heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Paris : polémique autour de la reprise du trafic d’un train de fret diesel dans le 17e


C’est un train polluant et bruyant qui sème la zizanie à Paris. Censé approvisionner une centrale à béton, ce train de fret avait susucité mi-décembre la colère des riverains et du maire LR du 17e, Geoffroy Boulard. Ce dernier a finalement annoncé qu’un accord avait été trouvé.

«J’apprends ce soir que la SNCF a autorisé la circulation d’un train d’approvisionnement de la centrale à béton au cœur du parc Martin Luther-King (17e) sur la voie ferrée […] Je déplore cette décision non concertée», s’était ainsi insurgé le maire LR du 17e, Geoffroy Boulard, dans une vidéo diffusée en décembre sur les réseaux sociaux.

Selon l’élu LR, ce train – dont le premier passage était survenu le 14 décembre – sera amené à traverser la zone deux fois par semaine pour approvisionner une centrale à béton située derrière le nouveau Palais de Justice de Paris, le long du boulevard périphérique. «Cette remise en circulation est un total non-sens écologique en milieu urbain», a-t-il accusé.

Une «alternative plus durable» à trouver 

Mi-janvier, il semblerait que le problème ait été réglé, alors que le maire du 17e a annoncé qu’«un accord [avait] été trouvé», même s’il a regretté «que le retour à la situation antérieure soit impossible». D’après ce dernier, le passage du train de fret a tout de même été décalé à 7h30 et ne marquera pas l’arrêt sous les habitations.

«Pragmatique, je suis allé contrôler que les engagements pris pour limiter les nuisances par la SNCF et l’opérateur de fret ferroviaire Deutsche Bahn AG sont respectés», a-t-il ajouté, expliquant avoir demandé la pose de capteurs Bruitparif, «dès la reprise de la circulation des trains». Ce dispositif permettra, selon lui, «de contrôler la pollution sonore au plus près».

«Je serai inflexible sur l’évolution annoncée du matériel utilisé qui doit répondre aux exigences de l’éco-quartier des Batignolles», a-t-il finalement conclu.

«Comment la mairie de Paris a-t-elle pu autoriser la circulation de cette locomotive diesel dans un éco-quartier ?» s’était-il d’ailleurs interrogé en décembre, adressant le 14 décembre dernier un courrier à la SNCF ainsi qu’au ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari et à la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, leur demandant de «trouver rapidement une alternative plus durable à l’utilisation de ce tronçon».

La mairie de Paris pas au courant

Une missive à laquelle avait immédiatement répondu David Belliard, l’adjoint à la mairie de Paris chargé des transports et des mobilités, qui assurait à son tour le 15 décembre que la «reprise du train de fret diesel dans le Parc Martin Luther King» est une reprise «sans concertation ni aucune information préalable de la Ville», qui ne l’a «évidemment pas demandée».

L’élu écologiste avait alors réclamé «l’électrification de la ligne» et annoncé qu’un «rendez-vous va être pris avec la SNCF» à ce sujet. En parallèle, une pétition en ligne – titrée «Stop à la circulation ferroviaire dans le parc Martin Luther-King» – a été lancée par les riverains soucieux. Dans celle-ci, ils font part de leur inquiétude quant à la «quiétude du quartier».

Deux hectares du bois de Vincennes sont concernés.

«Le bruit généré dès 6h30, deux fois par semaine par chaque passage de train n’est pas supportable», avaient écrit les riverains à l’origine de la pétition, déplorant qu’«aucune mesure de bruit n’a été présentée, ni les impacts environnementaux liés à l’émission des particules fines générées par freinage et l’utilisation de moteurs diesel».





Source link

Autres articles à lire

un «plan travaux» pour mieux gérer les chantiers

adrien

DIRECT – Coronavirus : deux foyers épidémiques du «variant congolais» détectés dans le Nord

adrien

le «vaccidrive» de Villepinte tourne à plein régime

adrien

des anti-vaccins utilisent le symbole de l’étoile jaune et créent la polémique

adrien

Variant anglais: l’actrice de Demain nous appartient Ariane Séguillon raconte son combat

adrien

Cannabis : Une majorité des maires d’Ile-de-France favorables à la légalisation

adrien