heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Les meilleurs coffrets Blu-Ray et DVD de l’été 2021


Les éditeurs soignent leurs sorties estivales, avec des coffrets Blu-ray et 4K de grande classe. Que l’on soit amateur des grands classiques d’Hollywood, de blockbusters mythiques ou de pépites méconnues, la qualité est au rendez-vous.

«Docteur Folamour»

folamour_60d9eadc8aacf.jpg

Devant la caméra experte de Stanley Kubrick, voici une incroyable performance, signée Peter Sellers. A l’écran, l’acteur britannique incarne trois personnages avec un talent incomparable. Cette nouvelle édition permet de profiter pleinement de la performance, et le disque est également agrémenté de bonus savoureux, notamment deux documentaires, qui permettent de saisir le contexte de cette folie gravée sur pellicule. 

«Dr Folamour», de Stanley Kubrick, éd. Sony, 24,99 €

«Cure»

Sombre, violent… Le cinéma de Kiyoshi Kurosawa a toujours été un hommage assumé au circuit alternatif, très éloigné des clichés européens persistants sur le cinéma nippon. Avec «Cure», sorti en 1997, le cinéaste a conquis un large public, devenant une des figures de proue du pays à l’étranger. La sortie du film en Blu-ray, pour la première fois, permet de profiter de l’esthétique si particulière du film. Riche en bonus, le coffret est un petit trésor pour les amateurs.   

«Cure», de Kiyoshi Kurosawa, éd. Carlotta Films, disponible le 28 juillet, 20 €

«20.000 lieues sous les mers»

20000_60d4b0c0e210c.jpg

La célèbre version de «20.000 lieues sous les mers», avec Kirk Douglas, sortie en 1954, n’a pas été la première à sortir sur grand écran. Auparavant, il y eut celle de 1916, moins spectaculaire (il s’agit d’un film muet en noir et blanc), certes, qui ressort dans une superbe édition. Un bel hommage pour ce film qui a été le tout premier à comporter des scènes sous-marines. Le coffret comporte notamment deux documentaires, notamment un dédié à l’adaptation des œuvres de Jules Verne au cinéma. Une version teintée est également proposée dans le coffret Blu-Ray.    

«20.000 lieues sous les mers», de Stuart Paton, éd. Rimini, 24,99 €

«BACKTRACK A.K.a Catchfire»

back_60d4c76e73c63.jpg

La carrière de Dennis Hopper en tant que réalisateur est largement moins fournie que sa carrière de comédien. Mais elle mérite qu’on s’y arrête. Outre le célébrissime Easy Rider, Hopper a notamment réalisé «Catchfire», également connu sous le titre «Backfire» dans sa version director’s cut et sorti en France sous le titre «Une trop belle cible». Dans ce film, on suit le parcours d’Anne, jouée par Jodie Foster, une créatrice se trouvant au mauvais endroit au mauvais moment. Les excellents bonus reviennent d’ailleurs sur la relation particulière entretenue par Dennis Hopper et l’art contemporain, pour lequel il s’est toujours passionné.  

«Backtrack», de Dennis Hopper, éd. Carlotta Films, 20 €

«JE SUIS UNE LÉGENDE»

legend_60d4c9b6676e0.jpg

Une très belle édition Steelbook, pour un film qui n’a pas toujours été très bien traité, ni apprécié, par le passé. Et si les puristes apprécient assez peu les modifications opérées par rapport au roman d’origine, le film sorti en 2007 est d’une efficacité assez exemplaire, avec un Will Smith tout en muscles et sacrément convaincant. 

«Je suis une légende», de Francis Lawrence, éd. Warner, 24,99 €

«Impitoyable»

unforgiven_60d4c8aabc9ab.jpg

Un must absolu, à voir et à revoir. Dans ce grand classique du western, qu’il a également réalisé, Clint Eastwood incarne un hors-la-loi en pré-retraite qui prend les armes une dernière fois. 4 documentaires agrémentent cette nouvelle édition à ne pas rater.

«Impitoyable», de Clint Eastwood, éd. Warner, disponible le 7 juillet, 24,99 €

«RICK & MORTY» SAISONS 1 À 4

rick_60d4ce6322cd1.jpg

Alors que la saison 5 débarque, un coffret contenant les quatre premières sera disponible à la fin du mois d’août. Drôles, absurdes et d’une intelligence assez rare, ces 41 premiers épisodes ont de quoi provoquer de terribles éclats de rire. Après avoir vu le Rick-ornichon en action, vous ne serez plus jamais le même. 

«Rick and Morty» saisons 1 à 4, éd. Warner, disponible le 25 août, 69 €

«A MAN CALLED ADAM»

aman_60d4cd50cf032.jpg

Sorti en 1966, ce film de Leo Penn arrive avec fracas dans la collection «Make my day» de Studiocanal, dirigée par Jean-Baptiste Thoret. On y retrouve Sammy Davis Jr en trompettiste brillant mais au destin tumultueux, qui tente de remonter une pente trop glissante pour lui. 

