heureux-qui.com
Fil Info

Les 6 meilleurs appareils photos de 2020

Notez cet article


Reflex, hybrides et instantanés, les appareils photos se déclinent. Et même si la place n’est pas vraiment aux photos dépaysantes cette année, les constructeurs se sont surtout mis à la page des réseaux sociaux, avec des appareils presque toujours connectés. Voici notre sélection des meilleurs appareils dans leur catégorie.

Panasonic Lumix S5

keyvisual_s5_s-r2060_5f80314644b69.jpg

Du côté des appareils pour les experts de la photo, le nouveau Lumix S5 assure le job pour qui serait à la recherche d’un hybride plein format. Ce boîtier relativement compact est notamment particulièrement étudié pour les clichés en basse luminosité. Un système de «double ISO natif» assure le job pour réduire le bruit au maximum, de sorte que le rendu des images s’avère très précis. De plus, son système de stabilisation est capable de compenser les monture non stabilisées. En outre, les amateurs de vidéo apprécieront la possibilité de filmer en 4K 10 Bits à 60 images par seconde avec une qualité quasi-professionnelle.

Lumix S5, Panasonic, 1.999 euros (boîtier nu).

canon EOS R6

12_r6_frontslantleft_rf24-105mmf4lisusm_5f80707e794c5.jpg

Canon mise sur les reflex en cette fin d’année et vient de commercialiser le R6. Un boîtier qui se destine lui aussi aux pros et aux amateurs éclairés. Porté par son capteur plein format de la catégorie EOS R, cet appareil est l’un des plus polyvalents du marché, en le rendant aussi bien à l’aise pour les photos que pour les vidéos. Son autofocus, boosté à l’IA, est capable de reconnaître visages d’être humains, oiseaux, chiens et chats pour assurer des prises de vue rapide ou en mode rafale, jusqu’à 20 images par seconde. Un compagnon idéal pour les amoureux de la nature ou celles et ceux qui aiment immortaliser les sportifs en pleine action. Parallèlement, ce EOS R6 est également capable de filmer en 4K 10 Bits à 60 images par seconde et même offrir d’excellents ralentis en Full HD à 120 images par seconde.

EOS R6, Canon, 2.699 euros (boîtier nu).

Sony alpha 7C

a7c_2860_mic_selfie_fr-taille30-taille640_5f80316e04240.jpg

Taillé pour les voyages du fait de sa compacité, l’Alpha 7C de Sony est un appareil qui n’a rien à envier aux meilleurs des reflex. On salue d’abord sa taille (124 × 71,7 × 59,7 mm) qui permet de le glisser dans un sac, tandis que son poids (509 g) lui assure de ne pas peser sur une épaule lors de nos promenades créatives. Il intègre un capteur BSI-CMOS (rétro-éclairé) Exmor RTM plein format (35 mm) qui lui permettent d’assurer des prises de vue sans égale dans les situations les plus sombres. Du point de vue de la mise au point, l’IA aussi vient apporter une aide précieuse en étant capable de rester centrer sur le sujet principal pour faire la netteté en temps réel sur lui. Un atout important pour les photos en mouvement, mai aussi pour les vidéos. Et sur ce dernier point, cet Alpha 7C propose également un autofocus sur l’œil humain en temps réel. Pratique pour se mettre en scène.

Alpha 7C, Sony, 2.100 euros (boîtier nu).

Nikon Z50

nikonz50_7-taille640_5f80338e36bbe.jpg

Facile d’usage et polyvalent, le nouveau Z50 de Nikon reste une valeur sûre alors que la marque japonaise n’a pas vraiment renouvelé ses gammes en cette année 2020 compliquée. Résultat, ce boîtier profite de prix intéressants pour qui souhaite s’offrir un hybride solide et grand public. Son ergonomie est réussie et l’appareil s’appuie sur un viseur de qualité pour qui aime prendre les photos à l’ancienne, sans passer par son écran principal. On apprécie également ses menus et les fonctions sur molettes qui tombent sous le pouce sans pour autant perdre les amateurs. La qualité d’image n’est pas en reste, avec également la possibilité de filmer en 4K. Il reste toutefois à tenir d’une main ferme en l’absence de stabilisation de son capteur.

Kit Z50 + objectif Nikkor Z DX 16-50 mm f/3.5-6.3, Nikon, 1.149 euros.

Instax Square SQ 1

200810_sq1_blue_design_focussed3_copie_5f8032591b08a.jpg

Toujours leader sur le marché des appareils photo instantanés, la gamme Instax de Fujifilm s’enrichit d’un nouveau modèle pour la fin d’année. L’Instax Square SQ1 reprend les photos au format carré des SQ6, SQ10 et SQ20, toutefois il en simplifie l’usage avec un système d’exposition automatique efficace, un viseur et même un petit miroir pratique pour les selfies. On apprécie sa réactivité et la possibilité de s’adapter à toutes les scènes (portrait et paysage), pour livrer des photos aux couleurs chaudes et pleines de vie. Trois coloris sont disponibles : Orange Terracotta, Bleu Glacier et Blanc craie.

Instax Square SQ1, Fujifilm, 129,99 euros.

Polaroid Now – The Mandalorian

polaroidnow-camerabox-film-themandalorian_lockup_2500px_copie_5f803104c9266.jpg

Dans la galaxie des appareils photos instantanés, la marque Polaroid nous embarque vers les étoiles avec son édition spéciale The Mandalorian de son appareil pahre : le Polaroid Now. Un modèle sobre qui reprend les couleurs de l’armure du mercenaire mandalorien que les abonnés à Disney+ connaissent bien.

L’appareil est notamment accompagné d’une série de films au format carré spéciaux, avec les logos et couleurs de la série. En outre, l’Enfant est aussi présent et ne devrait pas manquer de décrocher des sourires. Un modèle aussi vintage que la série, mais qui n’oublie pas d’intégrer l’autoexposition et un flash précieux.

Polaroid Now Special The Mandalorian, Polaroid, 139,99 euros.

Retrouvez toute l’actualité high-tech ICI



Source link

Autres articles à lire

Les corps donnés à la science peuvent servir pour «les crash tests» en France

adrien

Procès Daval : l’aveu de Jonathann, sa personnalité et le récit du meurtre… ce qu’il faut retenir du 4e jour d’audience

adrien

«Aline», «OSS 117», «Dune» : voici les nouvelles dates de sortie des films à gros budget

adrien

«Long Covid» : système immunitaire affaibli, graves allergies, fatigue intense… des médecins lancent un cri d’alarme

adrien

Ligue des champions : Encore battu par Porto (0-2), l’OM est éliminé et bat le record de défaites

adrien

NBA : Gobert, Fournier, Batum, Hayes, Maledon… l’avis de George Eddy sur les Français

adrien