heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Ligue 1 : Le PSG et Lyon suivent le rythme derrière Lille, l’OM accroché à Lens


Trois jours après la sortie de route à Lorient, le PSG a repris sa marche en avant. Sans être brillants, les Parisiens ont dominé Nîmes (3-0), ce mercredi, lors de la 23e journée de Ligue 1, et restent à trois points du leader Lille, vainqueur un peu plus tôt à Bordeaux (0-3). A deux points du Losc, Lyon a assuré l’essentiel à Dijon (0-1), alors que l’OM a été accroché à Lens (2-2).

Mauricio Pochettino attendait une réaction de la part de ses joueurs. Elle a eu lieu avec cette victoire. Mais dans le contenu, l’entraîneur argentin n’a pas dû être satisfait. Ni rassuré. Car le score ne reflète pas la réalité de la prestation parisienne encore une fois décevante.

Sans Neymar (suspendu), ni Keylor Navas, Marquinhos ou encore Marco Verratti, le champion de France n’a pas eu la maitrise collective tant désirée par son nouveau coach et s’en est remis une fois de plus sur le talent de ses individualités et les erreurs de son adversaire.

Comme la passe en retrait mal ajustée de Lamine Fomba, qui a profité à Angel Di Maria pour tromper Baptiste Reynet et ouvrir le score (17e). L’Argentin a ensuite fait parler ses qualités pour déposer un centre parfait sur la tête de Pablo Sarabia (27e).

Avec deux buts d’avance à la pause, Paris s’est complétement arrêté de jouer aux retours des vestiaires, subissant les assauts des crocos beaucoup plus menaçants devant la cage de Sergio Rico décisifs à plusieurs reprises. Au coup de sifflet de final, les Nîmois ont même tiré davantage que les coéquipiers de Presnel Kimpembe, qui ont subi pas moins de 19 tirs (contre 14 pour le PSG).

Mais les Parisiens se sont finalement mis à l’abri grâce à une frappe enroulée de Kylian Mbappé (68e) pour se relancer et se rassurer avant le Classique, dimanche, à Marseille. Et avec ce succès, ils restent à trois points de Lille, qui a encore impressionné à Bordeaux (3-0).

Les Lillois avaient mis la pression la pression sur ses poursuivants avec une nouvelle victoire étincelante en Gironde. Ils ont fait la différence en deuxième période grâce à Yusuf Yazici (54e), Thimothy Weah (66e) et Jonathan David (89e).

Les hommes de Christophe Galtier, qui ont enchaine un cinquième succès consécutifs, sont solidement accrochés à leur trône et il sera difficile de les déloger. Même si derrière, l’OL maintient la pression avec sa victoire obtenue à Dijon (0-1), qui permet au club rhodanien de rester à deux longueurs du Losc.

De son côté, l’OM n’a pas chassé les doutes, ni la crise. Au lendemain de la mise à pied d’André Villas-Boas, trois jours après les incidents à la Commanderie avec les supporters, le club olympien, avec à sa tête Nasser Larguet (directeur du centre de formation), a concédé le match nul à Lens (2-2). Les partenaires de Steve Mandanda avaient pourtant deux buts d’avance à la pause grâce à Florian Thauvin (37e) et le premier but sous le maillot marseillais d’Arkadiusz Milik (45e+2).

Neymar est sur le point de prolonger son contrat jusqu'en juin 2026.

Mais ils se sont écroulés en seconde période, retombant dans leurs travers et encaissant un but dès la reprise par Florian Sotoca (46e) avant que Facundo Medina n’égalise (61e). Et ils auraient bien failli perdre, mais les Lensois ont manqué de réalisme pour inscrire le 3e but.

Si avec ce résultat, les Olympiens ont mis un terme à une série de revers consécutifs en championnats, ils restent 9e au classement (avec deux matchs en moins) et s’apprêtent accueillir le PSG dans un Classique qui s’annonce décisif aussi bien pour Marseille que pour Paris.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

L’édito de Paul Sugy : «Rama Yade fait la promotion du wokisme»

adrien

Quelles sont les études à faire pour devenir astronaute ?

adrien

Ile-de-France : où en sont les tests de navettes autonomes ?

adrien

Canicule, Covid et congés : le difficile mois d’août des associations de solidarité

adrien

PSG-Leipzig : Sergio Rico peut-il faire oublier Keylor Navas ?

adrien

Kim Kardashian : elle prend la défense de sa fille North après la publication d’une de ses peintures

adrien