heureux-qui.com
Fil Info

Motos, scooters : il ne sera bientôt plus possible de circuler entre deux files

Notez cet article


Remonter les files de voitures en cas de bouchons sera bientôt de nouveau interdit. L’expérimentation, qui avait démarré en 2016 en Ile-de-France, dans le Rhône, les Bouches-du-Rhône et en Gironde, touche à sa fin le 31 janvier 2021.

En attendant qu’une nouvelle soit relancée, gare donc aux amendes. Interdite par le Code de la route, cette pratique de se faufiler entre deux rangées de véhicules (en principe, les plus à gauche) lors d’un embouteillage pourra coûter trois points et 135 euros aux conducteurs de motos et scooters.

La déléguée interministérielle à la sécurité routière l’a indiqué ce mercredi aux associations de motard, tout en leur assurant qu’un nouveau décret sera bientôt signé pour une recommencer l’expérimentation, étendue à des territoires plus larges. Mais en attendant, les forces de l’ordre ne devront plus accorder de passe-droit.

Non-respect des règles et accidents en hausse

Si l’expérimentation de quatre ans s’était avérée concluante, la pratique aurait pu être généralisée. Or, ce n’est pas le cas. «Les comportements respectant les règles restent minoritaires» et les chiffres d’accidentalité qui sont liés à la circulation interfiles indiquent une tendance à la hausse, expose Marie-Gautier-Melleray dans Le Parisien. Sur les réseaux qui ont expérimentés la pratique, les accidents corporels ont ainsi doublé dans les Bouches-du-Rhône et triplé en Gironde. Ils ont augmenté de 40% en Ile-de-France et son restés stables dans le Rhône.

Sur un échantillon de 4.500 procès-verbaux d’accidents de deux-roues sur les routes où l’expérimentation a eu lieu, 1.650 légers, 161 graves et 16 mortels concernaient des personnes roulant entre deux files. Parmi les conducteurs qui sont morts, «aucun ne respectait les règles de l’expérimentation», déplore le Cerema (centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), qui a réalisé l’évaluation.

Ces règles en question sont de ne jamais dépasser les 50 km/h entre les voies (autrement, il faut respecter celles tracées au sol) et d’utiliser l’interfiles la plus à gauche. Le plus souvent, la vitesse à laquelle les personnes décédées ont eu leur accident «était très supérieure à la limitation de 50 km/h».

Cette dangerosité du non-respect des règles et la hausse relevée des accidents ont donc enterré l’idée de généraliser la pratique immédiatement. Mais plutôt que de la supprimer tout court, la déléguée interministérielle à la sécurité routière a opté pour l’entre-deux, en relançant prochainement l’expérimentation. Son encadrement devra être plus strict, avec des conditions différentes, et la communication pour faire comprendre aux conducteurs les bons usages pour rouler en interfiles sans danger devra être améliorée.

Mais d’ici-là, rouler entre deux files de voitures, c’est terminé.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Grammy Awards 2021 : les temps forts de la cérémonie

adrien

Noël 2020 : le meilleur de la BD actuelle à mettre sous le sapin

adrien

Stratégie-Immobilier : Des outils et des conseils astucieux pour vivre de l’immobilier

adrien

Vaccin russe Spoutnik V : quand pourrait-il être disponible en France ?

adrien

Mulhouse : une voiture de police incendiée, deux jeunes de 15 ans mis en examen

adrien

Ce que l’on sait de l’agression filmée d’une adolescente devant un collège de Reims

adrien