heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Piqué par un moustique, il voit la taille de sa jambe multipliée par 5


Piqué par un moustique lorsqu’il était enfant, un Cambodgien a vu sa jambe gauche grossir à un point tel qu’aujourd’hui elle est cinq fois plus grosse qu’elle ne devrait être. L’infection est malheureusement aujourd’hui si avancée qu’il va devoir vivre ainsi jusqu’à la fin de ses jours.

Agé de 27 ans, Bong Thet n’a pas d’autre choix que de traîner son membre douloureux jour après jour sur le sol de sa maison, qu’il partage avec toute sa famille, dans la province de Kampong Chhnang, non loin de la capitale Phnom Penh.

Bong Thet se trouve dans cet état depuis plus de vingt ans. Lorsqu’il avait 6 ans, ce passionné de football a commencé à passer toutes ses journées à courir pieds nus après le ballon.

Son rêve de devenir footballeur anéanti

Interviewé par le quotidien britannique The Daily Mail, le jeune homme a expliqué que la tumeur avait commencé à se développer à cette époque à partir de petites blessures au pied, que ses parents avaient estimées bénignes parce qu’ils pensaient qu’elles étaient normales avec le football.

Mais tout n’a fait qu’empirer. De petites bosses ont commencé à se développer autour de son pied jusqu’à recouvrir totalement sa jambe à l’âge de 12 ans. Les parents de Bong Thet, qui travaillaient dans une usine voisine, n’avaient malheureusement pas les moyens de payer des soins médicaux.

Emue par son état, une femme d’affaires a ensuite entrepris de le prendre sous son aile et a donné à sa famille 10.000.000 riels cambodgiens (environ 2.000 euros) pour qu’il soit traité.

La filariose lymphatique

A l’hôpital, les médecins ont alors établi que Bong Thet souffrait d’une maladie parasitaire, dont les moustiques sont le principal vecteur. Les insectes ayant sans doute profité des blessures causées dans l’enfance.

Cette maladie parasitaire s’appelle la filariose lymphatique. Il s’agit d’une infection incurable. Les personnes qui en sont atteintes souffrent de lymphœdème, soit un gonflement des membres et d’éléphantiasis.

Malgré cette nouvelle pour le moins désastreuse, Bong Thet s’est quoi qu’il en soit fait une raison et affirme être reconnaissant envers les médecins qui ont pu mettre des mots sur ce mal qui le ronge depuis si longtemps.

Retrouvez toute l’actualité internationale ICI





Source link

Autres articles à lire

Banksy : une œuvre du street artist volée au Bataclan découverte dans une ferme en Italie

adrien

Les embouteillages ont chuté de 14 % en France en 2020

adrien

Le marché de la cosmétique bio en pleine croissance en 2020

adrien

Inde : Le Gange charrie des centaines de cadavres de morts du Covid-19

adrien

Voici 5 aliments qui contiennent plus de calcium que le lait

adrien

Lille : il perd des documents inestimables dans un TGV et lance un appel pour les retrouver

adrien