«A man called Adam», de Leo Penn, éd. Studiocanal, disponible le 28 juillet, 19,90 €

«RAN»

ran_60d4cdb5e2287.jpg

Plus la peine de présenter Akira Kurosawa, un des plus grands réalisateurs japonaise de l’histoire. «Ran», sorti en 1985, est une de ses dernières œuvres, à la beauté fascinante. Le long-métrage gravé ici en 4K est issu de la restauration de 2015, réalisée pour le 30e anniversaire du film par Studiocanal en collaboration avec le coproducteurJaponais du film, Kadokawa. 

«Ran», de Akira Kurosawa, éd. Studiocanal, disponible le 28 juillet, 24,99 €

«VOYAGE AU BOUT DE L’ENFER»

deer_60d4cbad8281a.jpg

«Voyage au bout de l’enfer» fait partie des films qui changent le spectateur qui les voit pour la première fois. Le chef d’œuvre de Michael Cimino, lauréat de 5 oscars, traverse le temps sans vieillir, comme le prouve cette splendide édition 4K, disponible dans un coffret Steelbook de toute beauté, avec des bonus de qualité. 

«Voyage au bout de l’enfer», éd. Studiocanal, disponible le 7 juillet, 24,99 €

«L’incompris»

incompris_60d4cab82e2a9.jpg

La grandeur du cinéma italien des années 1960. Superbement écrit et remarquablement mis en images, «L’incompris» est un drame familial tout en subtilité, sur les douleurs de l’enfance. Aux manettes, Luigi Comencini réalise certainement un de ses meilleurs films. 

«L’incompris», de Luigi Comencini, éd. Carlotta, disponible le 7 juillet, 20 €

«Space Jam»

smace_60d4cc5c6fdaa.jpg

Alors que la «suite» va bientôt sortir en salles, le premier «Space Jam» bénéficie enfin d’une édition digne de ce nom. Alors qu’il était devenu difficile à trouver ces dernières années, le film sera désormais disponible en «Titans of cult», réservé aux œuvres films qui ont marqué le public. Dans le boîtier très réussi, on trouvera également des pin’s et des stickers.

«Space Jam», de Joe Pytka, éd. Warner, disponible le 7 juillet, 29,99 €

«Le loup-garou de londres»

loup_60d4b15232844.jpg

Un modèle de film de genre. Sorti en 1981, «Le loup-garou de Londres» est resté dans toutes les mémoires, notamment grâce aux extraordinaires maquillages signés par le maestro Rick Baker. Si le réalisateur John Landis a été sélectionné en 1983 pour réaliser le clip de «Thriller», il le doit d’ailleurs entièrement à ce film. Pour cette sortie très attendue en Blu-ray 4K, l’atelier d’images n’a pas lésiné et propose plusieurs éditions différentes. Notre choix aurait tendance à se porter sur l’édition limitée Prestige (1981 ex.) à un peu moins de 50 €, mais l’édition 4K fait déjà très bien l’affaire, soyons honnêtes. 

«Le loup-garou de Londres», de John Landis, éd. L’atelier d’images, disponible le 24 août, 24,99 €

«Snatch»

snatch_60b52d6fc7391.jpg

«Snatch» est le parfait résumé du cinéma de Guy Ritchie. Cool et maîtrisé, le film est un plaisir gravé sur pellicule, où l’on suit comme souvent une équipe de bras cassés aux prises avec une affaire trop grosse pour eux. De la réalisation aux dialogues ciselées, le film envoie du très lourd, et cette édition Steelbook est absolument immanquable., qui comporte également un making-of, des scènes coupées, un joli coup d’œil sur le Storyboard et une galerie photos. 

«Snatch», de Guy Ritchie, éd. Sony, En Steelbook exclusif à la Fnac, 29,99 €

«La brigade du suicide»

«T-Men», sorti en 1947, est un autre des très bons films noirs réalisés par Anthony Mann, dont nous avons déjà parlé il y a quelques semaines. Baptisé «La brigade du suicide» en France, il raconte l’histoire de deux agents du Trésor américain qui infiltrent un réseau de fabricants de fausse monnaie.

Une enquête dans les bas-fonds dont ils ne sortiront pas indemnes, et qui mérite vraiment d’être vue par le plus grand nombre. 

«La brigade du suicide», d’Anthony Mann, éd. Rimini, 24,99 €



Source link

Autres articles à lire

Nouvelles mesures contre le Covid-19 : un tour de vis qui fâche

adrien

Alyssa Milano s’exprime après son terrible accident de voiture

adrien

Saint-Valentin 2021 : 5 hôtels parisiens pour profiter d’offres alliant bien-être et gastronomie

adrien

Marquis de Sade : l’Etat acquiert un manuscrit pour 4,5 millions d’euros

adrien

Jean-Marc Généreux quitte «Danse avec les stars» et débarque sur France 2

adrien

The Walking Dead saison 11 : date de sortie, casting, intrigue… Tout ce que l’on sait déjà (SPOILERS)

adrien