heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Mbappé, Griezmann, Gobert… : Les sportifs français dénoncent le passage à tabac du producteur


Ils sont choqués et ont décidé de le faire savoir. Antoine Griezmann, Kylian Mbappé, Rudy Gobert… de grands noms du sport français ont réagi à la vidéo du passage à tabac d’un homme noir par des policiers à Paris.

«J’ai mal à ma France», a tweeté jeudi Antoine Griezmann, accompagné de la vidéo du média Loopsider montrant le producteur prénommé «Michel» roué de coups par des fonctionnaires de police dans l’entrée d’un studio de musique du XVIIe arrondissement de la capitale.

L’attaquant vedette du FC Barcelone a mentionné le compte du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dans son message, lequel a annoncé la suspension de trois agents après le tollé suscité par la vidéo, retweetée plus de 125.000 fois.

Dans la même journée, son partenaire chez les Bleus Kylian Mbappé a dénoncé sur les réseaux sociaux une «vidéo insoutenable» et «des violences inadmissibles», en légende d’une photo du visage ensanglanté du producteur.

Le champion du monde 2018 a ajouté les paroles d’une chanson de Diam’s intitulée «Ma France à moi» et a conclu son message en écrivant «STOP AU RACISME».

«Continuez à tout filmer!»

Les basketteurs de la NBA ont également réagi sur les réseaux. «Continuez à tout filmer! Ceux qui font bien leur boulot auront une bonne image. Et les lâches et menteurs continueront d’être exposés. Que ça soit d’un sens ou d’un autre», a tweeté Rudy Gobert, le pivot du Jazz d’Utah.

De son côté, le joueur du Magic d’Orlando Evan Fournier s’est demandé «Combien de Michel sans vidéo de surveillance ? Sans caméra ? Sans voisin pour filmer ?», quand celui des Nets de Brooklyn, Timothe Luwawu-Cabarrot, a qualifié l’acte de «dégoûtant».

«Sans les vidéos il se serait passé quoi pour Michel? On aurait préféré croire la version des policiers sous serment? #commedhab»,s’est insurgé sur Twitter le défenseur de Manchester City Benjamin Mendy.

«Contre cette frange de policiers qui outrepasse grandement ses droits en tabassant, en tuant même parfois. Nos caméras sont nos meilleures armes!», a appuyé l’arrière du FC Séville et international Espoirs Jules Koundé.

LeBron James et ses partenaires des Lakers posent un genou à terre pour lutter contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis.

La France est régulièrement secouée et divisée par des affaires de violences commises par les forces de l’ordre, parfois mortelles, comme dans les cas de Cédric Chouviat, livreur mort étouffé après son interpellation en janvier 2020, ou d’Adama Traoré, mort en 2016 dans des circonstances controversées après son interpellation par des gendarmes et érigé en symbole des violences policières.

Leurs prises de position sont d’autant plus fortes qu’elles sont rares en France où les sportifs engagés comme Dominique Rocheteau, Lilian Thuram ou Vikash Dhorasoo ont toujours été très minoritaires.

Une situation qui contrastait jusqu’à présent avec celle qui prévaut aux Etats-Unis, où des stars comme Lebron James n’héistent pas à prendre position sur ces sujets. 

Ces prises de position interviennent alors que la France est plongée dans un débat houleux sur les violences policières et la proposition controversée de loi «sécurité globale», qui prévoit entre autres de pénaliser la diffusion malveillante d’images de policiers et est vivement combattue par des ONG et syndicats de journalistes.

Retrouvez l’actualité Société ICI





Source link

Autres articles à lire

Manifestation d’opposants en Russie : plus de 2.000 arrestations, dont la femme d’Alexeï Navalny

adrien

«Wonder Woman 1984» : face à un avenir incertain en salles, le film sortira aussi en streaming

adrien

Un trou noir supermassif manque à l’appel et la Nasa s’inquiète

adrien

Pourquoi célèbre-t-on la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars ?

adrien

Paris : le petit Yuriy commence à se réveiller après son passage à tabac

adrien

Mercato : les 10 plus gros transferts de l’histoire du football

adrien