heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Municipales 2020 : les résultats à Paris

Notez cet article


Avec un score autour de 50,2 % selon les premières estimations, la candidate socialiste est réélue maire de Paris ce dimanche 28 juin au soir. Elle devance Rachida Dati (LR) créditée de près de 32 % des voix et Agnès Buzyn (LREM) à 16 %.

La socialiste, donnée favorite dans les dernières enquêtes d’opinion, s’est imposée au terme d’une campagne aux nombreux rebondissements, et malgré une abstention qui s’annonce record. Elle a ainsi confirmé son bon score obtenu au premier tour (29,33 %), contre 22,72 % pour Rachida Dati et 17,26 % pour Agnès Buzyn.

Si les résultats exacts ne sont pas encore connus, Anne Hidalgo semble conserver les arrondissements déjà à gauche. La question va se poser jusqu’à tard dans la nuit pour les deux qui sont susceptibles de basculer : le 5e et le 9e.

La présence de LREM menacée

Dans ces deux arrondissements, des maires LREM (Florence Berthout et Delphine Bürkli) sont menacées par des candidats de «Paris en Commun», le mouvement d’Anne Hidalgo (Marie-Christine Lemardeley et Arnaud Ngatcha).

A noter que dans l’hypothèse d’une défaite des deux maires sortantes, la formation d’Emmanuel Macron ne disposerait plus d’aucun maire d’arrondissement dans la capitale.

La droite, elle, paraît conserver ses bastions traditionnels : 6e, 8e, 15e, 16e et 17e arrondissement. A noter que la candidate LR, Rachida Dati, avait elle-même été déjà élue au premier tour dans le 7e arrondissement, qu’elle dirige depuis 2008.

Anne hidalgo revient de loin

Autre curiosité de cette élection : qui va remporter le nouveau «Paris Centre», issu de la fusion des quatre arrondissements centraux ? Le maire sortant du 4e, Ariel Weil («Paris en Commun»), y est opposé à Pacôme Rupin (LREM) et Aurélien Véron (LR).

Les résultats sont également scrutés dans le 14e. Il s’agit du seul arrondissement où une liste du mathématicien Cédric Villani, qu’il mène lui-même, a réussi à passer le cap du premier tour.

Dans tous les cas, Anne Hidalgo a remporté une élection qui était loin de lui être promise il y a quelques mois encore. Mais elle a profité du «chemin de croix» de LREM (dissidence de Cédric Villani, abandon de Benjamin Griveaux, propos polémiques d’Agnès Buzyn) et a su résister à la campagne dynamique de Rachida Dati.

Outre sa gestion de la crise du coronavirus qui fait plutôt l’unanimité, la maire sortante a notamment réussi là où ses rivales ont échoué : rassembler. Anne Hidalgo a en effet noué une alliance avec les écologistes de David Belliard lors de l’entre-deux-tours, «verdissant» au passage encore un peu plus son programme.

Elle devra toutefois encore un peu patienter pour être désignée officiellement maire. Les élus du conseil de Paris se rassemblent en effet vendredi 3 juillet, pour un vote dont l’issue laisse peu de place au suspens.

Retrouvez tous les résultats du second tour ville par ville ICI



Source link

Related posts

Vietnam: A l’hôtel «Dolce Hanoi Golden Lake», un séjour plaqué or

adrien

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly décède à trois mois de la présidentielle

adrien

Drapeau confédéré : que représente-t-il ?

adrien