heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Marine Le Pen : face à la violence, «il faut rétablir l’autorité de l’Etat»


Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, était l’invitée de Laurence Ferrari ce mardi 1er juin dans la matinale de CNEWS.

Immigration et délinquance

«Il faut aller à la source du problème de l’insécurité, en réglant le problème de l’immigration massive et dérégulée dans notre pays», a estimé Marine Le Pen. Elle a ainsi demandé la mise en place d’un moratoire sur l’immigration. Selon elle, «80 à 90% des violences rue sont le fait d’étrangers ou des personnes d’origine étrangères».

Rétablir l’autorité de l’Etat

Afin de «rétablir l’autorité de l’Etat», Marine Le Pen a demandé l’activation automatique du sursis lorsqu’un délinquant récidive. Elle a également souhaité que les peines soient toutes effectuées en prison, même celles de moins de deux ans. «Nous partons au drame, au chaos», si la chaîne pénale doit s’adapter au nombre de places de prison disponibles, et non l’inverse, a-t-elle estimé. «On ne peut pas vivre cerné par la délinquance et dans une telle angoisse».

Le dirigeante du Rassemblement national a accusé Emmanuel Macron de «mensonge» concernant sa promesse de créer de nouvelles places de prison. «On pourrait simplement utiliser des bâtiments qui appartiennent à l’Etat et ne sont plus utilisés, comme des anciens hôpitaux, des anciennes casernes, pour les transformer en centres semi-fermés», a-t-elle proposé. Le but est que chaque condamné à la réclusion réalise sa peine, pour stopper le sentiment d’impunité, a-t-elle expliqué.

Recruter 1.000 magistrats supplémentaires

«La volonté du peuple français est de mettre hors d’état de nuire les criminels et les délinquants. Je respecterai la volonté du peuple français», a promis Marine Le Pen.

«Il y a des juges qui sont convaincus qu’il faut excuser la délinquance. Mais il y a aussi énormément de juges qui ne peuvent pas faire leur travail. Il faut au moins 1.000 magistrats en plus. Mais il faut aussi qu’ils puissent condamner en sachant que la peine sera appliquée», a-t-elle prévenu. 

La retraite à 60 ans

Marine Le Pen a rappelé sa volonté de rétablir la retraite à 60 ans, avec 40 annuités de cotisation, notamment pour les métiers jugés difficiles. Elle a expliqué être prête à demander des efforts à d’autres secteurs pour financer cette mesure.

La difficulté de remporter une région

«Nous sortirons de cette élection régionale dans un bien meilleur état que La République en marche» a estimé Marine Le Pen. Elle a néanmoins reconnu qu’il était possible que le Rassemblement national ne remporte pas de régions lors des élections de la fin juin, notamment si des alliances se nouent afin de l’empêcher de s’imposer.

Emmanuel Macron violemment critiqué

La président du RN a accusé Emmanuel Macron de «saccager» la France. «Je pense que notre civilisation est en grand danger», a-t-elle affirmé, en appelant à «tout faire» pour ne pas lui permettre d’obtenir un second mandat, à la prochaine élection présidentielle.



Source link

Autres articles à lire

F1 : Lewis Hamilton renoue avec la victoire au Grand Prix de Toscane

adrien

DIRECT – Coronavirus : le vaccin Pfizer efficace contre le variant indien

adrien

Paris : La désescalade obligée entre Anne Hidalgo et les verts

adrien

L’Olympia affiche son soutien au monde de la culture en grandes lettres rouges

adrien

DIRECT – Coronavirus : «Aucun effet indésirable grave» du vaccin n’a été observé en France, assure l’Agence du médicament

adrien

Bayern Munich-PSG : Paris au pied d’une montagne pour des retrouvailles au sommet

adrien