heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Paris : dans le 13e, l’abattage des platanes ne passe pas


Une vingtaine de platanes ont commencé à être abattus ce dimanche 4 octobre quai d’Ivry, dans le 13e arrondissement de Paris. Une seconde opération est prévue dimanche 11 octobre. Une aberration écologique pour les militants venus s’y opposer, une nécessité pour la mairie.

«Ce n’est pas de gaieté de cœur que des arbres sont abattus», s’est ainsi défendu Jérôme Coumet, le maire du 13e arrondissement de Paris, assurant que «davantage d’arbres seront replantés» à la place. Et pas question de laisser dire n’importe quoi pour cet élu de la majorité d’Anne Hidalgo : le but de cette opération est de laisser le champ libre à la construction d’un futur tramway ainsi que «d’une nouvelle piste cyclable». 

En effet, selon le maire, cette opération d’abattage intervient dans le cadre d’une transformation de la voirie, qui viserait d’ici peu à permettre la circulation de la ligne 5 du tramway sur pneus, appelé «Tzen». Longue d’au moins 9 km, le Tzen 5 reliera la bibliothèque François Mitterrand et la gare de Choisy-le-Roi (94), en desservant 19 stations.

Un quartier en mutation

Une défense dont doutent les militants écologistes qui s’opposent à cet abattage. Selon l’association de défense de l’environnement France Nature Environnement (FNE), l’alignement de 22 arbres detterrés ici doit surtout laisser la place à un nouvel immeuble, qui culminera à plus de 100 mètres de hauteur.

«Ces abattages ont pour fonction de déclasser une partie du domaine public pour étendre la constructibilité en bord de Seine et permettre le projet Bruneseau Nord», croit savoir Christine Nédelec, la présidente de l’association FNE. Celle-ci a appelé la municipalité parisienne «à faire de la défense de la nature sa priorité».

Le quartier doit être réaménagé pour voir sortir de terre le projet immobilier Bruneseau Seine, au coeur duquel se dresseront notamment les tours Duo dessinées par Jean Nouvel. Selon la municipalité parisienne, ce quartier viendra ainsi «finaliser la ZAC Paris Rive Gauche, commencée il y a plus de 30 ans, entre la gare d’Austerlitz (13e) et Ivry-sur-Seine (94)».

«Le tram, encore à l’étude, n’arrive pas tout de suite et sa place est sur la chaussée, tandis que la piste cyclable existait déjà», peut-on lire sur un tweet de France Nature Environnement. Balayant les arguments du maire du 13e, Christine Nédelec ajoute que «la circulation vélo peut sans peine trouver sa place dans l’espace sans qu’il soit nécessaire d’abattre le moindre arbre».

Retrouvez toute l’actualité parisienne ICI





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : Madrid se prépare à un reconfinement partiel

adrien

Le «chauffard de Lorient», qui a renversé deux enfants, jugé ce lundi pour homicide involontaire

adrien

Donald Trump peut-il bénéficier politiquement de sa contamination au coronavirus ?

adrien

Sondage : Plus de 70 % des Français pensent que la délinquance a augmenté

adrien

Amazon présente Astro, un robot domestique bien curieux

adrien

Londres et l’UE lancent une négociation marathon sur leur relation post-Brexit

adrien