internautes, qui ne comprennent pas ce changement de dernière minute non-validé par la vice-présidente. «La photo de gauche est celle sur laquelle Vogue et l’équipe de Kamala Harris s’étaient mis d’accord pour le numéro de février. Sans son accord, Anna Wintour a changé pour mettre la photo de droite. S’il vous plait, expliquez-moi la logique», a dénoncé un internaute. 

Si elles ne se sont pas exprimées sur la controverse autour du choix de photo, les équipes de Vogue ont néanmoins tenu à démentir auprès du New York Post les accusations de blanchiment de peau. 

Retrouvez toute l’actualité sur les Etats-Unis ICI





Source link

Autres articles à lire

Plan de relance, masques, rassemblements… Ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex

adrien

Nièvre : un conducteur ivre tente d’échapper à la gendarmerie au volant de son tracteur… à 30 km/h

adrien

Prix du tabac, du gaz, allocations chômage… Ce qui change à partir d’aujourd’hui

adrien

Vacances en Tunisie : test, quarantaine… Tout ce qu’il faut savoir avant de partir

adrien

Election américaine : tout savoir sur le dernier débat entre Donald Trump et Joe Biden

adrien

Paris : Pony lance son service de vélos électriques en free-floating

adrien