heureux-qui.com
Fil Info

Parkinson : ces 5 signes qui alertent sur l’arrivée de la maladie

Notez cet article


Signes progressifs, lents et vagues… Les malades de Parkinson sont obligés le plus souvent d’attendre une dizaine d’années après l’apparition des premiers symptômes pour se voir poser un premier diagnostic. Alors que cette maladie touche aujourd’hui 200.000 personnes en France.

Même si, pour l’heure, on ne dispose d’aucun traitement curatif permettant de guérir cette maladie, il est possible de ralentir son développement et d’atténuer les symptômes au quotidien.

C’est pourquoi il est essentiel de détecter rapidement les premiers symptômes.

Tremblement au repos

L’un des symptômes le plus connu et identifiable de la maladie de Parkinson est le tremblement. Il se manifeste généralement au repos et ne touche qu’un côté du corps (droite ou gauche). Et il s’arrête le plus souvent lorsque le patient se met en mouvement. 

Il affecte surtout les bras et les mains, mais peut également toucher les lèvres et le menton. Il peut également rester pendant plusieurs mois ou années intermittent, c’est-à-dire qu’il apparaît ou disparaît selon les périodes. Ce n’est que dans un second temps que les tremblements deviennent bilatéraux. 

Attention, ce symptôme n’est pas systématique. Près de 30% des malades ne le présentent pas.

L’Akinésie

Dit autrement : la lenteur dans les mouvements. Ce symptôme, très handicapant au quotidien, interfère dans toutes les activités du patient. La marche est ralentie, elle se fait alors à petit pas, et les bras n’accompagnent plus naturellement le mouvement du corps.

Des difficultés pour se lever d’une chaise ou pour se sortir de son lit peuvent également apparaître. De même, le visage se fait moins expressif. Les paupières clignent de moins en moins et les traits du visage se figent.

L’écriture de la personne peut aussi changer, elle est plus lente, plus petite et plus serrée.

L’hypertonie

Un autre symptôme de la maladie est l’enraidissement du corps et les douleurs articulaires. L’hypertonie peut toucher tous les muscles, même si les épaules et les hanches, ou encore la zone autour de la colonne vertébrale, sont les plus fréquemment affectés.

Ces douleurs et ses tensions musculaires peuvent pousser le patient à se pencher vers l’avant.

La dépression

La perte de motivation, voir l’état dépressif, qui survient chez plus de la moitié des patients doit également alerter. En effet, la maladie de Parkinson se caractérise par un déficit de dopamine. Ce neurotransmetteur est impliqué dans le contrôle moteur, l’attention, le plaisir ou encore la motivation. Il est aussi appelé «molécule du plaisir».

Les troubles du sommeil

Dernier signe qui peut alarmer : les rêves agités. Ils peuvent être un signe précurseur de la maladie, car ils peuvent survenir jusqu’à 20 ans avant que la maladie se déclare. Ils surviennent le plus généralement dans la phase de sommeil dit «paradoxal». Phase pendant laquelle les muscles sont paralysés.

Et selon FranceParkinson, plus de 50% des personnes ayant la maladie de Parkinson souffrent d’insomnie chronique. Il s’agit surtout de longues périodes de réveil la nuit (en moyenne, le tiers de la nuit) et de réveils trop matinaux.

Retrouvez toute l’actualité sur le Parkinson ICI



Source link

Autres articles à lire

Johnny Depp «profondément misogyne», selon le tribunal

adrien

Classement Vendée Globe 2020 : le classement de la course en direct 🔴

adrien

Attirée sexuellement par des objets, elle se marie avec son attaché-case

adrien

«The Boys» : on connaît la date de diffusion de la saison 2

adrien

Tour de France 2020 : le classement général après la 21e et dernière étape

adrien

Un ancien gardien de camp nazi condamné à la prison avec sursis

adrien