heureux-qui.com
Fil Info

Lieux culturels, fêtes de fin d’année, déplacements… Que retenir des annonces de Jean Castex ?

Notez cet article


A la fois redoutée et attendue par les Français, la conférence de presse de Jean Castex concernant le déconfinement a eu lieu ce jeudi 10 décembre. Le Premier ministre a présenté la nouvelle stratégie du gouvernement, à la lumière des chiffres récents de la pandémie. La date du 15 décembre est maintenue mais les mesures envisagées ont été durcies.

Selon Jean Castex, la situation épidémique s’est «considérablement améliorée» ces dernières semaines en France. Le pays, qui était parmi les plus durement touchés au moment d’entrer dans son deuxième confinement, est aujourd’hui parmi ceux qui maîtrisent le mieux l’épidémie.

Reste que la courbe des contaminations «marque le pas» depuis quelques jours en France, atteignant un «plateau» qui fait craindre un nouveau départ à la hausse. Cette situation serait due pour une part à l’allégement récent des restrictions, notamment avec la réouverture des commerces le 28 novembre qui a entraîné un brassage de population plus conséquent. Les conditions climatiques, froides et humides, ne jouent pas non plus en notre faveur, selon Olivier Véran, ministre de la Santé.

Couvre-feu et déplacements

Le couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron lors de l’allocution du 24 novembre est maintenu mais avancé à 20h au lieu de 21h. Il ne concernera pas la soirée du 24 décembre mais, contrairement à ce qui avait été premièrement annoncé, restera en place pour le Nouvel an.

En journée, les déplacements ne seront plus soumis à attestation à partir du 15 décembre. Ce sera toujours le cas en revanche de 21h à 6h du matin, au moment du couvre-feu. Pendant cette plage horaire, l’activité sportive et les promenades ne seront pas autorisées. Les dérogations possibles seront limitées aux déplacements entre le domicile et le lieu de travail, à ceux liés à un motif familial impérieux, à une mission d’intérêt général ou encore aux besoins d’un animal de compagnie.

Pour ces cas-là, une nouvelle attestation sera mise à disposition. Lors d’un contrôle elle devra être présentée, accompagnée de justificatifs. Toute sortie sans motif valable pendant le couvre-feu sera sanctionnée d’une amende de 135 euros.

Culture

Les cinémas, théâtres et enceintes sportives qui devaient rouvrir ce 15 décembre restent finalement fermés trois semaines de plus. Ce, même si le gouvernement est conscient que tous ont mis en place leurs propres protocoles sanitaires. Il s’agit, selon le Premier ministre, d’éviter au maximum «d’accroître les flux, les concentrations et les brassages de public».

Pour ces établissements, la situation sera réévaluée le 7 janvier, à la lumière des chiffres de l’épidémie à ce moment-là. Jean Castex précise que «tous les dispositifs d’accompagnement économique» seront maintenus d’ici là. Par ailleurs, la date du 20 janvier est conservée pour la réouverture des restaurants, bars et salles de sport.

Fêtes de fin d’année

Le couvre-feu concernera finalement la soirée du Nouvel an mais, à part ça, les mesures annoncées le 24 novembre concernant les fêtes de fin d’année restent les mêmes. Les Français pourront fêter Noël et se déplacer le soir du 24 décembre, à condition de respecter la règle des rassemblements ne dépassant pas six adultes.

Pour ceux qui prévoient de célébrer Noël ou le Nouvel an avec une personne âgée ou vulnérable, Jean Castex conseille de «limiter ses interactions les cinq jours précédents».

La possibilité de se déplacer sur tout le territoire, et notamment entre les régions, à partir du 15 décembre est maintenue. Elle permettra aux familles de se réunir pour la période des fêtes.

Lieux de culte

Comme annoncé par Jean Castex, le 26 novembre, la jauge concernant le nombre de personnes autorisées dans les églises, mosquées, synagogues et temples de France devait évoluer progressivement, en fonction de la situation sanitaire.

Avec les données actuelles, et toujours dans l’optique de réduire au maximum le brassage de la population, les restrictions appliquées jusqu’ici aux lieux de culte seront non seulement maintenues mais ne seront pas revues à la hausse.

Retrouvez toute l’actualité sur le coronavirus ICI



Source link

Autres articles à lire

Explosions à Beyrouth : des feux d’artifice étaient stockés sur place, affirme un ancien employé du port

adrien

Le quadri-amputé Philippe Croizon premier parastronaute de l’Histoire ?

adrien

Pour Puma, Wil Aime revient avec «Une Idée Royale» et rend hommage à l’iconique Booba

adrien

Kylian Mbappé sur son avenir : «Je suis en pleine réflexion»

adrien

Paris : le Grand Palais éphémère prêt à accueillir son public

adrien

Coronavirus : la détresse des soignants, usés par des mois de lutte contre le Covid-19

adrien