heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Paris : quels sont les 3 opérateurs de trottinettes électriques en libre-service autorisés à circuler ?


Ils ont été jusqu’à 12 opérateurs de trottinettes électriques présents sur le marché parisien, ils ne sont plus que 3. Sélectionnés par la municipalité parisienne après un appel d’offre, ils sont désormais les seuls à avoir le droit d’être présents dans la capitale. Quels sont-ils ?

Arrivées dès 2018 à Paris, les premières trottinettes électriques ont été rapidement adoptées comme un nouveau moyen de transport, rapide et efficace. A tel point qu’à la fin de l’année 2019, plus d’une quinzaine d’opérateurs différents se battaient pour obtenir le marché parisien, avec des milliers de trottinettes déployées de façon désorganisée.

Une «anarchie» dénoncée par la maire de Paris elle-même, Anne Hidalgo, qui a décidé de n’en choisir que 3. A l’issue d’un appel à candidatures lancé en décembre 2019, il ne restait plus que trois opérateurs – Dott, Lime et Tier – qui sont depuis début octobre 2020 les seuls à pouvoir déployer leurs trottinettes, dans la limite de 5.000 engins maximum.

Des questions se posent alors. Est-ce que tous ces services se valent ? Quelles sont les ressemblances et les différences entre les opérateurs ? Voici un comparatif de ces trois services de location de trottinettes, disponibles à Paris.

Dott

Nées du projet d’une start-up française, les trottinettes Dott ont été lancées en version mini autour de la Station F en mars 2019. Aujourd’hui, environ 4.000 trottinettes de la marque ont été déployées à Paris.

Pour emprunter une trottinette Dott, le système est classique. Après avoir téléchargé l’application, il faut localiser celles qui sont disponibles. Une fois que l’utilasateur a trouvé une Dott, il doit scanner le code QR sur la trottinette et appuyer sur «déverrouiller» pour commencer son trajet.

Pour se lancer ensuite, il faut placer un pied sur la planche, poser ses mains sur le guidon et pousser plusieurs fois avec le second pied pour commencer à rouler. Attention, Dott fait remarquer que leurs trottinettes «peuvent être relativement lourdes», donc qu’il ne faut pas hésiter à bien les pousser.

Pour accélérer, il faut appuyer sur l’accélérateur avec le pouce droit. Et pour freiner, il suffit d’utiliser un des deux leviers de frein, mais attention, inutile d’utiliser les pieds pour ralentir car les trottinettes Dott ne sont pas dotées de frein à l’arrière.

Enfin, pour rendre la trottinette, il suffit d’appuyer sur «terminer le trajet» : cela verrouille automatiquement la trottinette. Stationnement Veuillez garer votre trottinette dans la zone de circulation de Dott

Côté prix, il faut débourser un euro de «prise en charge», puis 20 centimes la minute. Ainsi, il faudra compter 4 euros pour une course de 15 minutes et 7 euros pour une course de 30 minutes. A noter que trois forfaits existent : un forfait à la journée valable 24h à 9,99 euros (pour des trajets d’une demi-heure max, à renouveler en illimité), un forfait à la journée à 3,99 euros (valable pour deux trajets effectués le même jour de moins de 20 minutes) et un dernier forfait au mois à 6,99 euros qui permet de ne plus payer un euro de déverrouillage. Ce dernier étant rentabilisé si l’usager Lime utilise ce service à partir de 8 fois par mois.

Bon à savoir, les trottinettes Dott sont limitées à 20 km/h et les moins de 18 ans n’y ont (normalement) pas accès.

Lime

Premières arrivées sur le marché français, les trottinettes Lime – tout droit venues des Etats-Unis – foulent le pavé parisien depuis juin 2018. Depuis, jusqu’à 7.500 de ces deux-roues motorisées ont été déployées dans la capitale jusqu’à fin septembre et le début de la réglementation imposée par la mairie parisienne à 5.000 engins max par opérateur. Aujourd’hui, Lime y a déployé environ 3.500 trottinettes.

capture_decran_2020-10-25_a_14.48.13_5f958ba6e82c3.png

Pour emprunter une trottinette Lime, le système est classique. Après avoir téléchargé l’application, il faut localiser une trottinette, puis, une fois à côté de l’engin, il faut appuyer sur le bouton «Ride» avant de scanner le code barre (QR code) qui se trouve sur le guidon à l’aide de l’appareil photo de votre téléphone ou d’entrer manuellement le code du véhicule à 6 chiffres situé sous le code QR.

