heureux-qui.com
Image default
Fil Info

OM : le PSG, son poids, Rudi Garcia… Dimitri Payet répond à toutes les critiques


Dimitri Payet est revenu sur plusieurs sujets sensibles dans les colonnes de L’Equipe ce mercredi. Parmi lesquels le PSG, son poids, mais aussi sa relation avec Rudi Garcia.

«Quand je marque, je maigris.» Teintée d’ironie, cette longue entrevue voit le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille répondre aux nombreuses attaques dont il est l’objet depuis le début de la saison. Et notamment son poids source de critiques, interrogations et surtout moqueries sur les réseaux sociaux.

«J’ai cuisiné mais ce n’est pas pour autant que je me suis laissé aller, s’est défendu Dimitri Payet à L’Equipe. J’ai le même poids qu’il y a quelques semaines mais entre-temps j’ai marqué des buts. Quand je marque, je maigris en fait.»

Pour l’ancien joueur de Lille et West Ham, entre autres, les critiques et railleries dont il fait l’objet son clairement injustifiées. «C’est l’histoire de ma vie. Avec moi, il y a toujours un truc à dire, que je sois bon, pas bon, mince, gros, confie-t-il. Mais c’est plus excitant qu’une carrière lisse. Ma femme me dit souvent : ‘Je ne sais pas comment tu fais pour supporter ça’. Pour moi, c’est un jeu. Je ne me plains pas. Je lis, je regarde, j’écoute ce qui se dit sur moi et parfois même j’en rigole. Je ne peux pas répondre à tout le monde et de toute façon ça ne servirait à rien. C’est sur le terrain qu’il faut répondre. Regardez, en marquant trois buts, j’ai perdu 4 kilos…»

Ma surprise, c’est qu’il y ait autant de supporters de Paris dans les médiasDimitri Payet

Autre sujet évoqué, le PSG et son chambrage avant (son tweet gif sur l’étoile après la défaite de Paris en finale de Ligue des champions) et après la victoire au Parc des Princes (0-1). Le Marseillais s’est dit surpris que les joueurs aient été aussi tendus pendant la rencontre. «Je me suis réveillé le lendemain avec des douleurs aux chevilles, oui, a-t-il souligné. Je ne pensais pas qu’un tweet pouvait les faire dérailler comme ça. Tant mieux, ça nous a permis de prendre trois points là-bas. Ce jour-là, on a su rester dans le match.»

Dimitri Payet, qui a confié qu’il espère pouvoir continuer à troller, a également tenu à revenir sur les critiques qu’il a eu par la suite de la part de certains journalistes. «Ça fait partie du jeu (de chambrer), il ne faut pas le prendre au premier degré, rappelle-t-il. Mais je me suis rendu compte d’une chose : ce n’est pas le PSG qui m’a répondu, même si Presnel (Kimpembe) l’a fait de bonne guerre en conférence de presse. Non, ma surprise, c’est qu’il y ait autant de supporters de Paris dans les médias. Après, quand on est chambreur comme moi, si tu es susceptible, t’es mal. Parfois, ça va un peu loin. Mais c’est parce que c’est l’OM, c’est moi. Je l’accepte. Je sais encaisser.»

Karim Benzema-Zinédine Zidane, le duo qui brille au Real Madrid.

Enfin, dernier gros sujet évoqué : Rudi Garcia. Sa relation avec son ancien entraîneur est toujours au point mort et il ne compte pas se rabibocher avec lui. «Si je suis réconcilié avec Rudi Garcia ? Non. Avec moi, c’est noir ou blanc, indique Payet. Je préfère les gens qui sont francs, qui disent les choses, même quand je ne suis pas bon. On en parle, c’est plus simple que d’essayer de faire de la langue de bois ou de raconter des conneries. Aujourd’hui ça fait partie du passé.»

Retrouvez toute l’actualité du football ICI



Source link

Autres articles à lire

Etats-Unis : polémique après une autopsie pratiquée devant des spectateurs, facturés 500$ la place

adrien

Marine Le Pen sur les violences urbaines : «Il y a un sentiment total d’impunité dans notre pays»

adrien

Les films et documentaires à voir pour comprendre l’impact de John Lewis aux Etats-Unis

adrien

Patria : l’émouvante fresque familiale et historique à voir dès ce lundi sur Canal+

adrien

Pinterest interdit tous les contenus faisant l’apologie de la perte de poids

adrien

Coronavirus : ces régions françaises dans le rouge

adrien