heureux-qui.com
Fil Info

Les meilleures BD de juin 2021

Notez cet article


Ce mois de juin se fait sous le signe des sorties de grands classiques de la BD, mais aussi d’ouvrages plus politiques. La rédaction de CNEWS.fr vous propose une séléction non exhaustive des albums à lire de toute urgence.

«Les cahiers d’Esther, Histoires de mes 15 ans», T.6, Riad Sattouf

esther_60c36a95aa11e.jpg

Ce sixième volume des aventures de la jeune fille dessinée par Riad Sattouf signe officiellement l’entrée d’Esther dans l’adolescence. Une année complètement bouleversée par la pandémie actuelle. On revient un an en arrière à travers les yeux de cette ado qui a passé sa dernière année de collège derrière un écran, entre un père hypocondriaque, une mère qui télétravaille et un frère qui vire complotiste. 

«Les Cahiers d’Esther, histoires de mes 15 ans», éd. Allary, 56 pages, 16,90€

«Grand Silence», Théa Rojzman et Sandrine Revel

grand_silence_60c36ac4db20d.jpg

L’ouvrage aborde un sujet extrêmement tabou : les violences sexuelles commises sur les enfants. “Grand Silence” est un livre sur le non-dit, l’aspect tabou du sujet, la souffrance des victimes et les impacts psychologiques d’un tel traumatisme. Mais c’est surtout une BD qui cherche à impliquer davantage des institutions défaillantes. L’objectif des deux artistes : traiter le sujet sans rien en montrer et l’aborder avec tendresse, humilité et compassion à travers un trait doux et coloré. Écrit sous la forme d’un conte pour adultes, l’ouvrage possède tout ce qu’il faut d’onirique, de philosophique et de poétique. L’ambiance graphique, qui montre une volonté de ne pas violenter le lecteur tout en l’impliquant, donnent tout de même à voir les dégâts de l’inceste sur un enfant.

«Grand Silence», éd. Glénat, 128 pages, 23€

«Montagnes Russes», Gwénola Morizur et Camille Benyamina

montagnes_russes_60c36ae279400.jpg

Aimée rêve d’avoir un enfant. C’est devenu une idée fixe, et les échecs successifs de procréation médicalement assistée sont très durs à accepter. Gwénola Morizur rejoint pour ce récit le trait intuitif et sensible de Camille Benyamina, pour donner vie à une histoire sur le désir d’enfants, le couple et la sororité. L’histoire, largement inspirée du récit familial de Gwénola Morizur, est poétiquement déssinée par Camille Benyamina.

«Montagnes Russes», éd. Grand Angle, 80 pages, 16,90€

«La Tour», T.1, Jan Kounen, Omar Ladgham et Mr Fab

tour_60c36af7693f8.jpg

Le premier tome d’un palpitant triptyque avec pour décors une humanité à bout de souffle dans un environnement irrespirable. “La Tour” est un récit d’anticipation qui plante son décors dans un Bruxelles envahi par la faune en 2046. Une bactérie a décimé la quasi-totalité de la population, qui vit désormais dans une seule et unique tour. À la génération qui a connu l’ancien monde se succède celle née dans la tour, et qui cherche à s’émanciper du mode de pensée de leurs aînés. À travers les traits fins, détaillés, presque naturalistes de Mr Farb, l’ouvrage offre un regard juste et profond sur nos psychologies et nos sociétés.

«La Tour », éd. Glénat, 64 pages, 14,95€

«Lucky Luke se recycle», Mawil

lucky_60c36b0ae8461.jpg

Après « Jolly Jumper ne répond plus », par Guillaume Bouzard, c’est au tour de l’auteur allemand Mawil de rendre hommage au cow-boy solitaire. Dans cette nouvelle aventure, Luck Luke prend sous sa protection l’inventeur du vélo moderne. Pour démontrer la supériorité de son invention, l’homme entraine le cow-boy dans une aventure pour participer à une course de bicyclette à l’autre bout du pays. Dans cette version très éloignée graphiquement de l’univers de Morris, Mawil a su donner du rythme, de l’action et de l’humour dans ses dialogues.

«Lucky Luke se recycle», éd. Dargaud, 64 pages, 15€

«Titeuf», T.17, la grande aventure Zep

titeuf_60c36b47ef890.jpg

Dans ce 17eme volume, Titeuf n’évoluera pas dans son univers quotidien, puisqu’il est cette fois en camp « nature » loin de chez lui et va découvrir la vie en communauté, les toilettes sèches et le compost. L’occasion pour Zep, son créateur, d’imaginer une nouvelle galerie de personnages, loin de sa famille et copains, et « d’arrêter un peu de dessiner des pupitres ».

Titeuf se met au vert pour le dix-septième album signé Zep

«Titeuf, la grande aventure», T17, éd. Glénat, 64 pages, 10,95€



Source link

Autres articles à lire

Assassinat de Samuel Paty : le parent d’élève reste incarcéré

adrien

Powell, Bush, Romney… Ces Républicains qui ne voteront pas Donald Trump

adrien

Meghan Markle : son père à qui elle ne parle plus depuis trois ans la supplie de lui laisser voir Lilibet

adrien

Ces 10 timbres qui valent une fortune

adrien

En famille, au bureau, en déplacement… Où les membres du gouvernement vont-ils passer les fêtes ?

adrien

🔴 DIRECT – Investiture de Joe Biden : le futur président vient d’arriver au Capitole pour la cérémonie

adrien