heureux-qui.com
Fil Info

Pourquoi il ne faut pas rater la “Definitive Edition” du jeu Mafia

Notez cet article


C’était un remake extrêmement attendu. Dix-huit ans après sa sortie sur PC, Mafia revient dans une version entièrement revisitée.

Baptisée «Definitive Edition», elle n’a plus grand chose à voir avec le jeu d’origine, qui accusait sacrément le poids des ans. Pour ce projet, les développeurs se sont donc retroussé les manches. «Definitive Edition» débarque donc avec un nouveau moteur graphique (techniquement il s’agit d’une version améliorée de celui de Mafia III), des textures revues et corrigées, et évidemment des mécaniques de jeu un peu différentes.

dm_img_secondaire_mafia_announce_screenshot_salieri_yard_5f7222c8d6887.jpg

Un GTA-like ou plus que ça ? 

Qualifié de GTA-like, Mafia a effectivement de nombreux points communs avec la série développée par Rockstar Games, mais il sait aussi s’en distinguer. Tout d’abord, GTA a tendance à s’ancrer dans la modernité et n’est par exemple jamais remonté très loin dans le temps. Mafia, au contraire, assume son aspect old-school jusqu’au bout. 

Pour remettre tout ça dans le contexte, Mafia est, à l’origine, le premier titre d’une trilogie (les jeux sont sortis en 2002, 2010 et 2016), même si les trois titres se déroulent à des périodes historiques bien distinctes (1930, 1943 et 1968). 

mafia_5f799f6d04e59.jpg

Dans le premier épisode, l’action se déroule donc à Lost Heaven, dans l’Illinois, en pleine prohibition. Le joueur incarne Tommy Angelo, un chauffeur de taxi qui va devenir un hors-la-loi, après avoir goûté aux délices de l’argent facile.

La période de l’entre-deux guerres est évidemment idéale pour un jeu de ce type, car l’imagerie est très forte. Les véhicules, les commerces, les armes, les vêtements de cette époque… Tout a été travaillé dans le détails par les équipes de Hangar 13, qui sont aussi les développeurs de l’excellent Mafia III, sorti il y a quatre ans. 

dm_img_secondaire_mafia_announce_screenshot_weapons_5f7222e1aac4d.jpg

Des cut-scenes très convaincantes

Ceux qui ont connu la version de 2002 en gardent certainement des souvenirs émus, notamment de courses poursuites pas forcément très rapides dans de vieux tacots. Ils seront ravis d’apprendre que cet aspect du jeu a été conservé, ce qui ne nuit aucunement à l’expérience. 

Les gunfights ont également été enrichis, tout comme les cut-scenes, qui ont largement bénéficié de ce lifting à partir de zéro. 

Si on devait faire un reproche au titre, ce serait une certaine forme de classicisme dans le récit. Mais il est totalement assumé par les développeurs, qui jouent à fond la carte de l’hommage au jeu d’origine, mais aussi au cinéma de mafia. 

On est ici face à un hommage total et les points forts ont été savamment développés. Le bilan technique est lui aussi plutôt flatteur, surtout pour un jeu proposé à 40 euros (59,99 pour la compilation des trois titres). C’est la version PC qui s’en sort le mieux, avec des éclairages très réussis, alors que les versions console souffrent encore, par moments, de clipping. C’est un peu dommage, mais n’en restez pas là et plongez au coeur de Lost Heaven, vous ne le regretterez pas.   

Mafia Definitive edition et Mafia Trilogy : Definitive edition, éd. 2K, sur PS4, Xbox One et PC

Retrouvez toute l’actualité du jeu vidéo ICI



Source link

Autres articles à lire

Edouard Philippe confirme qu’il restera à Matignon même élu au Havre

adrien

Récépissés de contrôles d’identité : voici pourquoi des députés les réclament

adrien

Roland-Garros : Ferro et Burel, nouveaux visages gagnants du tennis français

adrien

Écrire un message d’anniversaire original pour un ou une ami(e)

adrien

Vaccin Pfizer/BioNTech : une plate-forme ouverte pour recenser les effets indésirables

adrien

Games Made In France : voici le programme de l’événement jeux vidéo de ce week-end

adrien