heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Ligue 1 : Lille, PSG, Monaco, Lyon… quel candidat au titre a le meilleur calendrier ?


La lutte promet d’être indécise jusqu’au bout. A cinq journées de la fin de la saison de Ligue 1, quatre équipes se tiennent en seulement trois points avec Lille, le PSG, Monaco et Lyon au coude-à-coude pour décrocher le titre de champion. Dans cette situation inédite, les dernières rencontres s’annoncent plus que décisives.

En tête du classement, le Losc a son destin en main. Si le club nordiste remporte ses cinq derniers matchs, il sera assuré de s’offrir le 4e titre de son histoire. Mais la bande à Christophe Galtier aura un déplacement délicat à négocier, ce week-end, à Lyon. Le résultat de ce choc entre deux prétendants pourrait conditionner en grande partie cette course au titre. Les Lillois recevront ensuite Nice (1er mai), iront à Lens pour un derby toujours très tendu (9 mai), accueilleront Saint-Etienne (16 mai) avant un dernier déplacement à Angers (23 mai). Tout reste donc à faire.

C’est le cas aussi pour le PSG, qui doit compter sur un faux pas des Dogues pour espèrer se coiffer d’une 10e couronne hexagonale. A condition de ne plus lâcher de points en route, alors que les Parisiens comptent pas moins de 8 défaites, soit le total élevé des quatre candidats. Les hommes de Mauricio Pochettino, qui possèdent la meilleure différence de buts, devront bien négocier des déplacements à Metz (24 avril), Rennes (9 mai) et Brest (23 mai), et les réceptions de Lens (1er mai) et Reims (16 mai). Tout en gérant leur parcours en Ligue des champions. Rien de simple.

Derrière, Monaco ne relâche pas la pression. Au contraire, le club de la principauté, qui a la meilleure dynamique des quatre équipes de tête, ne cesse de l’accentuer. Et il a l’expérience de ce genre de situation pour avoir réussi à détrôner le club de la capitale en 2017. Bis repetita en 2021 ? Wissam Ben Yedder et ses coéquipiers devront poursuivre sur leur lancée à Angers (25 avril), lors de la venue de Lyon au Stade Louis II (2 mai), à Reims (9 mai), face à Rennes à domicile (16 mai) et à Lens (23 mai).

Des quatre formations, Lyon a sans doute le calendrier le plus compliqué avec la réception de Lille (25 avril), qui sera suivie d’un déplacement à Monaco (2 mai). Mais deux victoires, avant de recevoir Lorient (9 mai) et Nice (23 mai) et de se rendre à Nîmes (16 mai), permettraient aux Lyonnais de croire à un premier sacre depuis 2008. De quoi rendre cette fin d’exercice aussi passionnante qu’incertaine. Et c’est tant mieux pour le suspense si rare ces dernières saisons.





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : Jean Castex évoque la «montée des eaux préoccupante» en Ile-de-France

adrien

Qu’est-ce que les petits réacteurs nucléaires attendus dans le plan d’investissement «France 2030» ?

adrien

Melania Trump : une photo fait resurgir une théorie du complot

adrien

James Bond : une intelligence artificielle dévoile le nom du meilleur successeur de Daniel Craig

adrien

DIRECT – Défilés du 1er mai : dix interpellations à Paris

adrien

Pédocriminalité : des experts de l’ONU demande au pape d’agir contre les violences sexuelles au sein de l’Eglise

adrien