heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Les sorties de films ne se feront plus exclusivement en salles, selon le patron de Disney


A quoi ressemblera le «monde d’après» pour le cinéma, selon Disney ? Alors que sa plate-forme de streaming Disney+ comptait près de 95 millions d’abonnés fin janvier, la firme aux grandes oreilles souhaite opérer des changement – déjà amorcés avant la pandémie – concernant notamment l’exclusivité des films en salles aux Etats-Unis.

Le monde du 7e art reste l’une des victimes collatérales de la crise sanitaire, laquelle a contraint les exploitants à fermer les salles obscures. Une fermeture qui a bouleversé le calendrier des sorties et a engendré le report de nombreux films quand il n’a pas été question d’annuler tout simplement leur présentation sur grand écran. Ce fut notamment le cas de «Mulan» et de «Soul» qui ont débarqué directement sur Disney+ fin 2020, sans passer par la case cinéma.

Pour Disney, aller en salles pour découvrir un film puis attendre de longs mois avant de le retrouver sur une plate-forme serait désormais de l’histoire ancienne. Le groupe met tout en œuvre pour une sortie simultanée au cinéma et en streaming. Une volonté confirmée en début de semaine par Bob Chapek, PDG de The Walt Disney Company, lors d’une conférence pour la banque américaine Morgan Stanley.

«Je pense que les consommateurs sont plus impatients que jamais. Particulièrement depuis qu’ils ont eu le luxe pendant un an d’avoir des titres disponibles à la maison quand ils le souhaitaient. Donc je ne suis pas sûr qu’un retour en arrière soit possible, mais nous ne voulons pas couper l’herbe sous le pied d’une exploitation en salles», a-t-il déclaré.

Bob Chapek a par ailleurs rappelé que le retour à une «vie normale» serait progressif. «Les cinémas ne vont pas être de retour à 100% et c’est bon de savoir que nous avons la possibilité pour les gens qui veulent profiter d’un film à la maison – parce qu’ils ne se sentent pas très confiants à l’idée d’aller au cinéma – qu’ils ont ce choix».

Disney a donc annoncé que son prochain film d’animation «Raya et le dernier dragon» sortira ce vendredi 5 mars aux Etats-Unis, simultanément au cinéma et sur la plate-forme Disney+ en accès premium. Reste à savoir si cette logique pourra à terme être appliquée en France, sachant qu’une chronologie des médias est respectée dans le pays. Dans l’Hexagone, le long-métrage coréalisé par Don Hall, Carlos Lopez Estrada, Paul Briggs et John Ripa doit sortir au cinéma le 14 avril, sous réserve d’une réouverture des salles.





Source link

Autres articles à lire

Bernard Bouveret, résistant ayant sauvé 200 juifs, est mort

adrien

Collecte : le président des Restos du coeur s’attend à une «augmentation des personnes en difficulté»

adrien

Levée des mesures sanitaires : ce qui pourrait être annoncé ce soir par Jean Castex et Olivier Véran

adrien

Mort de George Floyd : le puissant discours d’un manifestant devient viral

adrien

Parcoursup : les lycéens ont jusqu’à ce jeudi 23h59 pour enregistrer leurs voeux

adrien

Protocole Covid-19 à l’école : qu’est-ce que le niveau 3 ?

adrien