heureux-qui.com
Fil Info

Marilyn Monroe aurait perdu la vie à cause d’une maladie qu’elle a caché

Notez cet article


Les raisons de la disparition de Marilyn Monroe suscitent toujours des interrogations aujourd’hui. Une maladie, l’endométriose, qu’elle a cherché à cacher, pourrait être à la cause du décès de la starlette américaine à 36 ans.

«Et si la star était morte des suites d’une maladie dont on parle trop peu, l’endométriose ?», s’était interrogé en 2017 le magazine Cheek avançant une nouvelle théorie sur la mort de l’actrice.

Découvert lors d’une opération de l’appendicite

Depuis l’adolescence, Marilyn Monroe souffrait de cette maladie, c’est une certitude. En avril 1952, elle est en effet hospitalisée à Los Angeles, au Cedars of Lebanon Hospital pour une appendicite.

Avec l’aide du gynécologue, le Dr Krohn, les deux hommes vont s’apercevoir que la jeune femme ne souffre pas de l’appendicite mais d’un état avancé d’endométriose.

Cette maladie chronique touche aujourd’hui une femme sur dix. La présence de tissus, semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus, cause de fortes douleurs pour les femmes qui en souffrent, notamment lors des règles, et/ou peuvent causer l’infertilité.

Après cette découverte, le Dr. Krohn devient le gynécologue de Marilyn Monroe et va l’opérer à sept reprises entre 1952 et 1962.

« Un véritable instrument de torture»

Rares sont les nombreuses biographies consacrées à la star a évoquer cette maladie. Il n’y en a que deux rapporte Cheek : celui d’Anthony Summers, en 1985 et celui de Donald Spoto, en 1993.

Le premier décrit par exemple, dans Vies secrètes de Marilyn Monroe, l’adolescence de la star : « Le ventre de la pauvre Marilyn était pour elle déjà un véritable instrument de torture.» Ou évoque encore «une scène qui se serait reproduite plusieurs fois à l’époque de ses débuts à Hollywood. Marilyn conduit, soudain, coup de frein violent, elle bondit dehors et s’accroupit sur le bord de la route, cassée en deux par la douleur.»

La reconnaissance de son endométriose ajoute aussi de nouvelles informations sur les raisons de son infertilité et de ses fausses couches. «Elle n’a jamais subi d’avortement. Elle a fait deux fausses couches, ainsi qu’une grossesse extra-utérine qui a nécessité une intervention chirugicale d’urgence.»

Enfin, sa maladie pourrait aussi expliquer ses états dépressifs expliquant ses fréquentes absences sur les plateaux de tournage et sa dépendance aux antidouleurs.

«Elle a succombé en 1952 à une overdose d’antalgiques et de tranquillisants prescrits pour lui permettre de lutter contre la douleur», conclut le gynécologue Martin Winckler interviewé par Cheek qui en déduit que «c’est bien sa maladie qui est responsable de sa mort prématurée».



Source link

Autres articles à lire

Interpellés pour violences, 4 jeunes portent plainte contre les policiers

adrien

On a testé un cours de boxe-bootcamp chez Punch Boxing Club

adrien

Paris : Pourquoi la campagne de second tour risque d’être compliquée pour Agnès Buzyn

adrien

Paris : dans le 13e, l’abattage des platanes ne passe pas

adrien

Vidéo : une famille australienne trouve un koala dans son arbre de Noël

adrien

Il s’introduit un câble de téléphone dans l’urètre mais dit aux médecins qu’il l’a avalé

adrien