heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Municipales 2020 : les principales villes remportées par le Parti socialiste

Notez cet article


Fragilisé au niveau national, le Parti socialiste reprend des couleurs grâce aux élections municipales 2020. Il conserve certains de ses bastions, notamment des villes de plus de 100.000 habitants, et conquiert de nouveaux territoires, confirmant ainsi sa stratégie de reconstruction politique reposant sur la force de son implantation locale.

Paris

Avec un score autour de 50,2 % selon les estimations, la candidate socialiste est réélue maire de Paris ce dimanche 28 juin au soir. Elle devance Rachida Dati (LR) créditée de près de 32 % des voix et Agnès Buzyn (LREM) à 16 %.

Marseille

Après avoir été dirigée pendant vingt-cinq ans par la droite et Jean-Claude Gaudin, la ville de Marseille est repassée à gauche avec la victoire de l’alliance menée par Michèle Rubirola (PS, EELV, LFI, PCF). Arrivée en tête avec 39,9% des suffrages, la liste du Printemps marseillais a largement devancé celle de Martine Vassal (LR, 29,8%).

Nantes

La sixième ville de France reste à gauche. Johanna Rolland, socialiste alliée aux Verts et aux communistes, est réélue, au deuxième tour des municipales. Elle devance Laurence Garnier (LR) et Valérie Oppelt (LREM).

Rennes

La maire de Rennes Nathalie Appéré (PS), qui avait fusionné sa liste avec celle des écologistes, a été facilement réélue dimanche avec 65,35% des voix pour un deuxième mandat à la tête de la capitale bretonne.

Dijon

Déjà en tête lors du premier tour, le maire sortant François Rebsamen (PS-Alliés) conserve son poste avec 43,52% des voix et entame ainsi son quatrième mandat à la tête de la ville. Il s’est imposé face au candidat LR Emmanuel Bichot (34,85%), et à la candidate EELV Stéphanie Modde (21,63%).

Lille

Maire PS de Lille depuis 2001, Martine Aubry remporte le scrutin d’une courte tête, avec un peu moins de 40% des voix, devançant Stéphane Baly, son adversaire écologiste. Elle avait, pour ce second tour, reçu le soutien de la droite lilloise qui souhaitait faire barrage à la liste EELV.

Le Mans

Le socialiste Stéphane Le Foll, ancien porte-parole du gouvernement et maire sortant, l’a emporté dimanche soir à la mairie du Mans avec 63,14% des voix, sur fond d’abstention record (70%). L’ancien ministre de l’Agriculture était opposé à une autre liste de gauche, emmenée par la députée PS Marietta Karamanli.

nancy

Depuis longtemps dans le viseur du parti, Nancy bascule officiellement à gauche. Déjà président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein l’a emporté à 54,54% des voix face au maire sortant, Laurent Hénart (Rad-LREM-MoDem). Un changement historique pour la ville qui n’avait pas vu de maire de gauche élu depuis 73 ans.

Retrouvez tous les résultats du second tour ville par ville ICI



Source link

Related posts

Prix du tabac, du gaz, allocations chômage… Ce qui change à partir d’aujourd’hui

adrien

Procès Mediator : prison ferme et amende requises contre le groupe Servier

adrien

Coronavirus : la mort d’un patient diffusée en direct à la télévision bolivienne

adrien