heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Pass sanitaire : les menaces envers les élus se multiplient et inquiètent le gouvernement


Dans le contexte d’extension du pass sanitaire, les menaces visant élus et parlementaires se multiplient. Un danger pris très au sérieux par les autorités, selon des informations de CNEWS.

Plusieurs députés ont notamment fait part de menaces reçues après avoir affiché leur soutien aux mesures sanitaires annoncées par Emmanuel Macron lundi dernier. Mercredi dernier, la députée LREM de l’Hérault a annoncé porter plainte après avoir reçu une menace de mort sur fond de discours anti-vaccinal.

«Dites aux autres députés de bien voter car à partir de maintenant, c’est des vraies balles que vous allez prendre (je suis armé), faites attention où vous allez. Vous nous injecterez jamais le vaccin», pouvait-on lire dans un message partagé sur le compte Twitter de la parlementaire. D’autres élus de la majorité affirment avoir reçu le même type de menace.

Richard Ferrand porte plainte

En réaction, le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a décidé jeudi de saisir le procureur de la République de Paris, «afin que les auteurs de ces actes antidémocratiques en répondent devant la justice». «Il ne saurait être toléré qu’un représentant de la nation puisse faire l’objet de tentatives d’intimidation», poursuit-il dans un communiqué publié sur le compte Twitter de l’Assemblée nationale. Le lendemain, la permanence de Richard Ferrand était envahie par des anti-vaccins. 

Des menaces prises au sérieux par le gouvernement

Dans un courrier envoyé aux préfets, au directeur de la police nationale et au directeur de la gendarmerie nationale que la rédaction de CNEWS s’est procuré, le ministre de l’Intérieur rapporte que «des actions, parfois violentes, ont été conduites également sur les permanences et à l’encontre des assistants parlementaires».

Gérald Darmanin demande aux forces de sécurité de «rassurer les élus, prévenir ces actes et réagir rapidement en cas d’événement». Il réclame notamment une surveillance accrue «aux abords des permanences des parlementaires» et de leur domicile.





Source link

Autres articles à lire

Un système novateur de dépollution de l’air testé dans une école francilienne

adrien

DIRECT – Coronavirus : La vaccination va commencer dans l’UE les 27, 28 et 29 décembre

adrien

Internet : Pourquoi les cookies sont-ils régulés dès le 1er avril ?

adrien

Voici les 10 jeux vidéo les plus vendus de tous les temps

adrien

Patrice Leconte : «Si l’on reste à écrire sans bouger, on se transforme vite en huître»

adrien

Coronavirus : le bilan en France jour après jour

adrien