heureux-qui.com
Fil Info

Loft Story a 20 ans : ces émissions de télé-réalité qui ont marqué les esprits

Notez cet article


Il y a vingt ans, Loft Story faisait entrer dans un grand fracas la télé-réalité dans le paysage audiovisuel français. Dans son sillage, ont suivi de nombreux projets aussi divers que variés tant la définition du genre est floue, qui ont parfois durablement marqué les esprits.

De l’émission d’enfermement en direct dont Loft Story était la pionnière dans l’Hexagone, à la relative liberté dont jouissent certaines émissions du genre aujourd’hui, la télé-réalité n’a depuis cessé d’occuper le petit écran, modifiant les habitudes des téléspectateurs en aiguisant leur appétit pour des programmes parfois jugés voyeurs et racoleurs, et en prêtant aussi ses codes à des formats aussi hétéroclites que les émissions de coaching (The Voice), des jeux d’aventure (Rendez-vous en terre inconnue) jusqu’aux « fictions du réel » (Le jour où tout a basculé).

L’impact de la télé-réalité est si fort dans la société, que ses «stars», comme Nabilla, sont conviées à fouler les tapis rouges… N’en déplaise à ceux que ce déferlement de nouveaux visages – souvent devenus «influenceurs» sur la Toile depuis Dubaï – révulse, difficile de passer au travers du phénomène… Selon le CSA, ce sont pas moins de 11702 heures de télé-réalité qui ont été diffusées en 2019. A l’occasion des 20 ans du Loft, petit tour d’horizon des émissions du genre qui ont le plus, pour le meilleur mais souvent le pire, marqué les esprits.

Loft Story (2001)

Programme inédit, adapté du concept néerlandais « Big Brother », Loft Story fait l’effet d’un OVNI quand elle débarque le 26 avril 2001 sur M6. Elle suivait onze célibataires coupés du monde, filmés dans un loft, 24h/24 sous l’oeil de 26 caméras. Après dix semaines d’enfermement, Christophe et Loana avaient été sacrés vainqueurs.

Koh-Lanta (2001)

Sa longévité est impressionnante et l’émission fait aujourd’hui encore les beaux jours de TF1. Adaptée du jeu Survivor et appelée «Les Aventuriers de Koh-Lanta» lors de la première saison, elle est d’abord présentée par Hubert Auriol, puis par Denis Brogniart dès la deuxième saison. Il s’agit de suivre des hommes et des femmes livrés à eux-mêmes sur une île, avec pour but de survivre. Ces derniers sont répartis en plusieurs équipes avant d’être réunifiés, et s’affrontent au cours d’épreuves dans lesquelles brillent plus facilement ceux qui se sont préparés à savoir faire du feu, fabriquer une cabane ou pêcher avec trois fois rien, avant de partir. L’épreuve des poteaux est devenue mythique. Entre exploits sportifs, efforts stratégiques ou prises de bec monumentales, certains candidats ont plus marqué les esprits que d’autres, notamment Moundir et Claude… 

Popstars (2001)

C’est la première émission de télé-crochet diffusée en France. Elle a connu cinq saisons. Parmi les artistes qu’elle a révélés figurent les L5, les Linkup (dont faisait partie M. Pokora) ou encore Sheryfa Luna.

Star Academy (2001)

Le concours de chant présenté par Nikos Aliagas a connu huit saisons (et pourrait bien faire un retour le temps d’une émission unique en 2021 pour célébrer ses vingt ans). Jenifer, Olivia Ruiz, Nolwenn Leroy et bien sûr le regretté Grégory Lemarchal, tous doivent leur succès au programme musical emblématique des années 2000, dont le générique «La musique» est encore dans toutes les têtes. Les téléspectateurs suivaient la vie des « élèves », logés au « château », son hall et son téléphone où il leur était possible d’appeler seulement une minute par jour, le bureau de la directrice… 41 caméras (dont 4 infrarouges), et 70 micros ne manquaient (quasi) rien de leurs faits et gestes, qu’ils soient directement liés au concours de chant ou à des petites intrigues entre eux.

L’île de la tentation (2002)

Le principe sulfureux de cette émission qui a proposé 9 saisons, consistait à faire « tester leur amour » à quatre couples non-mariés et sans enfants, en les soumettant à la tentation d’une vingtaine de « beaux » célibataires appelés « les tentateurs ». Des séquences de leur séjour était ensuite montrées à leur partenaire lors du rituel nocturne dit du feu de camp. Au bout des douze jours, chaque couple devait décider de rester ou non uni. Les téléspectateurs se souviennent encore sûrement de Brandon et sa colère en découvrant sa chérie Diana embrasser un autre homme…

A la recherche de la nouvelle star (qui deviendra Nouvelle Star) (2003)

Le concours de chant a, au fil de ses 13 saisons, notamment compté André Manoukian, Sinclair, Manu Katché ou encore Marianne James parmi ses jurés, et Christophe Willem ou Julien Doré parmi ses gagnants.