Une fois cette étape passée, la trottinette est débloquée et la course peut démarrer. Il suffit alors de poser un pied sur la trottinette, puis de se propulser à l’aide du second pied afin de prendre de la vitesse. En même temps, il faut appuyer sur l’accélérateur situé au niveau du pouce droit pour accélérer. Pour ralentir, un frein manuel est disponible sous la main droite.

Pour la rendre, il faut avant toute chose respecter la zone géographique de Lime, qui se limite à Paris intra-muros. Ensuite, il suffit de la garer sur les espaces prévus à cet effet ou, en l’absence de ceux-ci, là où elle dérange le moins sur une place de stationnement classique, sachant qu’il est interdit de la garer sur le trottoir. Enfin, ne pas oublier de la mettre sur la béquille avant de finir la course sur l’application.

Côté prix, il faut débourser un euro de «prise en charge», puis 20 centimes la minute. Ainsi, il faudra compter 4 euros pour une course de 15 minutes et 7 euros pour une course de 30 minutes. A noter que deux forfaits existent : un forfait à la journée valable 24h à 12,99 euros et un forfait au mois à 8,99 euros qui permet de ne plus payer un euro de déverrouillage. Ce dernier étant rentabilisé si l’usager Lime utilise ce service 10 fois ou plus par mois.

Bon à savoir, les trottinettes Lime sont également disponibles via l’application Uber. Sur celle-ci, il suffit ensuite d’appuyer sur l’onglet «Deux-roues» pour avoir accès à la carte des trottinettes Lime disponibles dans un périmètre restreint. Si le prix reste le même, l’utilisateur ne pourra pas prendre un forfait et sera donc est directement débité à chaque course via son compte Uber.

Tier

Tout droit venu d’Allemagne, l’opérateur de trottinettes électriques Tier a fait son apparition à Paris à la fin de l’année 2018. Depuis l’annonce de sa victioire à l’appel à candidatures, l’opérateur s’est réjoui d’avoir «déployé 5.000 trottinettes en deux mois dans la capitale» depuis fin juillet.

Comme pour ses concurrents, le service Tier est accessible sur son application dédiée. Même cheminement, une fois la trottinette disponible retrouvée, il faut scanner le QR code pour la déverouiller. Pour se lancer ensuite, il faut placer un pied sur le marche pied et utiliser l’autre pied pour pousser et prendre de la vitesse.

Ensuite, il faut jouer avec le levier d’accélération droit pour gagner de la vitesse. Pour ralentir, il faut utiliser le levier gauche ou le frein à pied.

Côté prix, Tier se vante d’être le moins cher du marché parisien. De fait, à chaque course, il faut débourser un euro de «prise en charge», puis 15 centimes la minute. Ainsi, il faudra compter 3,25 euros pour une course de 15 minutes et 5,5 euros pour une course de 30 minutes.

A noter que jusqu’au 11 novembre 2020, Tier propose une offre à 12 centimes la minute (+ 1 euro pour l’activation). Soit 2,8 euros pour une course de 15 minutes et 4,6 euros pour une course de 30 minutes.

Les règles soumises au Code de la route

NB : ces trois opérateurs – comme tous les «engins de déplacement personnel motorisés» (trottinettes électriques, gyroroues, hoverboards….) – sont depuis un an soumis au Code de la route, à la suite d’un décret publié au Journal officiel le 25 octobre 2019.

Sous peine d’amende, ils doivent donc respecter les règles suivantes : un seul passager par trottinette âgé d’au moins 12 ans, sans écouteurs et circulant obligatoirement sur la route à moins de 25 km/h.

Retrouvez toute l’actualité parisienne ICI



Source link

Autres articles à lire

Espagne : à Madrid, la police prise de court par une fête de 25 000 étudiants

adrien

Koh-Lanta La légende : Alexia Laroche-Joubert explique pourquoi le jeu sera désormais diffusé le mardi

adrien

Les purificateurs d’air sont-ils efficaces contre le Covid-19 ?

adrien

Pourquoi le «Laroque de l’autonomie» s’appelle-t-il ainsi ?

adrien

Top chef : ce qui attend les candidats ce soir

adrien

Brasseur, parfumeur, savonnier… le tourisme d’entreprise fait campagne cet été

adrien