heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Malgré le Brexit, l’Ecosse préfère le drapeau européen au britannique


Entre l’Ecosse et le Royaume-Uni, le divorce semble consommé. Malgré le Brexit, le gouvernement écossais a pris la décision de faire flotter le drapeau européen sur tous ses bâtiments officiels, et de ranger quasiment au placard le drapeau britannique.

Selon les consignes de l’exécutif écossais, dirigé par la Première ministre nationaliste (SNP) Nicola Sturgeon, rendues publiques fin janvier, les édifices gouvernementaux écossais arboreront désormais chaque jour le drapeau écossais (le «Saltire») et le drapeau européen aux douze étoiles dorées sur fond bleu.

Le drapeau britannique (l’ «Union Jack») ne sera sorti qu’une seule fois par an, lors du «Remembrance Sunday» («dimanche du souvenir»), jour de commémoration outre-Manche des victimes des deux Guerres mondiales et de tous les autres conflits meurtriers. Cette année, cette journée tombe le 14 novembre.

A travers cette décision, l’Ecosse souhaite montrer son attachement à l’Union européenne, dont elle est sortie à la faveur du Brexit. Le retrait britannique de l’UE, effectif depuis le 31 décembre dernier, a renforcé les volontés d’indépendance du gouvernement écossais, qui pousse pour l’organisation d’un nouveau référendum, malgré l’opposition du Premier ministre britannique Boris Johnson. Le premier vote, en 2014, s’était conclu par la victoire du «non» à 55 %.

Le drapeau déjà maintenu devant le Parlement

«Le drapeau de l’UE est arboré pour refléter le vote écrasant du peuple écossais pour rester dans l’Europe, et comme une marque de solidarité avec les centaines de milliers de citoyens de l’UE qui considèrent l’Ecosse comme leur maison malgré le Brexit», a justifié un porte-parole de l’exécutif indépendantiste, cité par les médias britanniques.

La Première ministre écossaise vit très mal ce qu'elle juge être un départ forcé de l'UE.

En janvier 2020, les députés écossais avaient déjà voté pour le maintien du drapeau européen devant leur Parlement, à Edimbourg, grâce au soutien des élus nationalistes du SNP.

La décision du gouvernement écossais fait grincer des dents dans le pays. Le député Dean Lockhart, porte-parole du Parti conservateur écossais, une formation d’opposition, a jugé qu’elle n’avait «aucun sens» et confirmait «le refus du SNP d’accepter les résultats du référendum». «Comme tous les nationalistes, Sturgeon est obsédée par les drapeaux», a-t-il fustigé sur le site du Daily Express, déplorant qu’elle ne s’occupe pas «de sujets plus importants».

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Dry January : quels sont les effets sur le corps d’un mois sans alcool?

adrien

DIRECT – Coronavirus : la Belgique franchit le cap des 100.000 cas

adrien

L’énorme coup de gueule de Daniel Elena, copilote historique de Sébastien Loeb

adrien

«Islamo-gauchisme» : quand ce terme est-il apparu pour la première fois ?

adrien

en cherchant de l’eau, il découvre du pétrole dans le sol de sa ferme

adrien

Couvre-feu à 18h : quand sera-t-il terminé ?

adrien