Nice People (2003)

Présentée comme un clin d’œil au film L’Auberge espagnole, Nice People, animée par Flavie Flament, proposait de faire cohabiter, pendant deux mois et demi, douze jeunes représentant différents pays européens dans une luxueuse villa de la Côte d’Azur. Ils étaient filmé 24 heures sur 24 et éliminés au fur et à mesure par le public. La gagnante de la seule et unique saison sera Serena Reinaldi, qui s’est depuis reconvertie comme actrice au théâtre et au cinéma.

Bachelor, le gentleman célibataire (2003)

Ce programme, qui aura connu 6 saisons – dont les trois premières présentées par Stéphane Rotenberg – proposait de suivre un homme célibataire « séduisant » et ayant réussi dans les affaires, mais toujours à la recherche du grand amour, qu’il espérait ici trouver parmi 20 candidates prêtes à tout pour se faire passer la bague au doigt. Le premier à se prêter au jeu fût un certain Olivier Siroux. La série de Canal+ La Flamme a pris le parti d’en rire depuis…

Greg le millionnaire (2003)

Un faux millionnaire y était courtisé par 20 prétendantes, ignorant tout de la vraie vie du jeune homme. Grégory Basso (le faux millionnaire) et Marjolaine Bui (une des candidates qui deviendra l’année suivante l’héroïne à courtiser d’une autre émission de télé-réalité basée sur le même principe) ont notamment marqué les esprits des aficionados. A 46 ans et trois enfants aujourd’hui, Greg Basso – qui a depuis révélé que son casier judiciaire loin d’être vierge ne l’avait pas empêché à l’époque de faire Greg le Millionnaire – a d’ailleurs fait son retour dans une télé-réalité le 29 mars 2021, en tant que «porte-parole du propiétaire de la villa des Anges 4». 

On a échangé nos mamans (2004)

Durant 7 saisons, les caméras se sont immiscées dans le quotidien de deux familles aux méthodes d’éducation radicalement différentes, la maman de l’une allant passer une semaine chez l’autre et vice versa. Un échange propice à révéler que les petites habitudes de vie de chacun peuvent être source de sérieux conflits pour les autres…

Le pensionnat de Chavagnes (2004)

Le concept consistait à faire vivre pendant quatre semaines à des adolescents des années 2000 – privés pour l’occasion de téléphones et d’ordinateurs – la vie d’un pensionnat des années 1950, entre huile de foie de morue et bonnet d’âne.

Colocataires (2004) M6

Le jeu reprenait peu ou prou le principe de Loft Story avec 7 filles et 7 garçons enfermés pendant 10 semaines sous l’œil des caméras, et éliminés au fur et à mesure par le vote des téléspectateurs. Le vainqueur remportait 150 000 euros et 3 ans de loyer (1 500 euros par mois). Des différences majeures avaient été cependant apportées, à savoir que les candidats étaient répartis dans deux villas différentes (les filles d’un côté, les garçons de l’autre) – villas séparées par un mur quelques heures par jour – et que les participants n’étaient quant à eux pas complètement coupés du monde : ils pouvaient dialoguer avec leurs proches ou le public par email ou visioconférence, et étaient informés de l’actualité extérieure.

Mon incroyable fiancé (2005)

Deux candidats volontairement mal assortis devaient faire accepter à leurs parents respectifs leur union, avec 100 000 euros à la clé en cas de réussite. Décriée notament pour sa grossophobie latente, l’émission a révélé le comédien Laurent Ournac (Camping Paradis) au grand public. Elle ne connaîtra que trois saisons.

Super nanny (2005)

L’émission suivait une éducatrice, appelée Super Nanny (Kalthoum Sarraï, qui sera à sa mort en 2010 remplacée par Sylvie Jenaly), appelée à l’aide par des parents en difficulté pour éduquer leurs enfants (souvent insupportables). Elle s’est arrêtée en 2019 après 14 saisons.

Première compagnie (2005)

Douze célébrités dans le décor d’un camp militaire y tentaient de remporter 100 000 euros pour l’association qu’elles étaient venues défendre. L’unique numéro avait été remporté par Nathalie Simon.

