heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Mathieu Sapin se glisse dans les coulisses du pouvoir, du Roi-Soleil à Emmanuel Macron


Retour en politique pour Mathieu Sapin. Après avoir couvert la campagne présidentielle de François Hollande en 2012, l’auteur de BD se glisse cette fois dans les coulisses de l’Elysée en jouant d’un habile parallèle avec la vie de Jean Racine, dramaturge et historiographe de Louis XIV.

Il s’était juré «comme Sarko» d’arrêter la politique. Après avoir fait un détour dans l’univers de Gérard Depardieu avec «Gérard» en 2017, Mathieu Sapin semble replonger «en politique» comme on reprend une cigarette, avec apaisement et un brin de mauvaise conscience.

capture_decran_2020-10-09_a_16.05.00_5f807b4704965.png

© Mathieu Sapin / Dargaud

Pourtant, le journaliste-conteur offre un objet livresque encore non identifié, qui parvient à se démarquer de ses dernières chroniques dans les coulisses du pouvoir. Moins sur l’actuel locataire de l’Elysée que sur sa quête d’un président de la République protégé par sa garde rapprochée, Mathieu Sapin propose un exercice périlleux : analyser les liens ambigus entre les observateurs du pouvoir et leur objet. Est-il véritablement possible de s’approcher du pouvoir sans pour autant perdre son âme ? Quelle est la place de l’artiste qui observe le pouvoir ?

Racine – Sapin : même combat ?

Pour répondre à ces épineuses questions, il effectue un habile parallèle entre Jean Racine et lui-même. Si le dramaturge du XVIIe siècle est bien connu du grand public pour ses tragédies, sa relation avec le pouvoir l’est beaucoup moins : par sa fonction d’historiographe, l’artiste s’est peu à peu mué en courtisan qui pendant plus de vingt ans, s’est attelé à suivre et raconter les grandes heures de la vie du Roi-Soleil – une prose qui est d’ailleurs, dans sa presque totalité, partie en fumée lors d’un incendie. Si l’artiste Jean Racine a brûlé sa liberté au contact du Roi, pourquoi lui-même ne serait-il pas en train de devenir, lui aussi, courtisan, à force de s’approcher du pouvoir ?

Entre des épisodes de la vie de l’auteur de Britannicus, des scènes de tournage du film «Le Poulain» (une comédie politique réalisée par Mathieu Sapin en 2018), une hilarante scène de vomi dans l’avion présidentiel, et des échanges avec l’entourage proche d’Emmanuel Macron, Mathieu Sapin prouve son talent certain pour l’autodérision et un sens de l’observation toujours aussi réjouissant.

capture_decran_2020-10-09_a_16.05.36_5f807b60a2b99.png

© Mathieu Sapin / Dargaud

Depuis les SMS échangés avec Emmanuel Macron avant son éléction, une rencontre improbable conclue par un clin d’oeil, ou des discussions à bâton rompu avec François Hollande jusqu’aux rendez-vous avec quelques conseillers en communication du Président, au final, cette épaisse bande dessinée permet de découvrir un peu mieux les contours de la communication présidentielle et en dit surtout beaucoup sur la comédie humaine, ici bien française, comme son titre l’indique. Entre propos très sérieux (et parfois glaçants sur l’effet de cour que provoque tout pouvoir) et humour pur, Mathieu Sapin réussit une fois de plus le double exploit d’être passionnant et déjanté.

couverture_5f807b8e87750.jpg

Comédie française, de Mathieu Sapin, éd. Dargaud, 168 p., 22,50€.

Retrouvez toute l’actualité de la BD ICI



Source link

Autres articles à lire

Emploi des jeunes : les 4 mesures du plan du gouvernement

adrien

Paris : le nouveau flagship Nike ouvre sur les Champs-Elysées

adrien

Municipales : Anne Hidalgo prend de l’avance dans un nouveau sondage

adrien

Procès du 13-Novembre : François Hollande entendu comme témoin ce mercredi

adrien

Aux Etats-Unis, les personnes vaccinées peuvent se réunir sans masque

adrien

Dakar 2021 : Une première journée galère pour Sébastien Loeb déjà distancé

adrien