heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Ligue des champions : l’OM déjà attendu contre Manchester City


Défait sur la pelouse de l’Olympiakos, l’OM doit se relancer mardi soir contre Manchester City en Ligue des champions s’il ne veut pas déjà se retrouver dans le rouge. Mais la tâche ne s’annonce pas des plus aisées.

Dans le meilleur des mondes, le club phocéen imaginait sûrement ramener un point ou trois de son voyage en Grèce en ouverture de la phase de poules de la C1 avant de limiter les dégâts ou de tenter un coup contre le Citizens, une semaine après. Sauf que les comptes ne sont pas bons pour les Marseillais qui se sont inclinés dans les dernières minutes au Pirée (1-0) et qui doivent désormais se rattraper face à l’ogre du groupe C.

La réception des hommes de Pep Guardiola, certes qui ne sont pas au mieux de leur forme mais qui restent tout de même techniquement au-dessus des Olympiens, n’est donc pas un cadeau. Encore plus dans un Vélodrome à huis clos. Alors que les Marseillais ont été s’imposer à Lorient (0-1), ils ont encore montré des lacunes offensives assez inquiétantes. Et avec un Dario Benedetto muet en 8 apparitions toutes compétitions confondues, difficile de marquer et d’engranger des points.

Se relancer avec Porto

Pourtant, les Citizens, battus par l’OL en quarts de finale de la C1 en août (3-1), ne semblent pas forcément dans une bonne dynamique. Ils restent notamment sur deux matchs nuls à l’extérieur en championnat, à West Ham et chez le Leeds de Marcelo Bielsa. Si offensivement, Manchester City, qui devrait toutefois être privé de Sergio Agüero et Gabriel Jesus, possède toujours une force de frappe incroyable (De Bruyne, Mahrez, Foden, Sterling pour ne citer qu’eux), défensivement ce n’est pas l’assurance tout risque (seulement deux «clean sheet» en 8 matchs depuis le début de saison).

Le stade Fatih Terim d'Istanbul doit accueillir mercredi à 18h55 la rencontre de Ligue des Champions opposant Basaksehir au PSG.

Mais comme dit précédemment, l’OM doit marquer. Et c’est peut-être ce qu’il y a de plus difficile à faire. En Grèce, Dimitri Payet et Florian Thauvin n’ont jamais réellement pesé et ne se sont pas procuré d’occasions concrètes. Il est donc primordial de se réveiller et de créer un «exploit» face à «une machine prête pour gagner la Ligue des champions», dixit Villas-Boas. Un point avant la double confrontation, sûrement décisive pour la suite de l’aventure, contre le FC Porto, permettrait à Marseille de se relancer à merveille. «On a étudié l’adversaire, a confié le technicien portugais. C’est une équipe exceptionnelle avec peu de défauts, pas beaucoup de failles à exploiter. Une des meilleures équipes du monde avec beaucoup de bons joueurs, ça va être dur. On va essayer de mettre une stratégie en place, ça peut fonctionner ou non.»

Et aussi d’éviter une onzième défaite consécutive en Ligue des champions (avec il est vrai un laps de temps très conséquent, puisque la dernière participation remontait à 2013) et de se rapprocher du triste record détenu par Anderlecht (12 défaites entre 2003 et 2005). Après le zéro pointé en 2013, les Phocéens voudraient éviter d’entrer à nouveau dans ces records négatifs.

Retrouvez toute l’actualité de la Ligue des champions ICI



Source link

Autres articles à lire

Une fusée SpaceX envoie 143 satellites dans l’espace en un seul vol, un record

adrien

Vidéo : un wapiti délivré d’un pneu de plusieurs kilos coincé autour du cou

adrien

Mairie de Marseille : pourquoi l’élection de Benoît Payan fait débat

adrien

Twitter désactive (encore) une vidéo partagée par Donald Trump

adrien

La chronique des Bridgerton : Pourquoi Regé-Jean Page a refusé une somme folle pour revenir dans la série ?

adrien

Marvel : cette incroyable boîte de lego bientôt disponible

adrien