heureux-qui.com
Fil Info

Les embouteillages ont chuté de 14 % en France en 2020

Notez cet article


Quel impact a eu la crise sanitaire sur le trafic routier en 2020 ? C’est à cette question que répond l’étude délivrée par TomTom publiée ce mercredi. La société a pu scruter les données de trafic auprès de 600 millions de véhicules dans le monde et notamment en France.

Sur le plan local, il en ressort que la congestion routière a chuté de 14 % en 2020 dans l’Hexagone et même de 21 % en moyenne aux heures de pointe, comparé à 2019. Effet confinement oblige, cinq mois se sont démarqués : mars, avril, mai, novembre et décembre (tous liés aux confinements) qui témoignent naturellement que le trafic routier était globalement en baisse dans le pays.

«Sur la moyenne mensuelle aux heures de pointe, cette baisse a atteint – 87 % en avril et – 61 % en novembre», précise TomTom, spécialiste des informations trafic, qui ajoute «toutefois que les embouteillages était à nouveau en hausse par rapport à 2019 au mois d’août», sans doute en raison de vacances essentiellement passées sur le territoire français l’an passé.

Paris reste la ville la plus embouteillée

Sans surprise, la capitale reste la ville la plus embouteillée du pays. Toutefois, Paris a vu son trafic routier chuter de 18 % en 2020 par rapport à 2019. TomTom recense que le trafic a été réduit de plus de 50 % pendant 94 jours -comptabilisés durant les mois de confinement-, par rapport à une journée moyenne en 2020. 

La journée la plus embouteillée à Paris était le jeudi 29 octobre, veille du deuxième confinement. Le niveau de congestion avait atteint 69 % en moyenne avec un pic à 142 % à 18h, générant près de 2.160 km de bouchons en région parisienne.

Moscou championne des embouteillages

Cette baisse globale se retrouve également au niveau mondial. Il s’agit d’une première sur les dix dernières années. «L’année dernière, nous annoncions que les niveaux de congestion mondiaux en 2019 avaient augmenté pour la neuvième fois consécutive. En 2020, nous avons vu une image très différente. Des fermetures de frontières aux confinements, la mobilité a été rapidement et profondément impactée», souligne Ralf-Peter Schäfer, vice-président du service trafic de TomTom.

Les embouteillages ont baissé de 19 % dans près 416 villes étudiées. Dans le détail, on découvre que la congestion routière a baissé de 16 % en Europe (- 24 % aux heures de pointe), de 29 % en Amérique du Nord (-40 % aux heures de pointe) et 11% en Asie. Les villes de Chine, d’ordinaire haut placé dans ce classement, ont vu leur trafic nettement baisser. A l’inverse de Moscou, qui s’affiche en 2020 comme la championne des embouteillages.

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI



Source link

Autres articles à lire

Le maire de Saint-Denis plaide pour la légalisation du cannabis

adrien

Brésil : très affaibli, le cacique Raoni hospitalisé

adrien

Sarah Boudaoud, passements de jambes à l’Assemblée nationale

adrien

Coronavirus : courses de Noël, stations de ski, spectacles… Ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex

adrien

«Je vais bien !» : Donald Trump de retour en campagne depuis la Maison Blanche

adrien

Le Musée du Louvre rouvre lundi en version post-Covid

adrien