heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Paris : que devient le projet de réaménagement du quartier Tour Eiffel ?


Plus de deux ans après la présentation de ce que pourrait devenir le quartier de la tour Eiffel, les Parisiens sont invités à partir de ce lundi 11 octobre et jusqu’au mercredi 17 novembre à donner leur(s) avis sur le projet de réaménagement. Mais que prévoit ce projet ambitieux ? Est-il toujours d’actualité ?

Une consultation du public par voie électronique s’est ouverte ce lundi 11 octobre, au sujet du projet de réaménagement du site tour Eiffel – qui s’étend de Trocadéro au Champ de Mars, de Bir Hakeim à l’entrée de la Tour Eiffel le long du Quai Branly –, et ce, deux ans après la présentation de ce grand plan urbanistique.

Indispensable à l’obtention des autorisations d’urbanisme nécessaires à la mise en œuvre du projet, cette consultation doit «se traduire par un bilan élaboré par les garants», puis «aboutir à une délibération de déclaration de projet, déclarant le projet d’intérêt général et emportant mise en compatibilité du PLU».

Un projet particulièrement ambitieux…

«Ce grand site, aujourd’hui marqué par la juxtaposition d’espaces et de monuments emblématiques de Paris, doit évoluer pour répondre aux enjeux d’environnement, de circulation, de vie quotidienne comme de tourisme, et trouver sa cohérence paysagère et patrimoniale», peut-on notamment lire sur le site internet dédiée à cette consultation.

Pour rappel, le projet de 25 hectares vise à transformer ce site en une vaste promenade arborée et plantée offerte aux visiteurs. Pour cela, la municipalité envisage de rééquilibrer l’espace public dédié aux mobilités «au profit des piétons, des cycles et des bus», et de repenser l’offre de services et de commerces «pour être plus qualitative et mieux organisée». Et ce, dans le but d’améliorer les conditions de découverte, de visite et de déambulation.

En 2019, le lauréat de l’appel d’offres – un projet réalisé par le cabinet d’architectes américain GP + B – prévoyait donc de créer une immense promenade végétale. Dès lors, plus aucune voiture ne circulera au pied du Trocadéro, ni sur le pont d’Iéna. La place de Varsovie, côté rive droite, et le quai Branly, côté rive gauche, seront eux aussi piétonnisés.

D'ici à 2030, le quartier sera entièrement délesté de la voiture.

A l’époque, le cahier des charges était bien précis. «Les équipes candidates ne devront pas limiter leur réflexion au carré formé par les quatre piliers de la tour, mais l’élargir à ses alentours, à l’ensemble du périmètre entre la Seine et l’Ecole militaire, le musée du Quai Branly et Bir-Hakeim», avait alors demandé la maire de Paris, Anne Hidalgo.

… Et toujours d’actualité ?

Et si beaucoup se posent légitimement la question de savoir si cet ambitieux projet est toujours d’actualité, alors que la municipalité n’a que très peu communiqué à ce sujet ces deux dernières années, l’ouverture ce lundi d’une consultation publique semble répondre d’elle-même à cette interrogation.

Une réunion d’information et de présentation du projet est d’ailleurs organisée ce lundi 11 octobre, à partir de 19h, à l’auditorium de l’Hôtel de Ville. Deux autres conférences – organisées en ligne cette fois-ci – auront lieu le 21 octobre et le 9 novembre. Quant au dossier de projet d’aménagement, il sera disponible sur des bornes dans les mairies des 7e, 15e et 16e arrondissements.

De fait, «la proposition s’inscrit dans le calendrier des Jeux Olympiques de Paris 2024, se concentrant sur les zones pouvant être réaménagées avant la tenue de cet événement», explique la consultation, soulignant que les JO occuperont «une grande partie du Champ-de-Mars et du plateau Joffre». Le réaménagement devrait donc concerner dans un premier temps uniquement les jardins du Champs-de-Mars.

capture_decran_2021-10-11_a_17.34.27_6164599a8fa4a.png

En attendant, selon le calendrier établi, il faudra encore attendre mi-2022 avant que les autorisations soient délivrées et que les travaux puissent commencer, et ce, alors que la livraison des premiers aménagements est attendue pour la fin de l’année 2023. Le reste du projet, dont la partie qui n’est pas concernée par les JO de Paris 2024, sera quant à lui livré de 2024 à 2026.



Source link

Autres articles à lire

Quand Mike Pence s’émancipe de Donald Trump

adrien

Ce que l’on sait des conditions de réouverture des musées

adrien

Le Point Virgule et Le Grand Showtime lancent leur premier soirée en live stream ce vendredi soir

adrien

Rudy Giuliani utilisé par les services russes pour désinformer Donald Trump ?

adrien

Piqué par un moustique, il voit la taille de sa jambe multipliée par 5

adrien

Coronavirus : Qu’est ce que la «réserve Covid» de l’AP-HP ?

adrien