heureux-qui.com
Fil Info

Noël et Covid-19 : 5 conseils à respecter pour un maximum de sécurité

Notez cet article


Après plusieurs semaines d’isolement, les Français ont hâte de retrouver leurs proches à l’occasion des fêtes de Noël. Mais le virus circule toujours activement sur le territoire, donc la prudence reste de mise. Voici 5 conseils à respecter pour ne pas prendre (trop) de risques lors de ces retrouvailles.

Faire des repas plus courts

Le risque de contamination est particulièrement élevé lors des repas. Et pour cause. C’est le moment où l’on peut se permettre d’enlever son masque de protection. On va manger tout en discutant et ainsi expulser des gouttelettes de salive potentiellement contaminées par le virus, qui peuvent être inhalées par nos proches. Et à Noël, les repas s’éternisent. Or, plus ils durent longtemps, plus le risque de transmission augmente. Cette année, il faudra donc veiller à ne pas trop s’attarder autour de la table, surtout si la distance de sécurité d’au moins un mètre peut difficilement être respectée.

Limiter sa consommation d’alcool

Les fêtes de fin d’année riment souvent avec spiritueux, bons vins, digestifs et autres bières. Mais boire de l’alcool avec excès nuit gravement aux gestes barrières. En effet, en état d’ivresse, les comportements sont moins contrôlés et on baisse le garde. Après quelques verres, on peut oublier la distanciation physique et se rapprocher, voire même se faire des câlins ou s’embrasser. Sans compter que lorsqu’on boit, on ne porte pas le masque et on a tendance à parler plus fort, et donc à projeter davantage de gouttelettes. Il vaut donc mieux limiter sa consommation.

Aérer régulièrement la pièce

Les rassemblements familiaux auront lieux dans des lieux clos. Or, on sait que les endroits fermés et mal ventilés jouent un rôle majeur dans la transmission du SARS-CoV-2 en raison des «aérosols», ces microgouttelettes potentiellement infectées qui peuvent rester en suspension dans l’air plusieurs heures. Et si l’air n’est pas renouvelé régulièrement, la concentration de particules virales ne va faire qu’augmenter. Même s’il fait froid, il faut aérer les pièces du logement «dix minutes trois fois par jour. C’est important», avait déclaré Emmanuel Macron en octobre dernier.

Opter pour des portions individuelles

Ce Noël si particulier placé sous le signe du Covid-19 implique également de faire un effort sur le service. Pendant l’apéritif, il est notamment recommandé d’éviter de mettre un gros paquet de chips sur la table, ou des bols de cacahuètes et de pistaches dans lesquels chaque convive mettra ses mains. Pour limiter les contacts, remplace les plats communs par des portions individuelles, en préparant par exemple des verrines, ou bien des assiettes avec un assortiment d’amuse-bouches. Enfin, on évite de boire dans le verre d’un autre, et d’échanger les couverts. La maladie se transmettant aussi par contact indirect, on peut d’autre part désigner une personne pour servir les boissons. Elle sera ainsi la seule à manipuler les bouteilles.

Ne pas se jeter sur les cadeaux

Outre l’apéro et le repas, il faudra être prudent durant l’ouverture des cadeaux. Là encore, on peut choisir un membre de sa famille qui sera chargé de regarder les noms inscrits sur les paquets et de les distribuer pour éviter de les faire passer de main en main. Même si on en a très envie, on évite aussi de se serrer dans les bras et de s’embrasser pour se remercier. Et après le déballage, on pense bien à se laver les mains. Au cours de la soirée, et de la journée, ce geste barrière peut rapidement être oublié. Il est ainsi conseillé de mettre du gel hydroalcoolique à disposition, par exemple sur la table, bien en évidence.

Retrouvez toute l’actualité sur le coronavirus ICI



Source link

Autres articles à lire

Les sorties de films ne se feront plus exclusivement en salles, selon le patron de Disney

adrien

Régionales : le duo Bayou-Hamon accélère la campagne en Ile-de-France

adrien

Produits solaires : une sélection de nouveautés pour bronzer en toute sécurité cet été

adrien

La semaine de Philippe Labro : Trump en chute libre, Pinturault au sommet

adrien

Ces 10 timbres qui valent une fortune

adrien

La déforestation de l’Amazonie pourrait favoriser l’apparition de nouveaux virus

adrien