heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Paris : les écologistes veulent l’annulation de l’agrandissement d’une cimenterie Lafarge


Après les polémiques sur les pollutions de la Seine, Julien Bayou, le secrétaire national d’EELV, est monté au créneau ce lundi 7 décembre contre l’agrandissement d’une usine de cimenterie de Lafarge, dans le 15e arrondissement de Paris.

Lors d’une conférence de presse, Julien Bayou a qualifié ce projet situé à deux pas du parc André Citroën «d’aberration sur le plan écologique». Cette mobilisation fait suite à un nouvel épisode technique. Le tribunal administratif devait en effet se prononcer jeudi 3 décembre dernier sur la demande des riverains pour annuler l’arrêté préfectoral autorisant le chantier d’agrandissement de son usine.

Mais le cimentier a opté pour une réduction de l’ampleur de ce projet décrié, évitant ainsi «de perdre en demandant l’annulation de cet arrêté», selon Julien Bayou, qui s’est réjoui d’une «victoire». Pour autant, «cette annulation permettra à la société Lafarge de déposer un autre projet d’exploitation moins contraignant, en dessous des seuils règlementaires et législatifs imposant une consultation de la population», a prévenu le leader des verts.

«La concertation est un dialogue de sourds»

Pour maintenir la pression, les associations et les écologistes «demandent la reprise de la consultation de la population», et porteront le sujet lors du prochain Conseil de Paris, qui commencera mardi 15 décembre. La mairie avait haussé le ton début septembre, avant que les élus parisiens votent, en octobre, la suspension des travaux, jusqu’à ce que la concertation avec les riverains aboutisse.

Mais «pour l’instant, la concertation est un dialogue de sourds», a regretté Maryse Fourcade, de l’Association des riverains du port de Javel, qui a porté le recours contre Lafarge. «La pollution des cimentiers est récurrente» et à Paris, «on n’arrive pas à obtenir une diminution de la bétonisation», a argumenté Christine Nedelec, présidente de France Environnement Paris.

Pour rappel, les quais de Seine ne dépendent pas de la mairie de Paris. C’est l’établissement public Haropa-Ports de Paris, rattaché à l’Etat, qui en a la gestion. Quant au permis de construire pour le réaménagement de la cimenterie dans le 15e, il avait été délivré en 2017 en respectant le cadre légal.

Ces derniers mois, plusieurs vidéos ont révélé des pollutions provenant d’usines de Lafarge, en particulier de celle située dans le quartier de Bercy. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «suspicion de pollution de la Seine par une entreprise de travaux publics». L’entreprise s’était défendue en évoquant «un accident exceptionnel provoqué par un acte malveillant».

Retrouvez toute l’actualité concernant Paris ICI



Source link

Autres articles à lire

Tout savoir sur Susan Rice, potentielle vice-présidente de Joe Biden

adrien

La cuisine thaï sur les tables françaises

adrien

The Voice : les demi-finaliste prêts à en découdre en direct ce samedi 8 mai

adrien

Épiphanie : face aux galettes des rois industrielles, Frédéric Roy défend l’authenticité

adrien

Aid el-kébir : tout ce qu’il faut savoir sur cette édition particulière à cause du coronavirus

adrien

Foundation : les 5 prédictions les plus incroyables d’Isaac Asimov à propos du futur

adrien