heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Mégafeux : tout savoir sur cette nouvelle menace


Plusieurs millions d’hectares de forêt ont été ravagés en seulement quelques semaines dans le monde. Considérée comme l’une des pires années pour les forêts, 2021 s’affiche surtout comme l’année des mégafeux. Un phénomène qui devrait malheureusement se multiplier en raison du réchauffement climatique.

Laissant les pompiers bien souvent impuissants devant l’ampleur des flammes, tandis que la flore se retrouve totalement détruite en raison de leur intensité, les mégafeux se différencient souvent des feux saisonniers auxquels la nature a dû faire face depuis des siècles.

Quels pays sont touchés par les mégafeux ?

Si la planète bleue garde en mémoire la cicatrice profonde laissée par les 17 millions d’hectares ravagés par les grands incendies australiens de 2019-2020, les mégafeux se sont multipliés depuis aux quatre coins du monde.

En Californie notamment, Cal Fire, l’agence de l’Etat en charge de la lutte contre les incendies, recense les feux depuis 1932. Et ses statistiques témoignent d’un emballement : «Les dix plus grands incendies qui ont ravagé la Californie sont postérieurs à l’an 2000», note-t-elle. Pire, six d’entre-eux se sont déclarés après août 2020.

Sur les 104 grands incendies en cours aux Etats-Unis, selon CNN (en date du 19 août 2021), le pays compte plusieurs centaines de milliers d’hectares réduits en cendres, dont plus de 450.000 pour le seul Dixie Fire qui a ravagé la Californie. Vu depuis l’espace sur notre vidéo ci-dessous, les incendies américains s’affichent comme massifs.

En Russie, les forêts ne sont pas non plus épargnées. La Sibérie compterait ainsi cette année plus de 16 millions d’hectares détruits par les flammes, avec des températures proches de 50° C. Des chaleurs jamais enregistrées dans cette région du monde. Par ailleurs, la Turquie ou encore l’Algérie ont dû faire face à de terrifiants incendies récemment sans pouvoir nécessairement les maîtriser rapidement.

En Europe, l’Italie et la Grèce ont été durement touchées cet été. Tandis que l’épisode de l’important incendie qui a ravagé 7.100 hectares de forêt dans le Var à la mi-août en France a lui aussi été pointé du doigt comme étant «anormalement» fort par les combattants du feu.

Les causes d’un mégafeu

Point désormais indéniable pour les experts, le dérèglement climatique serait responsable de la hausse des incendies dans le monde. Dévoilé début août par les médias, le rapport préliminaire du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) à l’ONU affirme ainsi que les événements extrêmes vont se multiplier. L’activité humaine a ainsi provoqué une hausse des émissions de gaz à effet de serre avec pour conséquence de réchauffer la planète d’un degré et demi dix ans plus tôt que prévu, d’ici à 2040. Au plus proche des côtes méditerranéennes, «la surface de forêts brûlées va doubler ou tripler, en fonction des efforts faits pour réduire les émissions de gaz à effet de serre», prévient en substance le Giec.

Même s’il peut s’agir parfois d’incendie criminels, les incendies peuvent prendre plus d’ampleur en raison de températures de plus en plus extrêmes.

En outre, la culture des forêts devient curieusement moins protectrice pour celles-ci. Plusieurs arbres disparaissent alors qu’ils jouaient le rôle de retardateur de feu, comme le cyprès en Méditerranée ainsi que certains types de pins. 





Source link

Autres articles à lire

Pourquoi faut-il aller voir «Nightmare Alley», avec Bradley Cooper et Cate Blanchett ?

adrien

Dix pour cent saison 5 : date de sortie, casting, intrigue…Tout ce que l’on sait déjà

adrien

Peaky Blinders saison 6 : date de sortie, casting, intrigue… Tout ce que l’on sait déjà

adrien

Allemagne : une ex-secrétaire de camp de concentration de 96 ans prend la fuite avant son procès

adrien

Covid-19 – quelles répercussions sur le marché locatif à Paris ?

adrien

L’édito de Guillaume Bigot : «Passeport sanitaire ou passeport intérieur ?»

adrien