heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Migrants : Gérald Darmanin veut créer un poste de préfet délégué à l’immigration à Paris


Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin l’avait annoncé fin 2020, le conseil des ministres vient de le valider ce mercredi 21 avril. Un poste de préfet délégué à l’immigration va être créé en Ile-de-France, reprenant ainsi l’une des propositions du livre blanc de la sécurité intérieure.

La mission de ce préfet délégué à l’immigration, qui servira sous les ordres du préfet de police de Paris, en l’occurence Didier Lallement ? «Animer et coordonner la gestion des flux migratoires en Ile-de-France». Concrètement, ce préfet délégué sera placé à la tête d’une nouvelle direction de l’immigration, imaginée dans le cadre de la «réforme entamée en matière de lutte contre l’immigration irrégulière» souhaitée par Gérald Darmanin.

En novembre déjà, le ministre de l’Intérieur avait fait part de son ambition «que la préfecture de police de Paris continue à se moderniser et à mutualiser ses moyens». Il avait également souhaité que la réforme «soit rapidement menée à bien», notamment grâce à «la création d’un préfet délégué à l’immigration».

Selon la préfecture de police de Paris, la région Ile-de-France compte «50 % des demandes d’asile nationales, 40 % de l’activité nationale de primo-délivrance de titres de séjour et 30 % de l’activité nationale de lutte contre l’immigration irrégulière».

DEs missions à préciser

Si pour l’instant, ni la nomination ni les missions de ce futur préfet délégué n’ont été officiliasées, Gérald Darmanin a déjà fait savoir que ce dernier serait chargé «des volets administratifs et opérationnels» de la lutte contre l’immigration clandestine, auprès du préfet de police de Paris Didier Lallement.

Seule certitude, le futur préfet sera alors chargé de travailler sur un territoire très large allant de Paris à la petite couronne, aux lignes ferroviaires et aux autres axes routiers structurants ainsi qu’aux aéroports parisiens. Selon le livre blanc de la sécurité intérieure, la préfecture de police de Paris a en effet «vu son champ de compétence élargi […] afin de tenir compte des dynamiques urbaines».

Quid de l’immigration légale ?

Si le poste de préfet délégué à l’immigration semble avoir été pensé pour lutter contre l’immigration irrégulière dite «clandestine», il n’en demeure pas moins que le préfet de police de Paris intervient également lors des évacuations de campements installés dans le nord-est parisien. Là où vivent des réfugiés et des demandeurs d’asile.

Contrairement aux idées reçues, la plupart de ces migrants sont en effet en complète légalité, la majorité d’entre eux étant demandeurs d’asile.

Sur chaque nouveau campement, on compte «environ 70 % de demandeurs d’asile», «20 % de réfugiés ayant déjà obtenu le statut» et «10 % restants de personnes munies d’un titre de séjour (travail, soins, regroupement familial) en cours de validité», énumère Alix Geoffroy, chargée de programme au Secours catholique.



Source link

Autres articles à lire

Elliot Page : pour sa première interview télé depuis son coming out transgenre, l’acteur évoque avec émotion son parcours

adrien

Election américaine : la bataille des Etats entre Donald Trump et Joe Biden en cartes

adrien

Inde : la militante pour le climat Licypriya Kangujam, 9 ans, arrêtée pour avoir manifesté

adrien

Le nouveau polar d’Olivier Bal

adrien

Les ours polaires pourraient disparaître d’ici à 2100

adrien

Paris : pourquoi les terrasses éphémères ne seront pas couvertes ni chauffées cet hiver

adrien