heureux-qui.com
Image default
Fil Info

l’UEFA demande une révision du hors-jeu / CNEWS


Le but litigieux de Kylian Mbappé, en finale de la Ligue des Nations est toujours au centre des débats. L’attaquant français et ses coéquipiers remportaient la compétition il y a tout juste une semaine, notamment grâce à un but considéré au départ comme hors-jeu.

L’équipe de France de football décrochait en effet dimanche dernier sa toute première victoire en Ligue des Nations. Après avoir concédé l’ouverture du score, les hommes de Didier Deschamps ont finalement fait la différence contre l’Espagne (2-1) et se sont imposés grâce au but polémique de Kylian Mbappé. Si le but a «correctement» été arbitré, selon l’UEFA, l’action reste toutefois contraire «à l’esprit du jeu».

Selon le responsable de l’arbitrage de l’instance européenne de football, Roberto Rosetti, le défenseur espagnol Eric Garcia en tentant d’intercepter la passe de Théo Hernandez à la 80e minute, a bien remis Kylian Mbappé en jeu, même s’il se trouvait plus éloigné du but que lui.

L’ancien arbitre explique que cela a été possible dès lors qu’Eric Garcia est «intervenu pour jouer la balle». Vivement critiqué en Espagne, l’arbitre anglais Anthony Taylor «a pris une décision correcte, basée sur la règle existante et son interprétation officielle», ajoute Roberto Rosetti.

L’UEFA souhaite améliorer la formulation

L’instance européenne de football préconise ainsi une reformulation de la règle du hors-jeu. Les règles actuelles prévoient qu’«un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon joué délibérément par un adversaire, y compris de la main ou du bras, n’est pas considéré comme tirant un quelconque avantage de sa position, sauf en cas de sauvetage délibéré par un adversaire».

Mais d’après Monsieur Rossi, le cas du but du défenseur parisien met en lumière l’incohérence entre l’interprétation de la règle et l’esprit de la règle lui-même «qui est d’empêcher tout joueur de tirer avantage de sa position de hors-jeu». Pour lui, «la position de l’UEFA est qu’il est possible d’améliorer la formulation» de la règle édictée par l’International Board (IFAB), l’instance régissant les lois du jeu, «pour la rendre conforme à l’objectif de la loi sur le hors-jeu et à l’esprit du jeu».

Roberto Rosetti a annoncé avoir «déjà pris contact» avec la FIFA et l’IFAB, et «discutera de solutions lors de la prochaine réunion du groupe consultatif technique» de l’International Board, prévu le 27 octobre.



Source link

Autres articles à lire

Les forêts accessibles dans un rayon de 20 km autour de Paris

adrien

Harry Potter : 10 secrets sur l’incroyable tournage de la saga

adrien

MET Gala : les tenues de Rihanna et Kim K font bien rire les internautes

adrien

DIRECT – Coronavirus : 326 décès recensés à l’hôpital en France au cours des dernières 24 heures

adrien

Producteur tabassé à Paris : Gérald Darmanin va demander la révocation des policiers mis en cause

adrien

«Wonder Woman 1984» : privé de salles, le blockbuster avec Gal Gadot débarque en ligne mercredi

adrien