heureux-qui.com
Fil Info

Plusieurs personnalités lancent un appel aux parlementaires pour soutenir le référendum pour les animaux

Notez cet article


Plusieurs personnalités, dont Hugo Clément et Xavier Niel, lancent un appel aux parlementaires français. Objectif : supprimer les violences envers les animaux.

Ils leur demandent de soutenir le projet de référendum d’initiative partagée (RIP), et ainsi permettre aux Français de s’exprimer sur six propositions de loi pour le bien-être animal. Une initiative lancée au mois de juillet, et qui a déjà recueilli près de 500.000 soutiens de la part d’internautes. De nombreuses associations de protection des animaux et personnalités entendent faire usage de l’article 11 de la Constitution française, qui prévoit le RIP.

La proposition de loi créée par ces associations comprend six mesures : interdire les élevages en cage, interdire les élevages à fourrure, sortir de l’élevage intensif, interdire la chasse à courre, le déterrage et les chasses traditionnelles, interdire les spectacles d’animaux sauvages, la fin de l’expérimentation scientifique sur les animaux, quand il existe des alternatives.

129 parlementaires ont déjà apporté leur soutien à cette initiative, dont les députés Matthieu Orphelin, Cédric Villani ou encore la sénatrice et ancienne ministre de la Famille Laurence Rossignol. Il manque encore cependant plus d’une cinquentaine de soutiens pour que le projet de loi soit soumis au Conseil constitutionnel. Les initiateurs du projet ont donc lancé un appel aux parlementaires ce dimanche dans le JDD, les invitant à rejoindre le mouvement : «les politiques revendiquent la transparence, la proximité et la démocratie participative, voulues par le peuple français, depuis des années : il est temps de joindre les actes aux paroles. (…) Donnez à notre société la capacité d’action d’agir sur elle-même. N’ayez pas peur du vote des Français.»

Ils s’inquiètent notamment des pressions que peuvent recevoir les politiques de la part de différents lobbies, notamment des chasseurs. Selon leurs informations, le président du Sénat, Gérard Larcher, aurait assuré au président de la Fédération des associations de chasseurs aux chiants courant sont «attention quant à l’avenir que pourrait connaitre» le référendum, et lui aurait rappelé son attachement à la chasse. «Les intérêts d’une minorité ne devraient pas faire le terreau de l’action publique et des élections», estiment les initiateurs du projet, dont le journaliste engagé pour l’environnement Hugo Clément.

Selon un sondage Ifop réalisé en juillet dernier, 73% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un RIP sur la question animale. Dans l’hypothèse que le référendum soit organisé, 49% des sondés affirment avoir l’intention d’aller voter, et parmi eux, 89% déclarent qu’ils voteraient en faveur de la proposition de loi. Les initiateurs du référendum pour les animaux misent notamment sur ce soutien massif de la population pour faire valoir le projet.

Retrouvez toute l’actualité politique ICI





Source link

Autres articles à lire

«Ce qu’il faut de nuit» de Laurent Petitmangin, Prix Fémina des lycéens : l’itinéraire d’un succès inattendu

adrien

Assasinat de Samuel Paty : le meurtrier était en contact avec un jihadiste en Syrie

adrien

Oppo FindX3 Pro : un mobile étonnant doté d’un microscope intégré

adrien

La recette des linguine tomate-burrata-basilic d’Hélène Darroze

adrien

Direct – Finale de la Ligue des champions : PSG-Bayern Munich (0-0), Neymar manque l’ouverture du score

adrien

Le groupe de K-pop BTS va entrer en bourse et toucher le jackpot

adrien