Je suis une célébrité sortez-moi de là ! (2006)

Des célébrités logées en pleine jungle doivent accomplir des épreuves avec à la clé de la nourriture, des éléments de « confort » ou encore de l’argent pour les associations dont elles défendent les couleurs. La première saison a vu le cycliste Richard Virenque l’emporter face à notamment Philip Nikolic des 2Be3 et Loana (Loft Story). Une seconde saison a été diffusée en 2019, remportée par Gerard Vivès (Les filles d’à côté).

Pékin Express (2006)

Animée par Stéphane Rotenberg depuis la première de ses, à ce jour, 14 saisons, elle est aujourd’hui encore une des émissions phares de M6. Pékin Express suit des binômes de candidats lancés dans une course effrénée sur les routes du monde où les attendent des épreuves à chaque étape, et où ils doivent survivre avec seulement un euro en poche par jour, donc s’alimenter, se déplacer et dormir principalement grâce à l’aide de la population locale.

Pascal le grand frère (2006)

Présentée par Pascal Soetens dans sa première version, puis Pascal Maquin dans la seconde, cette émission voyait un animateur intervenir dans une famille pour remettre sur le droit chemin des ados en manque de repères.

L’amour est dans le pré (2006)

Présentée par Véronique Mounier et Alessandra Sublet, puis par Karine Le Marchand depuis la cinquième saison, L’amour est dans le pré, aujourd’hui encore diffusée sur M6 après 15 saisons, est adaptée de la version britannique Farmer Wants a Wife. Elle permet à des agriculteurs à la recherche de l’amour de se faire connaître des téléspectatrices et téléspectateurs qui seraient elles/eux aussi à la recherche de l’âme soeur (et pas effrayé(e)s par la vie à la campagne). Les personnes intéressées par leur profil doivent leur envoyer une lettre. Les participants choisissent ensuite les courriers qui les ont le plus séduits et convient leurs auteur(e)s à les rencontrer physiquement lors de speed datings. Deux prétendant(e)s retenu(e)s peuvent ensuite passer quelques jours à la ferme, puis les agriculteurs peuvent profiter, en compagnie de l’élu(e) de leur coeur, d’un week-end durant lequel tout est fait pour les rapprocher. Au long des 14 premières saisons, 71 agriculteurs et agricultrices ont trouvé l’amour, et 20 d’entre eux se sont mariés. Le programme a aussi contribué à la naissance de 54 bébés.

Secret Story (2007)

L’émission a repris les fondamentaux de Loft Story (elle même inspirée de la célèbre Big Brother) qui avait en 2001 ouvert la voie aux émissions d’enfermement. Les candidats y étaient isolés du monde extérieur durant dix à quinze semaines au sein d’une demeure dénommée « maison des secrets », et dont l’ensemble des pièces étaient équipées de caméras vidéo, exception faite des toilettes et d’une pièce imposée par le CSA. Chacun des candidats devait préserver son secret tout en tentant de découvrir celui des autres, avec un quotidien rythmé par les injonctions de la Voix qui leur imposait diverses épreuves à accomplir. Au long de ses 11 saisons, la maison des secrets a notamment accueilli Nabilla Benattia et son désormais célèbre «Nan mais allo quoi », Thomas Vergara, Amélie Nef Naf, Nadège Lacroix, Amélie Neten, Ayem Nour ou encore François-Xavier Leuridan, alias « FX » dont on avait tristement appris le suicide en 2011.

Top Chef (2010)

Avec dans son jury les chefs renommés Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Michel Sarran et Paul Pairet, Top Chef remporte encore en 2021 un énorme succès sur M6. Elle met en compétition des cuisiniers professionnels autour d’épreuves culinaires plus relevées les unes que les autres. Pour mémoire, c’est Romain Tischenko, 24 ans, qui avait remporté les 100 000 euros à l’issue de la saison 1.

Qui veut épouser mon fils (2010)

Durant quatre saisons, cette émission a vu des garçons célibataires, âgés de 25 à 39 ans et vivant encore chez leur mère, tenter de rencontrer l’âme soeur. L’un des participants, Giuseppe, a particulièrement attiré l’attention des téléspectateurs souvent outrés par son machisme revendiqué haut et fort.

.

X Factor (2010)

Dans ce télé-crochet, qui a connu deux saisons, les candidats retenus étaient convoqués au Palais des Sports de Paris afin de suivre un entraînement vocal et scénique de quatre jours.

