heureux-qui.com
Fil Info

Non, le changement d’heure de ce dimanche ne sera pas le dernier

Notez cet article


Ce dimanche 25 octobre, on change d’heure en France, avec le passage à l’heure d’hiver. Et ce ne sera pas la dernière fois. Avec la crise du coronavirus qui frappe sévèrement l’Europe, ce dossier n’est plus la priorité des pays-membres de l’Union européenne.

En septembre 2018, la Commission européenne avait pourtant proposé l’abolition du changement d’heure pour 2019, à la suite d’une consultation citoyenne en ligne, qui avait donné un résultat sans appel : 84 % des 4,6 millions d’Européens y ayant répondu s’étaient prononcés en faveur de la suppression de cette tradition, instaurée en France en 1976 et dans l’UE en 1980.

En mars 2019, le Parlement européen avait finalement voté pour repousser la date de 2019 à 2021. Les eurodéputés de la commission des transports avaient mis en avant le fait qu’ils souhaitaient «que les Etats membres se coordonnent avant toute modification», afin que cela «ne perturbe pas le fonctionnement du marché intérieur», notamment dans les régions transfrontalières. Ceux-ci voulant éviter de créer un patchwork de fuseaux horaires entre pays voisins.

La Commission a en effet laissé les Etats libres de choisir l’heure qu’ils voulaient garder (été ou hiver). En France, c’est l’heure d’été qui a été plébiscitée par une majorité de personnes (59 %) lors d’une consultation organisée par l’Assemblée nationale en début 2019, qui a réuni 2,1 millions d’internautes. Tout comme au Portugal, à Chypre ou encore en Pologne. Alors qu’en Finlande, au Danemark ou aux Pays-Bas, c’est l’heure d’hiver qui a la préférence d’une majorité de personnes.

Un changement d’heure repoussé ad vitam aeternam?

En mars 2019, le Parlement européen avait bien précisé que la date d’application de la directive sur la fin du changement d’heure pourrait être reportée «de 12 mois au maximum […] si la Commission estime que les régimes horaires prévus peuvent entraver de façon significative et permanente le bon fonctionnement du marché unique».

Mais les dernières évolutions du dossier n’incitent pas à l’optimisme. Alors que cela fait plusieurs mois que le Parlement européen a invité les Etats membres à se coordonner, rien ne semble avoir avancé. «Les discussions patinent. La dernière réunion entre Etats a eu lieu en octobre 2018. Depuis, il y a eu un rapport d’étape puis un document du service juridique en juin, qui pointait certaines difficultés. Les discussions devraient reprendre bientôt, mais on ne sait pas quand…», a regretté Karima Delli, présidente de la commission des Transports à l’origine de la résolution sur la fin du changement d’heure, interrogée par Libération.

Sauf que depuis, avec l’épidémie de coronavirus, le Conseil européen ne s’est toujours pas prononcé. «Et pour l’instant, la fin du changement d’heure n’est pas d’actualité dans l’agenda du Conseil», selon Karima Delli.

Retrouvez toute l’actualité liée à l’Union européenne ICI



Source link

Autres articles à lire

Municipales 2020 : Fusions et rassemblements dans plusieurs villes de France

adrien

Vaccination : les pharmaciens vont entrer dans le circuit, grâce au vaccin d’AstraZeneca

adrien

Coronavirus : avec les opérations déprogrammées, la vie des malades est comme suspendue

adrien

Contrôle au faciès : Six ONG lancent une action groupée contre l’Etat, une première

adrien

La semaine de Philippe Labro : le bonheur sur scène, des scènes d’horreur

adrien

La restauration d’un tableau de Murillo fait rire Twitter

adrien