heureux-qui.com
Image default
Fil Info

les commerçants font part de leur «inquiétude» face à la zone à trafic limité (ZTL)


Alors que la municipalité parisienne vient de confirmer son intention de mettre en place la zone à trafic limité «au second semestre 2022» – empêchant ainsi la circulation des voitures de transit dans l’hypercentre de la capitale –, de nombreux commerçants ont fait part de leur méfiance à l’égard de cette mesure.

C’est le cas de l’Alliance du commerce et de la Fédération des associations de commerçants et artisans de Paris (Facap) qui ont fait de leur «profonde inquiétude» et ont réclamé un report de la mise en place de la ZTL «à l’horizon 2024» dans un communiqué conjoint diffusé ce mercredi 22 septembre.

Des commerces au cœur de toutes les difficultés

Entre les «grèves», les «manifestations à répétitions», les «gilets jaunes», le «Covid» et «l’évolution très rapide et peu concertée du plan de circulation de la capitale», ces derniers estiment avoir «été soumis à des difficultés sans précédent […] au cours de ces quatre dernières années».

Des «difficultés» qui ont entraîné selon eux «une baisse significative de la fréquentation des magasins […] jusqu’à – 34 % en moyenne au cours du premier semestre 2021». «Les clients vont prendre l’habitude de consommer à l’extérieur de Paris», s’alarme ce jeudi 23 septembre Thierry Véron, le président de la Facap, qui dénonce également les méthodes de la municipalité imposant ce projet «sans concertation».

«Il aurait fallu qu’on nous tienne au courant, qu’on nous propose des rendez-vous», ajoute-t-il, expliquant qu’un report à 2024, plutôt qu’une mise en place en 2022, permettrait de prendre «le temps d’échanger tous ensemble». Et d’ajouter : «on est dans une situation où on a besoin d’avoir des échanges avec la Mairie de Paris».

L'hyper-centre de Paris serait concerné par cette zone apaisée.

Des inquiétudes auxquelles répond David Belliard, l’adjoint à la mairie de Paris chargé des transports, qui rappelle que «la zone à trafic limité «ne sera pas une zone sans voiture» mais «une zone où le trafic de transit va disparaître», et que «les clients des magasins du centre» comme «les artisans qui doivent y travailler» pourront circuler librement dans ce périmètre. «Pour eux, rien ne changera», assure l’élu écologiste. «Bien sûr que les automobilistes pourront faire leurs courses dans la ZTL, mais on fait tout pour qu’ils ne viennent pas», déplore de son côté Thierry Véron.

Interrogé récemment dans Le Parisien à ce sujet, David Belliard a annoncé être toujours «en train de réfléchir aux modalités» de la mesure, et ce, «avec l’ensemble des parties prenantes, y compris les arrondissements riverains». Pour rappel, une consultation citoyenne avait été lancée le 12 mai dernier à ce sujet, dont les résultats devraient être communiqués en octobre.



Source link

Autres articles à lire

DIRECT – Coronavirus : Jean Castex prépare des règles sur «le temps long»

adrien

La clôture du «Ségur de la santé» reportée après le blocage des négociations

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus: Jean Castex «raisonnablement optimiste» pour atteindre les 20 millions de primo-vaccinés samedi

adrien

Jeff Bezos fait polémique en remerciant les salariés d’Amazon pour son vol spatial

adrien

Tout savoir sur la vaccination «réactive», cette nouvelle stratégie face aux variants

adrien

Brexit : Le Royaume-Uni et l’Union européenne sont arrivés à un accord

adrien