heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Ligue des champions : La fin du rêve pour Lyon éliminé par le Bayern Munich (0-3)


Cette fois, la marche était trop haute. Comme il y a dix ans, Lyon n’a pas résisté au Bayern Munich, ce mercredi, en demi-finale de la Ligue des champions (0-3). C’est donc le club allemand qui affrontera le PSG, dimanche, en finale à Lisbonne.

Mais qui aurait pu prédire l’issue de cette demi-finale si les Lyonnais avaient fait preuve du même réalisme que face à Juventus en 8e et Manchester City en quart ? Car les hommes de Rudi Garcia ont été les premiers à se montrer les plus dangereux et ont eu les occasions pour changer la destinée de cette rencontre dans une entame presque parfaite.

Mais Memphis Depay, lancé dans la profondeur par Maxence Caqueret pour se présenter seul face à Manuel Neuer, a vu sa frappe échouer dans le petit filet (4e). Quelques minutes plus tard, Karl Toko Ekambi a trouvé le poteau après avoir éliminé deux adversaires dans la surface (17e). A ce moment-là, il ne le savait pas encore, mais le club rhodanien venait de laisser passer sa chance.

Car quelques secondes plus tard, sur sa première véritable action, le champion d’Allemagne a trouvé le chemin des filets sur une merveille de frappe en pleine lucarne de Serge Gnabry (18e). Et à défaut d’être aussi impressionnant que face au Barça quelques jours plus tôt, la formation bavaroise, qui a affiché de nouvelles largesses défensives dont pourraient profiter les Parisiens, s’en est remis à l’international allemand pour se sortir des griffes lyonnaises avec une nouvelle réalisation pleine d’opportunisme peu après la demi-heure de jeu (33e).

Réalisme et opportunisme, tout ce qu’il a manqué à l’OL pour espérer rejoindre le PSG. En seconde période, Toko Ekambi s’est procuré une occasion de réduire l’écart (56e), mais rien n’y a fait, pas même l’entrée en jeu de Moussa Dembélé, auteur d’un doublé face à City. C’est finalement Robert Lewandowski qui a enterré les derniers espoirs lyonnais de la tête en fin de rencontre (88e).

«On a respecté le plan de jeu mais pour battre une équipe comme ça, il faut beaucoup d’efficacité. (…) On a bien démarré, avec deux-trois occasions, il faut en mettre au moins une. Après, ça va trop vite de l’autre côté», a confié Juninho au micro de RMC Sport.

Cette élimination n’enlève rien au fabuleux parcours des Gones dans cette Ligue des champions. Mais elle n’est pas sans conséquence.

Le vainqueur de la Ligue des champions touche un total de 19 millions d’euros.

La C1 était la dernière opportunité pour Lyon, seulement 7e de Ligue 1 au moment de l’arrêt de la saison en raison de la pandémie de coronavirus et battu en finale de la Coupe de la Ligue, d’être européen la saison prochaine. Et cette défaite prive le club présidé par Jean-Michel Aulas d’une place en Coupe d’Europe. Une première depuis 24 ans.

Cette absence pourrait pousser plusieurs joueurs à quitter le club comme Houssem Aouar ou Moussa Dembélé et contraint Lyon à devoir se concentrer uniquement sur le championnat. Et ça commencera dans dix jours avec la réception de Dijon.

Retrouvez l’actualité du football ICI





Source link

Autres articles à lire

Paca : le président du groupe LR «n’écarte pas» une union avec la Gauche contre le candidat RN

adrien

États-Unis : Joe Biden dénonce d’importants retards dans le plan de vaccination

adrien

Boris Johnson annonce la fin prochaine du port du masque

adrien

Baptiste Giabiconi : «la créativité c’est la liberté»

adrien

Discours d’Emmanuel Macron : ce que le président pourrait annoncer ce soir

adrien

Les meilleurs cinémas en plein air à Paris

adrien