Les Ch’tis (2010)

Née après le succès du film de Dany Boon Bienvenue chez les Ch’tis, cette émission entend se jouer du choc des cultures en plongeant des personnes issues du Nord-Pas-de-Calais dans diverses zones géographiques du globe. Arrêtée en 2014, elle compte six saisons principales : Les Ch’tis à Ibiza, Les Ch’tis font du ski, Les Ch’tis débarquent à Mykonos, Les Ch’tis à Las Vegas, Les Ch’tis à Hollywood, Les Ch’tis dans la Jet Set, ainsi que cinq éditions spéciales, Les Ch’tis, La 200e : leur fabuleuse histoire, Les Ch’tis font leur tour de France, Les Ch’tis vs Les Marseillais : Qui seront les meilleurs ?, Les Ch’tis vs Les Marseillais : La revanche et Les Marseillais et Les Ch’tis vs le Reste du Monde.

Masterchef (2010)

Inspirée du format à succès diffusé au Royaume-Uni sur la BBC et arrêtée en 2015, il s’agissait d’un concours de cuisine télévisé amateur ouvert aux personnes n’ayant jamais travaillé dans un métier de bouche. Le gagnant remportait 100 000 euros.

Dilemme (2010)

Quinze jeunes candidats étaient répartis en deux équipes et enfermés pendant deux mois dans une maison appelée « le Cube », où ils devaient chaque jour faire face à des dilemmes. Dans le cadre d’un partenariat avec la plate-forme de partage de vidéos française Dailymotion, les internautes pouvaient, en plus de la diffusion télé, suivre gratuitement, en permanence et en illimité la vie à l’intérieur du Cube captée par 26 caméras.

Les Anges de la téléréalité (puis Les Anges) (2011)

Le principe est de faire cohabiter d’anciens candidats d’émissions de télé-réalité dans une villa à l’étranger. Chacun des «Anges» tente de percer dans le milieu professionnel de son choix, souvent le métier d’acteur ou de mannequin. Les coups de gueule entre participants y sont légion.

Cauchemar en cuisine (2011)

Le Chef Philippe Etchebest y vient aujourd’hui encore au secours de restaurateurs à la déroute. Manque d’hygiène, service déplorable ou recettes immangeables, rien n’échappe au juré de Top Chef qui n’hésite jamais à hausser le ton.

L’île des vérités (2011)

De jeunes hommes et femmes, appelés les « Robinson », et présentés comme issus de la «jeunesse dorée», cohabitaient dans une villa sur l’île de Moorea où ils étaient invités à participer à des activités bénévoles. Les téléspectateurs pouvaient aussi suivre leurs affaires de coeur. L’île des vérités a connu quatre saisons.

The Voice : la plus belle voix (2012) et The Voice Kids depuis (2014)

Le télé-crochet The Voice est toujours une des émissions phare de TF1. Les jurés/coachs, dont Vianney fait cette année partie, continuent de buzzer depuis leur fameux fauteuils rouges en espérant miser sur le ou la futur(e) gagnant(e). Kendji Girac et Slimane en sont notamment sortis vainqueurs, et c’est grâce à cette émission que Louane, demi-finaliste de la saison 2, s’est fait connaître du public.

Patron incognito (2012)

Adaptation de l’émission britannique Undercover Boss, Patron Incognito suit un dirigeant d’entreprise (un par saison, au nombre de six à ce jour) qui se déguise afin d’infiltrer sa propre société et y effectuer des tâches en tant que stagiaire. A la fin de l’émission, il convoque les salariés qu’il a pu croisés lors de ce «stage» pour leur dévoiler sa vraie identité et les congratuler ou les réprimander en fonction de ce qu’il a constaté.

Les Marseillais (2012)

Née après le succès de l’émission Les Ch’tis, Les Marseillais suit de jeunes gens issus du sud de la France, envoyés dans différentes villes du monde pour tenter d’y réussir leur rêve professionnel. A noter que depuis la quatrième saison, les candidats sont appelés à enchaîner divers petits boulots dans n’importe quel domaine. Au fil de ces saisons, certains candidats ont fait connaître leur nom comme Julien Tanti, Stéphanie Durant, Thibault Garcia, Shanna Kress, Paga, Antonin Portal, Kim Glow, Jessica Thivenin, Kevin Guedj, Carla Moreau, Benjamin Samat ou encore dernièrement Maeva Ghennam et Greg Yega.

La Belle et ses princes presque charmants (2012)

Adaptée du concept américain Average Joe, elle met en scène une «jolie célibataire à la recherche de l’amour» qui doit choisir l’élu de son coeur dans un panel de jeunes hommes, dont certains ont été sélectionnés pour «physique ingrat» et d’autres pour leur physique avantageux, un concept qui n’a pas manqué d’attirer de nombreuses critiques. L’émission connaîtra trois saisons. Depuis 2014, le spin-off intitulé Les Princes de l’Amour puis Les Princes et les princesses de l’amour est diffusé.

