heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Lourdes organise son premier e-pèlerinage le 16 juillet prochain

Notez cet article


Chaque année, trois millions de pèlerins et visiteurs venus du monde entier, dont 50 000 malades et personnes handicapées, convergent vers Lourdes. Alors que cette année, en raison du Covid, les rassemblements de plus de 5000 personnes sont interdits, le sanctuaire international de Lourdes lance pour y remédier son e-pèlerinage mondial. Un première dans l’Histoire.

Fermé pendant plus de deux mois – une situation totalement inédite – et malgré sa réouverture partielle le 16 mai dernier, le sanctuaire a été contraint d’annuler l’ensemble de ses pèlerinages. Du jamais vu, qui a poussé le sanctuaire à réagir et à inventer un nouveau « modèle » de rassemblement spirituel. 

Un e-pèlerinage inédit 

Pour remédier à cette situation, Lourdes organisera, le 16 juillet prochain, son e-pèlerinage Lourdes United. « L’idée a jailli pendant le temps du confinement. En constatant l’annulation des tous les pèlerinages, nous avons voulu faire une proposition qui réunirait l’ensemble des pèlerins à travers une journée consacrée. Les pèlerins ont besoin de Lourdes et Lourdes a besoin des pèlerins », explique Monseigneur Ribadeau Dumas, recteur du sanctuaire international de Lourdes.  

Alternative aux nombreux pèlerinages qui se déroulent chaque année d’avril à octobre, 15 heures de live, en dix langues, seront diffusées en direct de la grotte des apparitions de 7 h à 22 h, via les réseaux sociaux, les télévisions et les radios. L’objectif : rassembler des millions de personnes de tous les continents à travers la retransmission de célébrations, de processions et de prières. 

Autre fait inédit, une émission de télévision sera réalisée, elle aussi en direct de la grotte, de 16 h à 18 h 30. Des témoignages de personnalités religieuses et civiles, la découverte des coulisses du sanctuaire, des reportages, des duplex avec l’étranger rythmeront ces deux heures et demie de programmation autour de thèmes chers au sanctuaire : solidarité, fraternité, entraide et espérance, précise le sanctuaire international de Lourdes dans un communiqué. 

Une édition virtuelle pour garder le lien et soutenir Lourdes

Alors que le sanctuaire et la ville n’accueilleront qu’un nombre restreint de personnes cette année, ils vont devoir faire face à une crise économique. Avec cette saison quasi blanche, le sanctuaire estime à 8 millions les pertes financières liées à la chute de sa fréquentation. Des fonds qui lui permettent habituellement d’entretenir le site, d’employer 320 salariés, d’assurer la pérennité du lieu et par extension de soutenir toute l’activité de la ville. A travers ce e-pèlerinage, il compte bien garder le lien avec les pèlerins et surmonter cette période difficile. « Lourdes est le moteur de l’économie de la ville. En redynamisant le sanctuaire, nous espérons redynamiser la cité. Un euro dépensé dans le sanctuaire, c’est douze euros dépensés dans la ville», note Monseigneur Ribadeau Dumas, rappelant que « l’écosystème autour de Lourdes génère 300 millions d’euros par an. »

Une relance de l’activité qui pourrait passer par un nouvel usage du digital – durant le confinement le sanctuaire a notamment diffusé en direct un programme spécial de prière sur son site – et pourquoi pas une journée de e-pèlerinage par an. « La crise nous a montré l’importance du digital pour le sanctuaire et nous avons une mutation digitale à faire. Ceci dit, un pèlerinage ça se vit. Nous n’excluons pas la possibilité de proposer à nouveau un e-pèlerinage mais nous voulons que les gens reviennent », souligne Monseigneur Ribadeau Dumas, avant d’ajouter « Le paradoxe, ce serait que les gens se contentent de faire un pèlerinage dans leur canapé. »

Retrouvez toute l’actualité France ICI





Source link

Related posts

Les 12 coups de midi : Eric, recordman du jeu, éliminé après 199 participations

adrien

Christophe Girard : «Je ne me suis pas assez intéressé à l’oeuvre de Matzneff»

adrien

Chemise ouverte et cravate défaite : la vidéo d’un Donald Trump débraillé et fatigué devient virale

adrien