heureux-qui.com
Fil Info

Paca : le président du groupe LR «n’écarte pas» une union avec la Gauche contre le candidat RN

Notez cet article


Pierre-Paul Leonelli, le président du groupe de la majorité au Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur ne rejette pas l’idée d’une alliance, au soir du premier tour, entre la liste du sortant Renaud Muselier et celle écologiste et d’union de la Gauche de Jean-Laurent Felizia, pour tenter d’empêcher le candidat RN Thierry Mariani de gagner la région.

Alors qu’un nouveau sondage réalisé par Ipsos-Sopra Steria donne Thierry Mariani (RN) largement favori du premier tour (avec 41% des intentions de vote devant Renaud Muselier, crédité de 34%), Pierre-Paul Leonelli président du groupe de la majorité au Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur n’exclut pas l’hypothèse d’une alliance avec la liste écologiste et d’union de la gauche (si celle-ci se qualifie pour le second tour) afin de mettre en échec le candidat du parti de Marine Le Pen. «Je pense que les électeurs sont conscients de l’enjeu et que nous aurons, le 20 juin prochain, la même réaction que celle que nous avons connu en 2015», a déclaré Pierre-Paul Leonelli au micro de France Bleu Azur.

Il y six ans, le candidat socialiste Christophe Castaner s’était retiré au profit du représentant de la droite Christian Estrosi pour faire barrage à Marion Maréchal-Le Pen arrivée très largement en tête au soir du premier tour. «Mon rôle n’est pas de faire des appels à la gauche, a ajouté l’élu Niçois. On a une tête de liste qui s’appelle Renaud Muselier. Il y aura, le soir du premier tour, des décisions qui seront prises. Rien n’est écarté». 

Une campagne electorale à couteaux tirés 

Depuis plusieurs semaines, les tensions entre le camp Muselier et le camp Mariani sont exacerbées. Pierre-Paul Leonelli n’hésite pas à monter au créneau pour dénoncer les «mensonges» et «approximations» de l’ancien ministre des transports, au sujet des retards de trains ou encore sur le coût du programme sécuritaire du RN… Pierre-Paul Leonelli ayant également vivement réagi à un tweet dans lequel le candidat du Rassemblement National expliquait «qu’en dehors des Bouches-du-Rhône, aucun lycée n’a été construit par la région au cours des six dernières années».

«Une fois de plus, Thierry Mariani ment, a riposté l’élu Niçois. Quatre lycées ont été réalisés : Nelson Mandela et Simone Veil à Marseille, Monte Cristo à Allauch, celui de Châteaurenard, sans oublier la Cité scolaire internationale».

Une requête pour faire radier Thierry Mariani des listes 

Mardi, la pression est encore montée d’un cran contre le candidat du Rassemblement National. Des membres de LR ont déposé une requête à Avignon pour faire radier des listes électorales Thierry Mariani, estimant qu’il n’avait pas de «domicile réel dans la ville».

«J’ai une attestation des impôts et je suis inscrit aux rôles de contributions. Je rappelle que l’année dernière, j’ai été candidat aux élections municipales d’Avignon, si je ne remplissais pas les critères, je n’aurais pas pu me présenter. Je suis parfaitement en règle, je ne vois pas pourquoi je serais inquiet», a réagi Thierry Mariani.

«M. Muselier veut jeter le doute sur tout, c’est une manœuvre de diversion et il sait très bien que ça se finira par un flop», a ajouté le candidat né à Orange (Vaucluse) et maire de Valréas (Vaucluse) pendant 16 ans.



Source link

Autres articles à lire

Maintenu, le festival de Ramatuelle débute demain dans le respect des règles sanitaires

adrien

Avec 1.000 personnes dimanche, les migrants arrivent en masse à Lampedusa

adrien

En colère, les syndicats de police reçus par Christophe Castaner

adrien

Insolite : les chaussettes de Napoléon reproduites à l’identique

adrien

Confinement : ce qui est autorisé et ce qui est interdit à partir de ce samedi

adrien

La pub d’une influenceuse pour de faux livres en carton fait réagir sur Twitter

adrien