Terrace House (2012)

L’émission japonaise diffusée en France sur Netflix suivait la vie de six inconnus, trois femmes et trois hommes au sein d’une villa. Pendant leur séjour dans la maison, les membres conservaient leurs activités professionnelles et étaient autorisés à mener leur activités quotidiennes habituelles. Les caméras pouvaient même les suivre à l’extérieur, au restaurant ou à leur travail. A l’opposé des téléréalités occidentales très bruyantes – d’aucuns diront vulgaires – cette émission avait reçu un grand succès chez les spectateurs amoureux de la culture nippone. Pas de culture du clash comme partout ailleurs, mais un calme et une politesse qui nous sont ici très exotiques. Elle a été annulée en 2020 après la mort d’une candidate. Son suicide avait eu un écho médiatique international, et attiré l’attention sur les effets dévastateurs du cyberharcèlement.

La villa des cœurs brisés (2014)

D’anciens candidats d’émissions de téléréalité, ou des anonymes célibataires, cohabitent dans une luxueuse villa où ils doivent suivre des coachings. Chaque semaine des rendez-vous avec des prétendants sont organisés.

Ninja Warrior (2016)

Adapté d’une émission japonaise de la fin des années 1990, ce jeu consiste à passer le plus rapidement possible un parcours d’obstacles nécessitant d’excellentes capacités physiques et une grande habileté. La version française n’a pour l’heure connu qu’un seul vainqueur au cours de ses cinq premières saisons : Jean Tezenas du Montcel.

Mariés au premier regard (2016)

Des candidats à la recherche de l’amour sont sélectionnés par des « spécialistes » selon leur potentielle «compatibilité». Ils se rencontrent pour la première fois le jour de leur mariage et doivent décider en quelques minutes de dire « oui » ou « non » à la question fatidique du maire : «Consentez-vous à prendre x pour époux(se) ?». Une démarche souvent mal comprise par leur famille respective… Le malaise des potentiels futurs mariés est palpable depuis la préparation de la cérémonie à laquelle on les suit en train de s’atteler, jusqu’à leurs premières conversations avec l’inconnu(e) soit-disant de leur coeur, en passant par un (souvent malaisant) premier baiser.

Mamans et célèbres (2020)

Actuellement diffusée, l’émission suit la vie de personnalités féminines qui se sont notamment faites connaître via des émissions de téléréalité (Koh-Lanta, Secret Story, Les Chtis, Mariés au premier regard, Les Anges, La Villa des cœurs brisés…) et sont devenues mamans ou sont sur le point de l’être. Une sorte de spin-off qui ne fait pas mentir le «Rien ne se perd…». 

Familles nombreuses : la vie en XXL (2020)

Des familles nombreuses d’anonymes, qui comptent au moins quatre enfants sous leur toit, y dévoilent leur quotidien rythmés par les changements de couches, les ravitaillements gigantesques au supermarché, et les plannings d’activités surchargés.

Love Island France (2020) 

De jeunes candidats malheureux en amour y espèrent trouver chaussure à leur pied. L’émission de la plate-forme Amazon Prime Video est présentée par… Nabilla, qu’il est désormais inutile de présenter ni aux fans de téléréalité, ni aux autres… Les futurs couples y sont désignés par les téléspectateurs via une application, et les gagnants remportent la somme de 50 000 €. Déjà interrompu l’an dernier par l’épidémie de Covid-19, le tournage de la saison 2 a lui aussi été décalé.

The Circle game (2020) 

Cette télé-réalité d’enfermement est proposée sous la forme d’une série télévisée, depuis le 9 avril 2020 sur la plate-forme Netflix. Son produteur Stephen Lambert la décrit comme « la rencontre de Black Mirror avec Big Brother et Catfish ». Les participants investissent chacun un appartement d’un même immeuble et y communiquent entre eux uniquement via un réseau social, baptisé Le Cercle. Ne se voyant ni se s’entendant jamais en réalité, ils peuvent mentir sur leur identité. Les joueurs se classent entre eux, le but est de devenir le plus populaire pour remporter les 100 000 euros en jeu. 



Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : le bilan en France jour après jour

adrien

Eric Dupond-Moretti, nouvelle cible de Marine Le Pen

adrien

DIRECT – Coronavirus : la Haute autorité de santé rendra son avis jeudi sur le vaccin Pfizer/BioNTech

adrien

Paris : 600 m2 de panneaux solaires inaugurés sur le toit du gymnase Emile Anthoine

adrien

Solitude, frustration, anxiété… Les étudiants à la peine pendant ce deuxième confinement

adrien

Le gouvernement va instaurer un nouveau malus automobile lié au poids du véhicule

adrien