heureux-qui.com
Fil Info

«Nous sommes maltraités» : une pétition envoyée à Olivier Véran pour plus de moyens dans les maternités

Notez cet article


A l’appel de l’une des sages-femmes les plus (re)connues de France, Anna Roy, qui intervient dans l’émission La Maison des Maternelles et autrice d’un podcast diffusé sur Europe 1, une pétition a été lancée sur change.org pour réclamer plus de moyens dans les maternités.

«Revenez nous voir quand vous aurez vraiment mal», «vous criez comme si vous étiez dilatée à 6 mais vous n’êtes qu’à 3», «essayez de ne pas bouger», «réfléchissez avant de nous appeler», «il faut que vous acceptiez la douleur», «remettez votre masque en ma présence»… Autant de phrases entendues par des femmes enceintes sur le point d’accoucher, très loin de s’attendre à être si peu soutenues et accompagnées.

Une réalité que connaît bien et que regrette Anna Roy, qui explique dans son podcast Sage-Meuf diffusé sur Europe 1 comment elle s’est retrouvée – parce qu’elle était seule pour traiter plusieurs patientes en même temps – dans une situation où elle avait dû prioriser ses actes médicaux et laisser souffrir certaines femmes qui attendaient.

Le résultat d’un manque de personnels et de moyens, selon elle, qui peut souvent conduire à des accouchements difficiles, instrumentalisés à l’aide d’une ventouse ou de forceps, ou pire, à des césariennes d’urgence. «Je suis maltraitante, c’est une phrase que je n’aurais jamais pu dire il y a 3 ou 4 ans. Et si vous m’aviez demandé de le dire, je me serais mise très en colère», avoue Anna Roy.

Aujourd’hui, avec son hashtag #JeSuisMaltraitante, elle réclame «1 femme = 1 sage-femme». Il faut, selon elle, instaurer en France «ce qu’on appelle le one-to-one en Angleterre». «C’est un truc très concret : pour chaque salle d’accouchement, il y a une sage-femme de garde, donc on ne peut avoir 3 ou 4 patientes en même temps comme c’est le cas aujourd’hui quand je suis de garde», témoigne la sage-femme.

Une pétition sur change.org

Relayé sur les réseaux sociaux, son appel a rapidement trouvé un écho auprès d’autres femmes. A tel point que Clémentine Sarlat, journaliste sportive et autrice d’un podcast appelé «La Matrescence», a lancé une pétition sur change.org, envoyée au ministre de la Santé Olivier Véran.

Cette pétition – qui s’intitule «Permettons aux femmes d’accoucher humainement» – préconise «de donner les moyens aux sages-femmes de restaurer l’humanité en salle de naissance» et que «pour chaque naissance en France, une sage-femme puisse accompagner la future mère de A à Z pendant son travail et son accouchement».

«Dans un texte percutant, Anna Roy reconnaît avoir maltraité des femmes et leurs familles, malgré elle. Sans se dédouaner et grâce à ce hashtag #jesuismaltraitante, Anna tend la main à toutes ces mères qui subissent le manque cruel de moyens des maternités, à toutes les femmes qui subissent les insuffisances de notre système de santé», écrit Clémentine Sarlat.

Si Anna Roy n’y voit qu’«un coup de pied dans la fourmilière et un genou à terre», force est de constater que son message a été largement entendu. Ce mercredi, l’appel de la sage-femme affichait plus de 250.000 vues sur les réseaux sociaux et la pétition avait été signée par plus de 4.000 personnes.

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI





Source link

Autres articles à lire

«Dry January» : Tout savoir sur le mois sans alcool

adrien

Tout savoir sur Ghislaine Maxwell, complice présumée de Jeffrey Epstein

adrien

Tout comprendre sur la situation au Mali

adrien

Climat : le nombre d’ouragans va-t-il augmenter à l’avenir ?

adrien

Donald Trump épingle Nancy Pelosi surprise sans masque dans un salon de coiffure

adrien

Le couscous bientôt inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ?

adrien