heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Paris : prise d’otages en cours dans un commerce du 12e


Une prise d’otages est actuellement en cours ce lundi 20 décembre dans le quartier de la Bastille, dans le 12e arrondissement de Paris, «dans un bazar quincaillerie». Le forcené, qui retenait deux otages, a libéré l’une des deux femmes. Les négociations sont toujours en cours avec la BRI qui se trouve sur place.

L’ homme d’une cinquantaine d’années – en possession d’une arme blanche – est actuellement retranché dans un petit commerce, situé au 21 rue d’Aligre dans le 12e arrondissement.

 

Selon cette même source, les faits auraient commencé dès 15h30 cet après-midi et auraient été dénoncés aux forces de l’ordre, après un appel à police-secours.

«Connu pour ses troubles psychiatriques», le forcené demanderait à «parler à un représentant de la justice» et plus particulièrement «au ministre de la Justice [Eric Dupond-Moretti, ndlr]», alors que des négociations menées les agents de la Brigade de recherche et d’intevention (BRI), actuellement sur place, ont déjà débuté.

Informé de cette demande, le garde des Sceaux «a évidemment fait savoir aux négociateurs qu’il se tenait à leur disposition», selon l’entourage du ministre.

Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la mairie de Paris, a de son côté confirmé les faits, annonçant «se rendre sur place». Tandis que la préfecture de police de Paris (PP) demande dans un communiqué «d’éviter le secteur», alors que ses effectifs «interviennent sur le secteur d’Aligre […] pour une présomption de prise d’otage». «Un périmètre de sécurité a été établi», ajoute la PP.

Ce lundi soir, les différents accès à la rue d’Aligre étaient toujours bloqués par des policiers et le périmètre était également sécurisé par des militaires de la force Sentinelle déployés dans le cadre du plan Vipirate, selon les constatations des journalistes sur place.

L'accident s'est produit vers 21h samedi soir, dans le quartier Tolbiac à Paris.

En parallèle, une enquête a été ouverte notamment du chef de «séquestration». Les investigations ont été confiées au commissariat du 12e arrondissement. Selon les premiers éléments de l’enquête, deux personnes seraient toujours «retenues contre leur gré au sein de ce commerce».





Source link

Autres articles à lire

Les abeilles vivent moins longtemps et sont plus lentes à cause de la pollution de l’air

adrien

Seine-Maritime : l’autorisation d’abattre 1.430 renards suscite la polémique

adrien

Qui est Beeple, l’artiste qui a vendu une œuvre NFT pour 69 millions de dollars ?

adrien

Ce nouveau malware Android peut obtenir un accès root à vos smartphones

adrien

Russie : la justice ordonne aux organisations d’Alexeï Navalny de suspendre leurs activités

adrien

Eurovision 2021 : quels sont les pronostics des fans ?

adrien