heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Pourquoi Anne Hidalgo ne sera pas «officiellement» élue maire ce soir

Notez cet article


La candidate qui arrivera en tête ce dimanche soir au deuxième tour, probablement Anne Hidalgo d’après les derniers sondages, ne sera pas élue officiellement. Les municipales étant un scrutin indirect, les Parisiens ne votent pas pour le ou la maire de la ville.

D’après la loi Paris-Lyon-Marseille, les municipales dans la capitale sont en réalité une addition de «mini-élections locales». Les Parisiens ne votent pas pour un candidat à la mairie centrale (Anne Hidalgo, Rachida Dati ou Agnès Buzyn), mais leur bulletin désigne le maire de leur arrondissement, parmi les têtes de liste des trois candidates.

Par exemple, dans le 9e arrondissement, les électeurs ont le choix entre Delphine Bürkli (tête de liste LREM pour Agnès Buzyn), Arnaud Ngatcha (tête de liste «Paris en Commun» pour Anne Hidalgo) et Pierre Maurin (tête de liste LR pour Rachida Dati).

Des conseillers de Paris à élire

Suivant un calcul complexe, les résultats du deuxième tour déterminent la répartition des sièges d’élus dans les arrondissements. Ceux-ci forment ensuite le conseil de Paris, c’est-à-dire le conseil municipal de la capitale.

Les arrondissements ont néanmoins un «poids électoral» différent d’après de leur population. Par exemple, le 8e arrondissement (qui est le moins peuplé avec 37.000 habitants) n’envoie que 3 conseillers de Paris. A l’inverse, le 15e (le plus peuplé avec 235.000 habitants) élit 18 conseillers.

A noter également que la réforme du statut de Paris, entrée en vigueur cette année, entraîne la fusion administrative des quatre premiers arrondissements, réunis dans le nouvel arrondissement «Paris–Centre».

conseillers_arrondissements_5ef871872d20f.jpeg

Enfin, ce sont les 163 conseillers de Paris qui désignent le maire de la ville, avec un vote à bulletin secret. Ce «troisième tour» est programmé le vendredi 3 juillet cette année.

Ce dimanche soir, Anne Hidalgo a de fortes chances d’arriver en tête dans suffisamment d’arrondissements pour obtenir la majorité (au moins 82) des conseillers de Paris. Et donc être assurée de remporter le «troisième tour» décisif la semaine prochaine pour l’élection du maire.

La situation est identique pour les Marseillais et les Lyonnais, qui élisent eux aussi leurs maires d’arrondissement. En revanche, dans les autres grandes villes de France, les habitants votent directement pour les conseillers municipaux, qui choisissent ensuite le maire de la commune. Idem pour les présidentielles aux Etats-Unis, avec la désignation des «grands électeurs» par les Américains.

Retrouvez toute l’actualité des élections municipales ICI



Source link

Related posts

La semaine de Philippe Labro : les héros de la pandémie, une épidémie d’erreurs

adrien

Est-il dangereux de faire cuire sa nourriture au micro-ondes ?

adrien

Vague verte, participation, résultats dans les grandes villes… les enjeux du second tour des municipales

adrien