heureux-qui.com
Fil Info

NBA : Tout savoir sur Theo Malédon, le prometteur français drafté par Oklahoma

Notez cet article


Il espérait être sélectionné au premier tour mais aura tout de même sa chance en NBA. Théo Malédon a été choisi mercredi en 34e position, au 2e tour, par Philadelphie qui l’a immédiatement envoyé à Oklahoma City.

Il y a encore un an et demi, Tony Parker le voyait parmi les 15 premiers de la draft. D’abord attendu dans le Top 10, puis parmi les 20 premiers et plutôt en fin de premier tour, le meneur de 19 ans a finalement attendu plus longtemps que prévu avant d’être sélectionné par les Sixers, qui avaient échangé leur choix pour récupérer Danny Green.

Un coup à jouer à Oklahoma

Peut-être un mal pour un bien pour le joueur d’1m94. Chez le Thunder, il arrive dans une franchise en reconstruction avec un champ dégagé au poste de meneur, pour le moment. Chris Paul (Phoenix) et Dennis Shröder (Lakers) sont partis et Rucky Rubio (Minnesota) a été transféré moins de 48 heures après son arrivée.

Il pourrait donc se retrouver avec un temps de jeu appréciable pour un rookie, surtout si Shai Gilgeous-Alexander reste en poste 2.

Un professionnel

Après trois années à l’Insep, Théo Malédon est arrivé en 2017 à l’ASVEL. Trois saisons à faire ses armes sous l’œil protecteur de Tony Parker. Dans le Rhône, le Rouennais a découvert le haut niveau européen avec l’Euroligue et également étoffé son palmarès avec un titre de champion de France (2019) et le trophée de meilleur jeune de Jeep Elite (2019).

Une saison 2019 qui lui aura permis de découvrir l’équipe de France, à seulement 17 ans, en février, à quelques mois de la Coupe du monde en Chine dont il fera la préparation avec les Bleus. Victime d’une blessure, il ne sera finalement pas retenu dans le groupe final.

Chez les jeunes tricolores, il a été champion d’Europe des moins de 16 ans en 2017 et vice-champion du monde des moins de 17 ans en 2018.

Cette saison, des statistiques limitées (6,7 points et 2 passes de moyenne) lui auront sans doute coûté quelques places à la draft. Avant l’arrêt de l’exercice pour cause de pandémie, Malédon avait été douze fois titulaire avec l’ASVEL.

Son jeu

Le combo guard (meneur-arrière) est loué pour ses qualités de bon gestionnaire, son agressivité vers le cercle et sa maîtrise des tempos.

Tous ceux qui l’ont vu joueur ne tarissent pas d’éloges à son égard : «Il est très à l’aise et on sent que de mois en mois, il prend confiance et gagne en maturité», confiait ainsi Vincent Collet, sélectionneur de l’équipe de France, juste avant la Coupe du monde en Chine.

Pour exister en NBA, le rookie va devoir s’améliorer dans trois domaines : sa défense, son nombre de pertes de balle et son aptitude à shooter en sortant d’un dribble.

Retrouvez l’actualité de la NBA ICI



Source link

Autres articles à lire

Le groupe Air France veut supprimer plus de 7.500 postes d’ici à la fin 2022, selon des sources syndicales

adrien

Banksy : une œuvre du street artist volée au Bataclan découverte dans une ferme en Italie

adrien

Finale de Koh-Lanta Les 4 terres : pourquoi Loïc est-il le favori ?

adrien

Le coronavirus fait tousser l’économie française

adrien

Les JO de Tokyo seront sûrs, affirme la gouverneure à l’AFP

adrien

Paris : dans le 13e, l’abattage des platanes ne passe pas

adrien